Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/11/2015

L’Histoire s’accélère

Il est grand temps de prendre conscience que c'est bien au pouvoir exécutif ACTUEL et PASSE auquel il faut s'en prendre avant toute chose ... et surtout ne pas laisser revenir au pouvoir ceux qui depuis bientôt 50 ans sont responsables et criminellement coupables de nos morts et de notre déchéance culturelle, cultuelle, économique, sociale, financière, écologique et j'en oublie.
Notre DEVOIR est prioritairement de mettre fin à la présidence et à la gouvernance des "multiculturalistes" actuels, et d’empêcher les "mondialistes" libéraux, et non pas libertaires, de revenir au pouvoir afin de pouvoir nous débarrasser de LEURS soldats de mort "islamofascistes"

Au travail, nous avons du pain sur la planche et il ne faut pas attendre trop longtemps pour mettre la fournée au four (ceci sans jeu de mot ) 

Le peuple de France attend sa LIBÉRATION.

Francis NERI
20 11 15

 

17/11/2015

Jeunesse Française

A la jeunesse française et européenne je lance un appel solennel : levez-vous, engagez-vous. Personne ne le fera à votre place ! L’horizon de votre génération est la lutte. Vous pouvez penser que c’est injuste mais c’est ainsi, et les événements de vendredi sont venus nous rappeler que nul ne pouvait prétendre se dérober.

A l’État Islamique, à toutes les ordures qui s’en réclament, à tous ceux qui dans notre pays se sont réjouis de la mort de nos compatriotes, vous devez adresser aussi un message : ON EST CHEZ NOUS, VOUS NE NOUS METTREZ PAS A GENOUX !

J’ai 76 ans et je conchie la génération politique, économique, sociale de gauche comme de droite de mai 68 qui vous a mis dans cette impasse. Aussi si vous avez besoin de moi, c’est à dire la génération précédente qui s’est battue en Algérie, hélas en vain, je serai avec vous sur les barricades

Francis NERI
17 11 15

 

12/11/2015

La complexité du monde

La complexité…est encapsulée.

La chercheuse et ethnographe américaine danah boyd (Wikipédia, @zephoria) rappelle que pour elle, l’internet était un “portail vers la complexe société interconnectée dans laquelle nous vivons”.
“Je regardais les activistes utiliser la technologie comme un levier pour connecter les gens d’une manière nouvelle, alors que les gens du marketing utilisaient ces mêmes outils pour manipuler les gens pour gagner de l’argent.
J’ai arrêté de croire alors que la technologie seule pourrait produire l’illumination”. “A mesure que les outils sont devenus plus populaires et se sont répandus, ce qui était en jeu n’était pas la réalisation des désirs idylliques des premiers développeurs, mais une complexité de pratique qui ressemblait plutôt au bordel de la vie quotidienne.”

Je pose la question : pourrons nous un jour « mettre nos cerveaux en réseaux » pour nous connecter « de manière nouvelle » et non pas au bénéfice des « activistes » ni de celui des multinationales de la consommation, du NOM ou encore des divers complexes militaro-industriels ?

Francis NERI
12 11 15