Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/03/2017

Le cas Fillon !

Le problème avec Fillon c'est que l'argent détourné allait dans sa poche Alors que pour TOUS les partis c'est TOUJOURS pour payer au noir et à commencer par les colleurs d'affiches. C'est connu de tous et dans tous les partis et çà remonte à loin ...J’ai même vu dans un parti que je ne nommerai pas un Directeur de campagne payé au noir et en toute « honnêteté » car il touchait du chômage !
La loi, depuis 85 je crois, fait la différence entre « détournement » par rapport à la destination d'origine des fonds et enrichissement personnel ce qui est le cas de Fillon.
C’est donc bien souvent une question d’objectifs et de moyens et par là il faut considérer la « réalité » de la fin qui justifie ou pas les moyens.
Enfin et c’est peut être encore plus grave, Fillon est un puritain. Il exige que les autres se comportent selon la « morale » et il se donne en exemple.
Il trompe donc son monde en mettant les doigts dans le pot de confiture pensant être lui au dessus de la morale. Il oublie du coup que l’indignation morale est une terrible force destructrice, d’autant plus qu’elle peut être utilisée par ceux qui sont les maitres de la propagande. Et je soupçonne le pouvoir en place, dont Macron est le légitime successeur, d’y être pour beaucoup.

Fillon a perdu la confiance morale du peuple, il a perdu la partie car le peuple l'a jugé.
C'est la raison pour laquelle Marine ne sera pas poursuivie et qu’elle sera Présidente !

Francis-claude Neri
02 03 17

28/02/2017

La question principale

La question principale est la suivante : Comment transformer les désillusions en vote pour le changement complet et total que Marine propose ?
Pour ma part, je considère que c'est sur le terrain et sur les réseaux sociaux, sur des thèmes régaliens : la sécurité, l'islam et l'UE qui doivent être au cœur de la campagne que nous gagnerons; certainement pas en s'appuyant sur les médias.
Dans ce contexte, Marine doit expliquer, commenter sans cesse son programme et particulièrement ses propositions sur l'économie, l'UE et la sortie de l'Euro.
Elle doit donner à ses troupes et à ses soutiens sur les réseaux sociaux des éléments explicatifs qui soient facilement exploitables par ses relais sur face-de-bouc, Twitter, les journaux en ligne et de ré-information.
Enfin, elle ne doit jamais oublier que pour COMMUNIQUER avec ses sympathisants et électeurs potentiel, la communication ce n'est pas que le lancement d'une information sur la toile. Il faut accepter qu'il y ait information-retour.
Que la critique soit positive ou négative il faut la solliciter et y REPONDRE.
C'est ce que ses "communicants" doivent apprendre à faire et organiser au plus vite. Ce sera de toutes façon très utile après la présidentielle si nous voulons réaliser nos objectifs et répondre aux agressions des adversaires défaits et revanchards.  
Les "leaders d'opinion" que NOUS sommes sur nos pages et nos groupes sont en attente et n'attendent que çà !

Les vents sont favorables et les planètes sont alignées. À nous de jouer !

Francis-claude Neri
28 02 17

20/02/2017

Marine et son programme économique

Ce que nous entendons et lisons de partout chez les opposants à Marine : « Elle nous promet entre autres, une sortie de l’Euro, c’est à dire une augmentation de la dette extérieure d’environ 400 milliards car le retour au Franc s’accompagnera d’une forte dévaluation de notre monnaie. Un coût du même ordre de grandeur que celui du revenu universel de Benoit Hamon ! »

J’ai longuement étudié les possibilités offertes par le programme économique ET social de Marine et effectivement j'y retrouve sinon une totale probabilité de succès (ce serait inconscient et malhonnête d'y prétendre) mais une totale cohérence entre les trois axes : économique, socialement acceptable et offrant le maximum d'aspects sécuritaires suffisants pour le développer.

Bien sur il faudrait que Marine face œuvre de "communication pédagogique" pour mieux expliquer le programme économique et la nécessité de sortir de l'UE pour le réaliser, car c'est la seule façon de persuader et de convaincre les hésitants.

J’espère que nos messages dans ce sens finiront par lui parvenir car ce serait une catastrophe si nous échouions pour des questions de "communication".

Francis-claude Neri
20 02 17