Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

islamisation - Page 13

  • Jeunesse Française

    A la jeunesse française et européenne je lance un appel solennel : levez-vous, engagez-vous. Personne ne le fera à votre place ! L’horizon de votre génération est la lutte. Vous pouvez penser que c’est injuste mais c’est ainsi, et les événements de vendredi sont venus nous rappeler que nul ne pouvait prétendre se dérober.

    A l’État Islamique, à toutes les ordures qui s’en réclament, à tous ceux qui dans notre pays se sont réjouis de la mort de nos compatriotes, vous devez adresser aussi un message : ON EST CHEZ NOUS, VOUS NE NOUS METTREZ PAS A GENOUX !

    J’ai 76 ans et je conchie la génération politique, économique, sociale de gauche comme de droite de mai 68 qui vous a mis dans cette impasse. Aussi si vous avez besoin de moi, c’est à dire la génération précédente qui s’est battue en Algérie, hélas en vain, je serai avec vous sur les barricades

    Francis NERI
    17 11 15

     

  • Lettre publique à Marine Le Pen.

    Les choses sont claires, je considère que Marine le Pen en chassant A. Chauprade fait déborder le vase du FN :

    Je considère qu’elle : 

    « rejoint le camp de la gauche bien-pensante, la gauche humaniste, si bienveillante et pacifique, si laïcarde et anticléricale, qui a rétabli subrepticement le délit de blasphème, qui avait été aboli à la Révolution. Oui, le délit de blasphème .
    Il s’agit de condamner quiconque n’ôterait pas respectueusement son chapeau devant la nouvelle religion, la nouvelle doxa antiraciste, celle de l’identité heureuse, comme dit un ancien Premier ministre, celle du pas d’amalgame, celle de l’islam modéré, religion d’amour et de paix, celle de l’intégration harmonieuse dans le respect des différences ».

    Il n’y a plus, en fait, de véritable différence entre L’RPS et le FN de Marine Le PEN et Mr Philippot.

                                                                                   §

    Il n’y a pas d’islam modéré Madame LE PEN et vous ne semblez pas entendre ceux qui, à ce sujet,  vous crient en vous applaudissant : « On est chez nous ».

    Vous les trompez en faisant croire que vous les comprenez et que vous allez renvoyer les « envahisseurs » dans leurs pays d’origine dévastés par leurs luttes intestines et leur religion de mort, puisque vous êtes contre la remigration.
    De Gaulle nous avait fait le coup du « je vous ai compris » en son temps, et votre père ne l’avait pas raté... LUI !

    Vous les trompez en leur laissant croire que vous allez les sortir de l’Euro et de l’UE.
    Vous les trompez en leur promettant la retraite à 60 ans.
    Vous les trompez en leur faisant croire qu’ils n’auront pas à faire des sacrifices « sociétaux » retraite, sécu, etc…et qu’il suffira de mettre fin aux diverses allocations fournies aux migrants pour sauver notre trop laxiste système de redistribution et son cortège de « fonctionnaires » bien abrités derrière leur statut !
    Vous les trompez en ne leur promettant pas « du sang et des larmes » car c’est ce qui les attend.

    J’ai décidé malgré tout de voter et d’inciter à voter pour vous, pour Marion et pour Mr Phillipot car je ne veux pas être un des artisans du recul électoral qui se dessine pour vous qui avez atteint, à mon sens, votre plafond de verre sinon votre niveau de compétence (s).

    J’espère que vous aurez un sursaut de lucidité et que vous comprendrez qu’il vous faut impérativement revoir votre stratégie, votre communication et surtout vos alliances avec les « souverainistes » car vous n’y arriverez plus seule, ne vous leurrez pas, nous vous abandonnerons sans regrets si vous ne faites pas marche arrière.

    Merci de votre éventuelle attention !
    Francis NERI
    11 11 15

     

  • Social-démocrate

    « Ceux qui me lisent, et me comprennent savent ce que je pense de la social-démocratie ».

    Elle s’apprête à mourir en paix tranquillement dans son lit écrivait Eric Zemmour dans un article du figaro le 16 mai 2003. Elle a rempli sa mission, intégré, embourgeoisé, nationalisé la si dangereuse et si malheureuse « classe ouvrière ». Elle avait civilisé le capitalisme. Elle était libérale, elle était libertaire. Le capitalisme applaudissait ses nouveaux consommateurs.
    Pendant ce temps là, la révolution battait son plein. La vraie. Celle du capitalisme. Mondialisation, financiarisation, informatisation, médiatisation.
    Le capitalisme bouleverse la sociologie, qu’il avait lui même inventée entre ouvrier, classe moyenne et bourgeoise.
    Zemmour cite Henri Weber : « La tension entre smicards et Rmistes n’est pas une vue de l’esprit »
    En clair poursuit il, les ouvriers français reprochent à la gauche de ne pas augmenter leurs salaires pour ne s’intéresser qu’aux « exclus » surtout quand ils sont arabes.
    La social-démocratie croyait avoir enfermé le capitalisme dans la cage dorée de l’Etat nation surveillé par le suffrage universel et les régulations de l’Etat providence. Il s’évade, le capitalisme, se rit des frontières …et des ouvriers enfermés à l’intérieur.

    Les socialistes affirmaient que l’Europe était la protection contre les ravages de la mondialisation.
    L’Europe s’est révélé le cheval de Troie du capitalisme. Pour elle le socialisme a abandonné ses plus précieux outils de régulation et de contrôle : armes monétaires, budgétaires, fiscales etc.

    Et, implacable, Zemmour poursuit : « Les socialistes s’horrifient de la sauvagerie des cités, après l’avoir longtemps niée, en rendant responsables les inégalités sociales provoquées par le capitalisme nouveau style. Ils oublient que c’est aussi le prix à payer pour cette société multiraciale qu’ils nous vendent depuis 20 ans.  Société au sein de laquelle se mêle la haine et l’admiration, la honte de soi et l’envie de l’autre, ou oubli de soi et meurtre de l’autre est décuplé.
    Mais la gauche à toujours préféré le mensonge romantique à la vérité romanesque.
    Et le résultat est cruel…la gauche se met à rêver d’arracher aux mains américaines les grandes machines financières comme le FMI, mais ce n’est que la « gouvernance mondiale » si chère à Chirac et Raffarin.

    Tiens …tiens… le début de l’UMPS ?

    Et quand nous pensons que les « Français » ont encore voté pour ces individus …ce serait à désespérer s’il n’y avait pas de plus en plus de « Zemmour » pour éclairer le chemin.

    Francis NERI

    04 07 15