Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2020

Changer la constitution

Francis-claude Neri à Francis Ponsonnaille

Vous dites que le système ACTUEL ne vaut rien et vous ajouter en substance que les hommes ne sont pour rien dans la problématique ; ils ne font que subir ou être pervertis PAR le système...
Et pourtant …un système n’est qu’un ensemble d’éléments en interactions dynamiques orienté vers un BUT. Il n’est qu’une structure adaptée « au mieux » à son environnement.
Si vous détruisez un système vous détruisez « en même temps » son écologie. La question est donc du comment le faire évoluer et en principe jusqu’à présent les systèmes évoluent SEULS en interactions avec leur environnement.

Il semble que ce ne soit plus le cas. Nous aurions à présent la maitrise de l’évolution des « écosystèmes » C’est du moins ce que VOUS soutenez !

Par exemple, vous niez que le « système » de la constitution gaullienne fut efficace , c'est votre droit...ce que ne veut pas dire que VOUS ayez raison...Moi, je maintiens qu'elle fut valable et efficace et que ce sont les hommes qui l'ont pervertie et j’ajouterai bien entendu qu'elle n'est PLUS adaptée aux problématiques actuelles ...la royauté ne l’était plus …non plus,  pourtant il y eu de "bons' rois qui firent avancer le schmilblick ...

Finalement je constate que beaucoup de gens à qui on montre la lune ne voient que le doigt !

Je suis de plus en plus ennuyé par tous ces "POURQUOI "...car même la science ne peut répondre à tous ces POURQUOI …Tout au plus à "COMMENT" il FAUT faire …et encore !

Alors voyez vous MOI je suis pour le COMMENT ; les POURQUOI m’ennuient profondément. La question que je me pose c'est : quelles SOLUTIONS de continuité(s) sont possibles dans le court et moyen terme et COMMENT répondre aux VRAIS problématiques de NOTRE temps et en premier lieu, l’explosion démographique, l'immigration massive du tiers monde, la mondialisation libérale ...etc

Ce donc NOUS Français (entre autres) avons BESOIN c'est de pratique(s) et de pratiquant(s) qui s'y collent sans s’identifier aux REPONSES passées...alors je veux bien que l'on change la constitution, mais si on ne change pas les OBJECTIFS fondamentaux et bien entendu les hommes de pouvoir...çà ne servira strictement à rien !

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

17 04 20

27/05/2019

Vote utile ?

Le vote utile s'est transformé en vote stérile...

Les Français ne veulent plus d'augmentation d'impôts et de taxes, la solution de Macron est de nous imposer une prétendue "transition écologique" par laquelle il va nous racketter davantage, et nous ne pourrons contester son bilan puisque les projets écologiques s'étalent sur 10 ou 20 ans minimum.

Et qui arrive 3ème ?
Europe Écologie Les Verts qui signera des deux mains les propositions de LREM au Parlement européen.

LREM + EELV = 34%

Les perdants sont les Français identitaires car aucun Eurodéputé ne représente leurs revendications.
Ne seront jamais abordées les thématiques existentielles de la France :

- remplacement de la population
- islamisation
- inversion des flux migratoires

Félicitations au système !!!

Jean-Michel Jacquemin Raffestin

27 05 19

21/04/2019

La crise du libéralisme

Une idée politique comme l’UE doit nécessairement canaliser et mobiliser des solidarités de groupe.

Mais les libéraux ne parviennent jamais à forger ce foyer d’attraction capable de canaliser ce genre de fidélité.  Ils sombrent dans le multiculturalisme et la « bien pensance » idéologique.

Pendant ce temps, un nationalisme renouvelé, s’appuyant sur la mémoire et l’identité suscite un appui plus puissant.
Ce besoin, qui ne date pas d’hier, est caractérisé par la recherche d’une référence commune, d’une identité, d’une appartenance.
La « socialisation massive » co-produite par la gauche et la droite à fait éclater les schémas établis en matière de solidarité collective et de discipline sociale.
Associée à la crise d’autorité religieuse, à l’immigration massive incontrôlée qui fait partie du problème, des crises pétrolières et financières, le libéralisme est triplement en échec.

Ce qui explique la montée du « populisme » et la révolte des Gilets Jaunes.

Les concepts de classe, de nation ET de race sont A NOUVEAU en mesure de fournir au peuple une identification sociale et la promesse d’un « vivre mieux » que le collectivisme social-démocrate leur à refusé.
Les « libéraux » de droite comme de gauche, ceux pour qui la mondialisation est un bienfait, disent qu’ils vont modifier l’UE de l’intérieur et qu’ils vont enfin construire l’Europe des peuples et non plus celle des marchands.
Depuis Jean Monnet c’est ce qu’ils nous racontent sous prétexte « d’humanisme »… enfin leur conception de l’humanisme.
Leur vérité est subordonnée à celle qu’ils veulent que soit la vérité et depuis plus de 50 ans nous croyons au matraquage de leur vérité.

Notre réalité est qu’il n’y a pas de loi fondamentale et unificatrice de l’évolution sociale…sinon dans la science et encore.

Comme le disait Bernanos «  L’espérance est une détermination héroïque de l’âme, et sa plus haute forme est le désespoir surmonté ».

A nous de surmonter notre pessimisme et notre désespoir, conséquences de notre impuissance apparente.

  • Ils ne veulent pas que nous contestions la ligne dévouée au libre échange et au soutien à toutes les politiques voulues de dérégulation du marché du travail et des capitaux.
  • Les libéraux, comme la gauche immigrationiste, cherchent leur main d’œuvre sur les marchés où elle est le plus avilie, humiliée, pour la jeter sans contrôle et sans réglementation sur le marché Français et pour emmener partout dans le monde les salaires au niveau des pays où ils sont le plus bas.   
  • L’immigration est un sujet sur lequel s’exerce encore et toujours des pressions idéologiques générant un discours moralisateur et angélique envers le peuple qui pourtant voit bien, impuissant, la réalité du terrain ; le danger que représente l’immigration massive et non contrôlée et l’islamisation qui est la conséquence de leur politique « libérale » et NOTRE problématique.
     

Faisons leur savoir dans la rue, mais aussi en votant contre l’UE et pour en sortir, que nous ne les laisserons pas faire.

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

21 04 19