Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/04/2017

Réveil identitaire et explosion de l’Euro

On peut toujours se rassurer en disant que si Macron ou Fillon passent en 2017, Marine Le Pen sera élue en 2022 ! Et pourquoi donc ?
Parce que tout simplement un tel résultat électoral en 2017, conduirait à exacerber jusqu’à la rupture, le schisme identitaire français, et subir sans jamais l’avoir anticipée, l’inéluctable « explosion » de l’euro.
L’invasion migratoire massive continuera, et les spoliations systématiques – par nos impôts, et nos épargnes- prendront vraiment corps dans l’esprit des Français qui finiront enfin par intérioriser les desseins de l’oligarchie qui, elle, fera tout pour tenir l’euro, cette monnaie « mort-née » à bout de bras.

Notre pays fait face à deux menaces ; sa libanisation, et sa paupérisation généralisée.
Je sais qu’il y a des fillonistes qui pensent de bonne foi que leur « mentor » saura préserver l’identité chancelante de la France, et que sa potion amère, conduira à un choc « salutaire » pour relancer l’économie ! Quelle foutaise !

On ne relance pas une économie avec l’euro, les Grecs pourraient vous le démontrer, et injecter massivement des liquidités pour afficher un budget primaire (hors calcul de la dette), n’a strictement aucun intérêt.
Les Grecs vont encore plus mal, des retraités crèvent, et je sais de source sûre que des cas de famine ont été signalés, mais nos « médias » instrumentalisés n’ont jamais évoqué cette information dramatique.
Au moins, sous le régime des « Colonels » il n’y avait pas de famine en Grèce, même si j’ai bien plus apprécié son époque Antique et ses philosophes…
C’est une hyperbole bien sûr, de ma part, mais l’Union européenne et son « euro » auront quand-même réussi, à transformer la Grèce, l’un des berceaux de notre civilisation, en pays du tiers-monde, envahi par les « migrants » vengeurs de l’Empire ottoman ressuscité. µ

Nous sommes à un véritable tournant de notre civilisation, et c’est à croire que ceux qui envisagent de voter pour Macron ou pour Fillon, n’ont pas d’enfants !

Patrick Escudie

06 04 17

 

04/04/2017

Voyage au bout de la nuit

Oui nous connaissons et nous allons connaître la NUIT, l'infamie, l'abomination avec des gens abominables, et nous verrons, comme l'avait dit Monseigneur le Comte de Paris combien nous coûtera cher en honneur et en vie de n'avoir pas défendu Israël, disait-il, le dernier bastion de la race blanche en Orient.

Car si nous avions défendu, nos frères ou nos cousins, si nous avions fait corps dans la défense contre l'abomination, elle n'aurait jamais osée relever la tête.

Maintenant, la Hyène folle, a senti le sang frais, et rien ne l'arrêtera que sa propre mort quand elle aura dévorée jusqu'à ses enfants. Et que les traîtres européens qui défendent les Palestiniens, entre autres, pour ne pas oser défendre l'Islam arabique fassent leurs testaments, car ils seront les premiers mécréants à tomber.

Qu'ils ne pensent pas un instant que l'Islam a une quelconque peur des chrétiens, il ne craint que le Lion de David, il ne tremble que devant Lui.

Nous mangerons dans la bouillie salée du sang notre hypocrisie relapse, notre fausse philosophie et nos mensonges, parce que nous avons trahi notre honneur, notre foi, notre drapeau et notre pays.

Nous avons jeté aux ordures toutes nos valeurs les plus sacrées devant le monstre aux mille têtes de l'Islam ainsi que le disaient les légendes: devant le Mensonge, nous plierons, comme nous avons mis genou en terre devant le Nazi.

Nos politiques, nos gouvernants, nos responsables sont corrompus, corrompus par l'or, par le pouvoir, corrompus et gangrénés par le faux humanisme d'un socialisme pourrissant et dégénéré, suant le pus abject devant l'Islam faux et pervers.

Et si je dois y laisser ma vie d'Homme, j'irais comme mes ancêtres croisés du Temple la donner en Terre Sainte et certes pas dans le déshonneur de cette France qui a finalement eu raison de mettre le rouge de la honte à son drapeau.

Jean-Luc de Cabrières  

03 04 17

02/04/2017

Nous étions six

J'ai surement loupé un chapitre, parce que cette union européenne ne m'intéressait pas. Mais la réalité c'est que nous sommes plus que douze. Avec des économies, des salaires, des avantages sociaux etc… Différents.
Pour moi une union, c'est l'égalité, si possible vers le haut et pas vers le bas. Résultat, les pays qui étaient en bas sont encore plus bas et ceux qui étaient en haut sont de plus en plus bas. Je parle du peuple bien sûr. Car l'union européenne est celle de la finance, pas des peuples
Jacqueline Kerdelant

Oui cette Europe est bien celle de la finance et une Europe ultralibérale dictatoriale et cela nous le savions depuis le début ... c'est aussi pour cette raison que les Français avaient voté contre à 54% .
Francis Gelin

On sait ce qu'il est advenu de ce vote....Cause toujours mon lapin...Il faut SORTIR de l'Europe.!
Christian Labrousse

Dès lors que la parité s'instaure dans un contexte culturel, fiscal et monétaire semblable, sans dumping social, il n'y avait pas de raison de ne pas s'entendre et de prospérer ! L'U.E a été conçu par la volonté économique et financière exclusivement.
On est actuellement aux antipodes d'une Europe des peuples !

Paul Abysses Compe