Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2014

Le pouvoir

« La conquête et l'exercice du pouvoir ne peuvent se concevoir qu'avec une ligne claire et non changeante en fonction d'électorats potentiels illusoires.

« Certes 2017 c'est dans deux ans et demi environ avant l'élection mais celle période doit permettre l'éclairage suffisant pour éviter d'être bernés une fois de plus. »

« Ceci entraîne que certain parti devra être irréprochable s'il veut véritablement concourir. Le message est clair, espérons qu'il sera compris." 

Ivan Smolenski

26/10/2014

L'UMPS est sur son lit de mort.

On en a rêvé, l'éternel retour du concret l'a fait! 

Il meurt, et ça ira jusqu'à la tombe honteuse, parce qu'il a fait une erreur colossale: il a laissé le discours libéral et mondialiste devenir aussi tabou que ceux sur le genre, sur l'immigration.
Du coup, du côté du peuple et exactement comme pour ces autres sujets à loi Gayssot implicite, on n'hésite pas à penser qu’on déteste ça et le dire… Alors que du côté des politiciens (et médias, qui sont les mêmes d'ailleurs), il est strictement interdit de le remettre en cause sous peine d'exclusion totale, de mort politico-médiatique.
Le pays se fait dévorer par Google et ses habitants par Monsato... et ils ne peuvent même pas trouver ça "un peu trop à droite".

Alors le PS veut changer de nom, et ça n'a rien d'étonnant car le mot "socialiste" commence à les gêner sérieusement et l'UMP hurle son "gauchisme" (au sens NKM-ien du terme, c'est à dire "universalité" -mondialisme- et "vivre ensemble" -tarlouzage de masse et les bonobos sont des Français comme les autres)...
Comme le dit Zemmour, Sarko est mort, Hollande est mort. Valls est de "droite" (mondialisto-répressif) et Jupé est de "gauche" (tarfiolo-baboucholâtre)...
Tout ça, évidemment, contre le peuple. Frontalement contre même, et la matraque à la main encore!

D'ici 2017, il est très possible que tout ça ait explosé dans un océan de déchirements internes pour la gamelle. On ne dirait pas, mais c'est gourmand, tout ce beau monde.

Si oui, nul doute que le « modèle de gouvernance mondialiste» saura nous "sortir" de nouvelles "formations politiques", en apparence différentes, voire opposées, histoire de gagner ceux et celles qui manquent encore à son planning.

Nous et nous seuls, pouvons empêcher ça. La question n’est plus sur la nécessité, ni sur la finalité, mais de comment le faire, avec qui et à quel moment ?!

Jean Luc Potier

26 10 14

 

23/07/2014

Les morts gazouis

Je me suis, ce matin, réveillé désespéré et angoissé, mes antennes sensitives en alerte après les mauvaises nouvelles d’hier, directement en provenance de facedebouc. Je trouve d’ailleurs que facedebouc perd les pétales. On ne sait plus du tout qui est qui, les « avatars » prennent le pas sur le réel des individus et les schizophrènes donnent libre court à leur haine d’eux mêmes.

Après un tour sur les radios "officielles (je n’ose plus ouvrir la télé) J’ai terminé avec radio Judaïca (qui l'est moins) et ce que j’y ai appris m’a fait froid dans le dos.

Bref le monde est non plus dérégulé, non plus incontrôlé, mais il est en pleine folie meutrière… Tous veulent s’entretuer au plus vite et chacun cultive sa haine pour le camp qu’il n’a pas choisi. Je me suis dit qu’il n’y avait plus rien à faire qu’il n’était plus possible de poser des thermostats sur la boucle infernale, qu’il fallait rentrer dans sa coquille et fermer les écoutilles, car çà allait chauffer au dessus.

Et puis j’ai reçu la chronique de mon ami Lucien Ouhlahbib …une bouffée de réel dans un monde fantasmé.

Merci Lucien tu es tombé à pic ! Ce matin finalement je me sens moins seul !

Amitiés Francis

Pourquoi les morts gazouis sont-ils principalement femmes vieux enfants?

Par Lucien SA Oulahbib le 21/7/2014

Curieux non ? Où sont les hommes ? Où sont les militants morts du Hamas ?  N'y-a-t-il aucun cadavre de combattant du Hamas? Où est leur comptabilité ?…Curieux également que les réalités de la guerre (asymétrique) soient méconnues par la plupart des belles âmes, parlant de "disproportion" (depuis des années) ce qui est évidemment faux (Gaza aurait rasé comme Dresde l'a été sinon) cachant ainsi une position idéologique stipulant que Israël a tort sur toute la ligne, se mettant de ce fait en alliés objectifs du Hamas.

Ainsi la ligue des droits de l'homme, le NPA, tous les membres de collectif pour "une paix durable" etc n'ont qu'un seul objectif, faire plier Israël et le réduire aux frontières d'avant 1948… oui, avant, quand il n'y avait pas Israël, mais oui, le Hamas par exemple exigeant même Tel Aviv (exigeant tout) dont la création n'est pourtant et en aucun cas d'émanation islamique (pas plus que Jérusalem bien sûr).

Et qu'en ferait-il d'ailleurs ? Ce qu'il a produit à Gaza. Un endroit tout à l'envers ce qui n'a rien à voir évidemment avec un blocus qui a limité au contraire les dégâts car à cette heure Israël serait bombardé par des missiles bien plus sophistiqués.

Mais au fond il est vain, en guerre, surtout psychologique, de continuer à argumenter, personne ne peut forcer un âne qui n'a pas soif à boire, même la vérité de toute façon dénoncée, vilipendée ; il est par exemple glaçant, voire répugnant, d'apprendre qu'une Clémentine Autin, chantre du féminisme absolu, prétende voir dans le Hamas un défenseur des "palestiniens" ; même le peuple égyptien l'a compris et ne manifeste guère en ce sens. Où est d'ailleurs "la" rue "arabe" ? Où ? Au Yémen, en Tunisie dans les franges djihadistes…

En fait les principaux soutiens sont occidentaux et proviennent de ces franges de la population déjà soumises à la férule symbolique d'un islam illusoire (mais vive l'illusion ! clament les nouveaux idéologues) qui n'existe en réalité qu'en Occident et qui périrait s'il sortait de sa bulle artificielle pour aller s'affronter à l'islam réel.

Il est en fin de compte désolant d'observer comment les héritiers d'un courant ayant critiqué "l'opium du peuple" avec tant de force (et de brio) non seulement en consomme désormais sans modération mais exige que l'on fasse de même, ne se rendant même pas compte que certains d'entre-eux sont devenus ce qu'ils critiquaient naguère : des inquisiteurs menteurs de la pire espèce, et, en France, la pire espèce n'est pas autre chose que la Milice dont les nouvelles recrues (qui veulent "casser du juif" rappelle le maire, PS, de Sarcelles) hantent désormais les fins de manifs mensongères et manipulatrices.

Sarcelles et Barbès ou les premiers signes avant coureurs massifs se prenant, en plus, en nouveaux militants du FLN algérien, ce qui, après tout, n'est pas faux, lorsque l'on sait que beaucoup d'entre-eux étaient justement des égorgeurs de femmes de vieux et d'enfants.

Comment, in fine, oser aller, maintenant encore, rencontrer des responsables politiques français comme si de rien n'était ? Comment ?…Comment est-ce possible ?…

Lucien Oulahbib