Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2020

Une démarche systémique

« Système » : Ensemble d’éléments en interaction dynamique orienté vers un but. La finalité d’un système « est » de conserver SA structure.

Analyse qui complète-s’oppose aux méthodes «classiques».

Méthodes classique : Les différents éléments sont isolés, appréhendés les uns indépendamment des autres : c'est la méthode analytique (Aristote-Descartes)

Approche globale : Une vision globale des problèmes étudiés. Une prise en compte des interactions- rétroactions entre les différents éléments composants un « système ».

(Voir les « 7 problématiques)

C'est l'approche systémique. Les 3 grands principes de la démarche

S'élever pour mieux voir afin de discerner tous les éléments qui composent «l’objet», l’objet étant considéré comme une structure (un ensemble) -schéma heuristique- réseau).

Relier pour mieux comprendre afin de discerner les interactions des éléments entre eux (considérés comme « signifiants ») - Les nœuds de communication- les supports de l’information-

Situer pour mieux agir afin d’agir sur les éléments constitutifs de la structure (les nœuds - les supports)

S’élever pour mieux voir :

Nous nous devons d'évoquer, de désigner TOUT ce qui constitue - que nous considérons comme -  les éléments clés de la problématique à analyser ainsi que les LIENS avec les autres problématiques - recherche d’une information - factuelle- vérifiée.

Exemple 1 : Quels sont les liens entre immigration de peuplement et islamisme ? -choisir son entrée- (dans ce cas c’est immigration)
Exemple 2 : Quels sont les liens entre économie et guerre-islamisme-surpopulation-immigration (dans ce cas l’entrée c’est économie).

Relier pour mieux comprendre

Nous devons retraduire- nommer-les relations-rétroactions-circularité- entre tout ces éléments  (identifiés) qui constituent le système (en faire le schéma heuristique [1]- la carte du « territoire »-).

Note : C’est à partir de ces éléments que l’on peut établir des prospectives (signaux faibles-approche Bayésienne)[2]

Situer pour mieux agir :

Nous devons agir avec discernement sur les aspects structurants qui constituent le système (plan d’actions) afin de le faire évoluer - changement vers la finalité- objectif(s)  fixée(s).

Action : Dans le contexte actuel et compte tenu de TOUS les éléments constitutifs du « Système France », pour quelle(s) raison(s), comment, avec QUI et quels moyens- n’importe quels moyens ?- le faire évoluer  pour le bien et les intérêts de ses éléments-citoyens constitutifs.(Quels éléments-citoyens- les nationaux ?)
Je propose une action-réaction partant du local (localisme) vers une structure « fractale »[3] et d’une organisation ayant des supports et des nœuds de communication d’esprit « subsidiaire »[4].

Les 7 problématiques :

1) Gestion des ressources, décroissance
2) Absence de régulation, de contrôle et de remédiation
3) Surpopulation
4) Immigration
5) Islamisation
6) Union européenne
7) Mondialisation, globalisation

Exemple :

Immigration. Sur 830 000 naissances recensées en France en 2006
165 000 venaient de l’immigration. Le taux de fécondité des maghrébines était de 2,7, des noires d’origine africaines de 4,2.
Actuellement 40 à 45 % des jeunes sont d’origine Afrique noire, Maghreb, Turquie  

A partir de cette « entrée » examinons (sans moralisme) les relations, les interactions et les rétroactions entre les 6 autres problématiques et, si nous resterons impuissants sur le plan « Européen et mondial », nous saurons que faire sur le plan local /régional /national).
Une alternative possible : Révolte
 : -Action Citoyenne -civique et civile-

1- Action violente par laquelle un groupe se révolte contre l'autorité politique, la règle sociale établie ?
2- Attitude de refus et d'hostilité devant une autorité, une contrainte ?

Esprit de révolte. Qui est en révolte (contre l'autorité, le pouvoir).
Synonymes : indignation, insurgé, rebelle
Qui a une attitude d'opposition.

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

15 11 20

[1] Une carte heuristique, carte cognitive, carte mentale, carte des idées1, ou encore schéma heuristique, est un schéma, supposé refléter le fonctionnement de la pensée, qui permet de représenter visuellement et de suivre le cheminement associatif de la pensée. Le terme anglo-saxon mind map est également parfois utilisé en français. Cela permet de mettre en lumière les liens qui existent entre un concept ou une idée, et les informations qui leur sont associées.

[2] L'inférence bayésienne est une méthode d'inférence par laquelle on calcule les probabilités de diverses causes hypothétiques à partir de l'observation d'événements connus. Elle s'appuie principalement sur le théorème de Bayes.

[3] Une « système » fractal est un objet qui présente une structure similaire à toutes les échelles. C'est un objet  «infiniment morcelé » dont des détails sont observables à une échelle arbitrairement choisie.
(Ville-département-région-pays etc.)

[4] Le principe de subsidiarité est une maxime politique et sociale selon laquelle la responsabilité d'une action publique, lorsqu'elle est nécessaire, revient à l'entité compétente la plus proche de ceux qui sont directement concernés par cette action. Lorsque des situations excèdent les compétences d'une entité donnée responsable de l'action publique, cette compétence est transmise à l'entité d'un échelon hiérarchique supérieur et ainsi de suite. Le principe de subsidiarité veille à ne pas déconnecter la prise de décision publique de ceux qui devront la respecter. C'est en somme la recherche du niveau hiérarchique pertinent auquel doit être conçue une action publique.

24/03/2018

Stop AUX bisounours

Stop AUX bisounours nous dit Paul Abysses Compe ... ils sont responsables ET coupables depuis 1962 ... ce n'est pas rien ...les cris de joie des Djeunes de citées, dites sensibles, après chaque attentat nous disent clairement que 'çà' ne fait que commencer.
Le musulman de base est à présent inféodé à l'islam radical ( à l'islam tout court en fait ) Ils organisent soigneusement la sécession avec la communauté nationale ...Nous avions le temps de NOUS organiser nous aussi en petites communautés implantées sur TOUT le territoire national ...nous avons raté le côche ...
A présent notre seule possibilité (car nos "zélites" ne feront rien) c'est soit la guerre de reconquête du territoire soit la partition...bon courage les jeunes nationaux ...enfin ce qu'il en reste.

Les « bisounours » croient encore à la compatibilité entre l’islam et la république …Ils se réfèrent aux catholiques …mais le monde catholique, comme le monde juif, était endogène à la civilisation française.
C’est ce qu’ils espèrent de la part des musulmans …envers et contre tout …

C’est d’eux, les "bisounours"qu’il nous faut, en priorité, nous occuper avec ceux du pouvoir en place…et vite car il faut, outre la menace islamiste, prévoir de grands bouleversements démographiques.

L’Europe devra faire face pour 2040 à 2050 à 2,5 milliards d’Africains qui seront attirés par le vieux continent « pour une vie meilleure »
Le changement climatique ne nous fera pas de cadeau non plus … et les « Zélites » politico médiatiques, les multinationales et les financiers …nous auront largués depuis un bon moment.
Les anciens comme moi ont de la chance ils ne verront pas çà … Bon le pire n’est jamais certain …tout est possible si le chaos s’en mêle !

Bonne chance les jeunes !  

Francis-claude Neri

24 03 18

28/07/2017

Géopolitique du chaos

En quelques décennies, la mondialisation a fabriquée une société de rentiers, assistée de quelques chercheurs, communicants, artistes et administrateurs de haut niveau au service de cette oligarchie.
Le tout doublé d’une société de travailleurs et de petits fonctionnaires souvent pauvres et d’assistés. Les assistés, comme les pauvres, bien entendu n’en ont plus pour très longtemps si le sursaut attendu ne vient pas.
En France, comme en Europe, la cohésion sociale se lézarde dangereusement. Au sommet se renforce une classe de plus en plus aisée pour, laquelle, la mondialisation est un avantage et un bénéfice.
Vers le bas, les poches de pauvreté se creusent. Les citoyens, démunis, marginalisés, méprisés des élites politiques, économiques, intellectuelles, médiatiques, sont incapables de profiter des « libertés » formelles, de se rassembler, de s’organiser  et de faire valoir leurs droits.  

A cela il faut ajouter l’islamisation de la société, l’immigration massive et les dangers qu’elles représentent pour les plus exposés des citoyens

Et le tout sous la pression de l’insécurité culturelle qui remet en cause les valeurs dominantes.

La concordance des causes est source d’un énorme chaos qui dépasse largement le territoire national.

Tout étant dit et appréhendé depuis un bon moment, il est temps de faire émerger une contre société qui puisse assurer la réintégration économique, politique, culturelle et sécuritaire des classes moyennes et populaires laminées par la mondialisation, remplacée par l’immigration et assassinée par les islamistes.

Le chaos mondial est devant nous,  sachons nous mobiliser pour éviter d’y sombrer corps et âme.   

Francis-claude Neri

http://fr.blogspirit.com/

28 07 17