Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/12/2020

Une vision globale

La "vision globale" est un terme utilisé en géopolitique et en stratégie pour désigner un «plan», une prospective.

Son ambition est de dépasser les compartimentages nationaux (entre autres) et de rechercher les connexions, les interactions ou les bifurcations à différentes échelles, pour ainsi réaliser une approche « totale » des problématiques sans pour autant tomber dans l’universel ou le schématisme (le local ou le global).

Pour ma part je considère qu’une vision globale va avec une approche systémique des problématiques

D’où le concept d’agir local tout en pensant global cher à Hervé Morin.


Par exemple, essayons de « penser global » mais « d’agir local » sur la religion ET le projet islamo-politique et peut être, ensuite, ne mettrons nous plus toutes les religions dans le même panier de crabes.

Considérons, également, la « problématique islamiste » comme une « entrée » sur les autres problématiques car elles sont « reliées », ce qui interpelle la cohérence (occidentale) "globale"

Les 7 problématiques :

1) Gestion des ressources, décroissance
2) Absence de régulation, de contrôle et de remédiation

3) Surpopulation
4) Immigration
5) Islamisation
6) Union européenne
7) Mondialisation, globalisation

17 12 20

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/  

 

27/10/2020

Pensée système

Pendant que le pouvoir antinational ordonne aux #FDO d’évacuer manu militari un bar au prétexte de #COVID19, il laisse plus de 5000 #guineens (!!) manifester au #trocadero sans être inquiétés.
« Pour ne pas stigmatiser ni attiser la haine ».
Jean Messiha

Qui nous invite ainsi à penser hors de l’ordre.

De l’activisme fractal à toutes les échelles.

Ne pas opposer le concept et la pratique, penser « système » !

Pensée système  (exemple d’application)

http://erfan-grenoble.fr/sites/default/files/2018_vers_un...

Tout se boucle dans un système et tout se boucle entre les systèmes, exemple : retraites, assurances maladies, assurance chômage, immigration et bien entendu économie, finance, écologie etc.

Les 3 grands principes de la démarche

1) S'élever pour mieux voir afin de discerner tous les éléments qui composent «l’objet», l’objet étant considéré comme une structure

2) Relier pour mieux comprendre afin de discerner les interactions des éléments entres eux

3) Situer (distinguer) pour mieux agir afin - ensuite - d’agir sur les éléments (subordonnants) …signifiants… de la structure

Les nœuds de communication
Identifier et décrire les relations entre tous les éléments du système à partir des « nœuds » de communication et d’interaction.

Voir réseaux :  

https://core.ac.uk/download/pdf/130192071.pdf   

Faire un choix pour distinguer les plus signifiantes concernant la (ou les) problématique à analyser. Par exemple : « l’islamisation de la France ».

Les 7 problématiques :

1) Gestion des ressources, décroissance
2) Absence de régulation, de contrôle et de remédiation
3) Surpopulation
4) Immigration
5) Islamisation
6) Union européenne
7) Mondialisation, globalisation

Situer pour mieux agir
 :

Une réflexion s’impose afin de décider sur quoi agir pour atteindre des objectifs : Par exemple : l’immigration , le regroupement familial, les mosquées, l’UOIF etc. etc.

L’agir : Le faire avec discernement sur les aspects structurants qui constituent le système  individu, groupe, entreprise, ville, institution etc. (local, régional, national, international)

Le processus
Dire pour quelle finalité, avec qui, comment et quels moyens.

Finalité
Objectifs
Moyens
Contrôle

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

27 10 20