Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/03/2014

Le casus belli

Autrement dit comment créer les conditions d'une guerre acceptée par tous. Que l'on se réfère à l'origine de la plupart des guerres et plus particulièrement les guerres modernes on ne peut qu’être frappé par ce qui a toujours précédé et qui procède en fait du même scénario : une déstabilisation d'un territoire ou d'une gouvernance déjà affaiblie. La crise des territoires de l'Empire Habsbourg a conduit vers les événements de Sarajevo et déclenché un cataclysme mondial par une surenchère verbale. La volonté d'Hitler d'élargir l'espace vital a conduit ce dernier à provoquer la crise des sudètes avant de voir en 1939 la guerre se déclarer par suite de provocations venues du territoire polonais. En fait des groupes issus des corps francs allemands avaient parfaitement monté la provocation en tirant contre des allemands et donné à Hitler l'occasion qu'il attendait pour déclencher la guerre. L'utilisation de commandos n'a jamais cessé d'être employée pour provoquer des guerres mais ce n'est pas le seul moyen au service des états pour justifier de leur action. On ne saura jamais la vérité en ce qui concerne l'attaque de Pearl Harbor en 1941 car il est assez troublant de constater que les services spéciaux américains possédaient les codes japonais, savaient que les japonais se préparaient à attaquer, que la flotte n'était plus dans ses bases et tout fut fait comme si la présidence voulait cette attaque pour justifier la mobilisation américaine et qu'elle avait laissé faire. Toutefois les porte-avions étaient partis avant l'attaque et mis hors de portée. Les attentats du 11 septembre sont aussi mystérieux car on s'imagine bien difficilement que les services US aient laissé pénétrer des individus suspects, prendre des leçons de vol et nous ne saurons pas plus quel était le degré de collaboration avec ben Laden qui a échappé si longtemps aux frappes et aux opérations jusqu'au moment où on l'a trouvé et fait taire définitivement, ce qui évitait peut-être un procès et des révélations. Bref beaucoup de points sont mystérieux comme l'affirmation de soldats français, ayant parait il, cerné Ben Laden et ayant reçu l'ordre de se taire et de décrocher. Canular, affabulation ou vérité? Lorsque l'idée fut venue de se débarrasser de Saddam, allié encombrant dans la guerre Iran-Irak, l'ambassadrice U.S sembla donner le feu vert à ce dernier pour envahir le Koweit. On imagine mal un ambassadeur prendre seul une telle initiative. Toujours est-il qu'on avait l'excuse d'attaquer ce qui fut fait et limité par suite de l'opposition des militaires qui ne voulaient pas éliminer Saddam, restant assez fort pour éviter un basculement de la région. La deuxième guerre fut préparée par une série d'infos dignes de confiance sur un arsenal chimique dont disposerait Saddam et malgré les enquêtes sur place on ne découvrit rien mais la guerre fut déclenchée, totale et meurtrière avec la situation que l'on connait aujourd'hui d'un pays déchiré, divisé et instable. Le scénario se répéta en Lybie, puis dans les pays arabes et pour finir en Syrie où on monta l'affaire des obus chimiques donnant un nouveau prétexte à une intervention stoppée par la fermeté russe et la mobilisation contre la guerre. Cette fois c'est le maillon faible, l'Ukraine qui a été choisie comme détonateur et il semble probable que des éléments de forces spéciales étrangères aient été introduits pour causer les nombreux morts de part et d'autres. Mais nous savons tous que les preuves sont difficiles et c'est bien pour cela que les états déstabilisateurs emploient des techniciens parfaitement formés. Je ferai un petit retour en arrière dans notre beau pays, en mai 68. Pour ceux qui ont connu cette époque, on parlait des fameux katangais, ces mystérieux agitateurs qui étaient en pointe de la contestation, insaisissables et non identifiés. D'où venaient-ils, du Katanga, certainement pas mais d'un pays qui avait tout intérêt à faire tomber de Gaulle et sa politique de non alignement. Vous remarquerez que je n'ai accusé personne mais je dirai que ce n'étaient pas les Russes qui actionnaient ces para- militaires, rompus à la technique de guérilla. Peu de pays à l'époque disposaient d'éléments capables de faire ce travail. Dès la fin des événements ces mystérieux individus se sont évanouis dans la nature. Il est donc vraisemblable comme l'indique un spécialiste russe que dans les jours à venir des petits groupes créent des incidents en Crimée pour créer en Europe et aux Etats Unis un choc psychologique qui amènerait les populations à souhaiter une intervention contre les Russes. Tout ceci est cousu de fil blanc et le silence de ceux qui ne veulent pas de guerre assez inquiétant pour justifier une fois de plus un embrasement. Ce qui va se passer dans les jours à venir sera à suivre de près et pour ma part je souhaiterais me tromper.
 
Malgré tout ce tumulte, bonne semaine à vous toutes et tous

Ivan Smolenski

10 03 14

23/01/2014

Immigration

Immigration 

Facteur d’insécurité économique et sociale.   

Toutes nos espérances, tous nos efforts, en matière économique, financière, pour l’emploi, ayant trait au lien social, au maintien de nos institutions, à l’éducation, à la socialisation et à l’assimilation des migrants comme à ceux devenus Français souvent malgré nous, vont devenir impossibles, conflictuels et nous allons tout droit vers la guerre civile si nous ne stoppons pas l’immigration et ne revoyons pas très vite les conditions de son maintien sur notre territoire et en particulier le « droit du sol ».     

Alors que la pression migratoire s’accentue en France, les éloignements d’illégaux diminuent en 2013 !

Le droit d’asile conduit à ce que 40 000 déboutés par an viennent amplifier le volume des clandestins.

L’affaire Léonarda à mis l’accent sur l’incroyable complicité des associations dites « humanitaires » dont c’est  le fond de commerce et qui comme le dit Terra Nova l’immigration permettra à la gauche de gagner des nouveaux électeurs ! 

70 % des Français estiment qu’il y a trop d’étrangers dans notre pays  (enquête février 2013 : le monde).

Ces implantations représentent à présent un danger de plus en plus apparent et prégnant car les populations de quelque origine qu’elles soient ont tendance, à défaut de pouvoir s’intégrer et s’assimiler, à se coaliser autour des mouvements Islamistes qui agissent de plus en plus comme des sectes et qui recrutent au sein de toutes les ethnies et de toutes les cultures. La nature ayant toujours horreur du vide, ils s’emparent de celui laissé par nos valeurs et nos cultes. 

Les chiffres nationaux des éloignements de clandestins sont en baisse de 23 % en 2013.

Malgré les discours offensifs de Manuel VALLS, la PAF (Police de l’Air et des Frontières) signale que les démantèlements de camps de Roms ou de Bulgares n’ont fait que déplacer le problème. Ils se sont tout simplement installés ailleurs !

Et d’autres ont « récupéré » l’emplacement comme par exemple le camp de la Porte de la Chapelle à Paris.   

Le gouvernement prend il acte de ce désaveu des Français inquiets pour leur sécurité, leur emploi, le maintien de la qualité des services publics etc ? 

Bien sur que non !

La coupe est pleine et le pouvoir UMPS  responsable et coupable depuis 40 ans de cet état de fait doit à présent payer son incurie et sa malveillance sans plus tarder.

Nous n’avons plus de temps à perdre c’est à présent au peuple de France de parler et d’agir avant qu’il ne disparaisse sous une avalanche migratoire que nous sommes de plus en plus nombreux à dénoncer, mais que nos politiciens même les plus audacieux hésitent à s’emparer.

Seule Marine le Pen peut encore le faire ici et maintenant et à l’occasion des municipales montrer le chemin…il est grand temps !

Francis NERI

23 01 14    

 

30/12/2013

L’Insurrection qui vient

J’ai déjà écrit une chronique sur ce blog à ce sujet, mais les choses se précisent et nous pouvons nous préparer…nous aussi !

La faiblesse de l’Etat, pour moi est une porte ouverte aux insurrections et aux guerres raciales. Il est, actuellement, difficile de s'imaginer comment nos forces policières, militaires très restreintes et démobilisées pourraient faire face à des conflits sociaux majeurs. Elles ne sont pas prêtes ! 

La dernière chose que désire le Pouvoir actuel est d'être engagé dans une action anti-émeute,  particulièrement si elle consiste à étouffer un soulèvement musulman

Mais la France, fait l'expérience de désordres sociaux sans précédent.

L'écart croissant entre riches et pauvres et les plans d'austérité punissent les personnes les moins responsables et les plus vulnérables, les exposent à souffrir seules d’un effondrement de l'économie.

Cette injustice sociale nourrit et exaspère le mécontentement général.

Ces mécontents ne veulent consentir à des efforts que s’ils sont partagés.

Tous les ingrédients semblent rassemblés pour l’explosion. Il ne manque que l’étincelle qui pourrait être provoquée par une excessive présence d’immigration extra européenne et inassimilable.  

Sous couvert de l’Union Européenne, la France prépare ses troupes policières et  militaires à des affrontements très durs entre communautés, entre confessions, entre ethnies. Personne n’a oublié la répression envers ceux qui manifestaient contre le mariage gays. Une nouvelle loi Européenne semble donc en préparation pour donner toute légitimité à des actions plus musclées.

Préparez vous à souffrir mes amis !

Francis NERI

30 12 13