Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/12/2013

La toile de l'araignée

,Pas grand chose à reprendre pour moi, dans ce texte. Et les Soral et autres Dieudonné n’ont qu’à bien se tenir Quand à la « Triplice » elle est identifiée, cernée ! Il n’y a plus qu’à !  

Francis NERI

Le Nouvel Ordre Mondial c'est à dire cette nébuleuse de financiers apatrides œuvrent depuis longtemps pour déstabiliser le monde et plus particulièrement le monde occidental. Ils ont réussi à prendre le contrôle des Etats Unis, à imposer depuis longtemps leurs candidats, à déclencher les guerres qui sont bénéfiques pour eux et pour les entreprises qu'ils contrôlent. Depuis longtemps tout le système de la mondialisation est dirigé en fonction de leurs intérêts avec des traités à leur avantage.
Ils sont à l'origine de la création de l'Union Européenne et d'une extension à toute l'Europe jusqu'à la Turquie permettant d'établir un glacis européen face à l'immense Russie et de l'isoler pour tenter de la contrôler aussi à terme.
L'extension a pour conséquence calculée de dissoudre les pays les plus importants dans un système tirant toujours vers le bas, appauvrissant les pays les plus riches et leur ôtant petit à petit toute responsabilité politique et tout pouvoir économique. Comme cela ne pourrait suffire pour avoir le contrôle total des moyens économiques, l'immigration de masse permet dans un premier temps d'avoir une main d'œuvre à moindre coût, puis d'agir sur la société elle même qui sous la poussée démographique se fondra dans un melting pot. Dans un deuxième temps de grossir le chômage pour agir ensuite sur les salaires en tirant toujours vers le bas afin d'avoir des travailleurs dociles se contentant d'un minimum vital permettant une consommation stricte des biens essentiels, biens d'ailleurs de qualité médiocre, voire mauvaise, pour soutenir la production. Pour éviter que ces nouveaux esclaves se révoltent on investit l'information qui est distillée, organisée dans le sens voulu de la soumission et du refus de tout mouvement de révolte ou de changement. On transforme l'éducation qui ne doit plus faire référence à des racines propres mais collectives , d'où la suppression de l'histoire qui va s'orienter non pas sur l'histoire du pays mais sur les histoires des communautés , sur des cultures fabriquées de toutes pièces.Il en est de même sur la religion dominante qui devient minoritaire et contrôlée elle aussi pour disparaître à terme, remplacée par une religion de soumission.
Devant un tel scénario beaucoup vont rester sceptiques car cela parait énorme, un véritable complot; pourtant tout se passe sous nos yeux.
Le chômage est là, puissant et renforcé par des milliers de migrants qui vont dans un terme proche faire imploser l'organisation sociale qui ne pourra plus être alimenté en amont. La conséquence va être terrible pour les plus faibles ou les plus démunis qui vont disparaître physiquement.
Ayant éliminé ceux qui sont considérés comme improductifs, on pourra agir enfin sur les salaires en proposant un emploi payé au minimum vital. Peu s'en rendent compte mais le miracle allemand dans certain domaines tient en des salaires très bas. La crise bretonne a servi de révélateur puisqu'on a découvert que nous importions en masse du porc et des poulets venus d'Allemagne , produits à très bas coûts grâce à une main d'œuvre étrangère payée avec des salaires de misère. La machine est en marche dans l'indifférence totale et le silence syndical.
Une remise au pas ne peut se faire qu'en contrôlant tout : les communications particulièrement. Sans les révélations de Snowden, le grand public n'en saurait rien. Tous les dirigeants ont feints de découvrir la toile d'espionnage mise en place par la NSA alors que tout ceci est connu depuis l'origine, date d'ailleurs de la guerre froide et que les réseaux d'écoute sont d'ailleurs bien visibles en Angleterre.
Le système européen n'est que le prolongement de l'Otan, bras armé qui permet aussi de contrôler toutes les armées et de mutualiser les moyens en diminuant les moyens individuels de telle manière que les armées nationales ne puissent s'opposer à des mesures à la Serbe, entendez par là une guerre contre un état récalcitrant. Il faut dire que non seulement pour notre seul pays nous réduisons considérablement le budget mais aussi en absorbant ce budget dans des interventions extérieures qui vont ruiner toute modernisation.
J'en reviens enfin sur la toile qui se tisse aussi autour de la Russie pour faire chavirer ce pays coupable d'hostilité contre l'Ordre Mondial. Le meilleur terrain reste l'Ukraine qui historiquement est le plus proche de la Russie et qu'il convient d'abord de détacher complètement. La CIA devenu le bras actif de l'Ordre Mondial y est implanté depuis la révolution orange qui capota faute de moyens énergétiques et par la corruption. L'échec du mouvement orange n'a pas fait renoncer l'Ordre Mondial dans ses projets et ayant perdu dans la crise syrienne, elle se devait d'agir en prenant le prétexte d'arrêt du processus européen.
Chacun sait que l'Ukraine ne peut être aidée par une Europe mal en point et qu'elle sera dépendante de l'énergie venant de Russie mais si le gouvernement pro russe sautait ce serait un coup important stratégique et même déclencherait des troubles en Russie même . L'Ordre Mondial est tout disposé à faire jouer ses atouts : créer des troubles, restaurer les conflits au Caucase, bref déstabiliser le pouvoir de Poutine.
Nous sommes déjà dans une forme de conflit larvé entretenu par l'Ordre Mondial avec le but suprême d'éliminer toute puissance qui lui serait contraire.
L'araignée a tissé sa toile malfaisante, totalitaire pour transformer ce monde en un vaste camp concentrationnaire, en éliminant petit à petit les oppositions.
Je terminerai en disant ceci, l'heure pour nous est au choix, au choix du camp et du mode sociétaire. Nous pourrons nous exprimer prochainement, un espoir subsiste, il est incarné par l'esprit de résistance, celui de Marine, tous les autres choix nous conduirons à l'inéluctable : la victoire de l'araignée.

 

Ivan Smolensky

29/11/2013

Racisme, vous avez dit racisme!

Voilà un mot bien à la mode et facile d'emploi parce qu'au final il ne veut rien dire dans le contexte actuel.
Qu'est-ce que le racisme? C'est le fait d'affirmer qu'il existe des races supérieures et inférieures.
Ainsi le service de la pensée dirigée a décidé il y a longtemps qu'il était interdit de penser et d'exprimer quelque propos sur le sujet, décidant du même coup que telle ou telle expression était du racisme jusqu'à sombrer dans le ridicule d'une part et dans l'arbitraire d'autre part. Mais s'il ne faut plus dire un chien ou un chat noir mais de couleur noire on risque gros en commandant au comptoir d'un café un petit noir.
Bien entendu le racisme est l'apanage des blancs quelque soit leur confession d'ailleurs, il n'y a pas de racisme lorsqu'il s'agit de traiter un Français de sous chien, de race de merde où "je nique la France" comme on le voit tous les jours sur les murs des banlieues. Il n'y a pas de racisme lorsqu'on égorge des chrétiens en Syrie ou dans des pays musulmans.
Non la police de la pensée ne connait qu'un seul racisme, celui de ce monde judéo chrétien et disons le monde occidental car c'est bien de cela qu'il s'agit.
Dès lors tout est permis et si l'on réprime le moindre propos d'un côté de l'autre il ne s'agit pas de racisme mais d'expression libre.
Ceux qui sont les plus acharnés à dénoncer le racisme se disent héritiers de la révolution, de cette époque où les mots : liberté, égalité, fraternité devinrent un symbole. Oui tout ceci est magnifique et cette période fut heureuse : on exécuta des milliers de nobles, puis de moins nobles, puis de gens du peuple dénoncés par le voisin jaloux, puis de révolutionnaires eux mêmes. On guillotina un roi, une reine, on laissa crever dans une cellule humide le dauphin mais comme cela ne suffisait pas on massacra grâce à des colonnes infernales des milliers de gens de l'Ouest, hommes, femmes, enfants, vieillards. Lorsqu'on n'arrivait pas à exterminer au sabre on noyait des grappes humaines dans des barges conçues à cet effet. C'était l'égalité dans la mort et la fraternité dans l'extermination parce qu'on refusait cette liberté de culte. Cette époque voyait exhumer les rois des tombeaux, vandaliser les lieux de culte, décapiter les statues. Plus tard la république envoya comme chair à canon, en première ligne ces bretons, ces vendéens qui payèrent un lourd tribut à une guerre atroce. Quoi dire d'autres sinon que les acharnés ont applaudi au génocide de Pol Pot, aux prisons et bagnes de Castro, de Staline et de Mao et de tous ceux qui sont égalitaires et épris de liberté par le totalitarisme.
Oui on peut parler de totalitarisme lorsqu'il s'agit d'une police de la pensée et ceux qui à longueur de temps parlent de racisme ne sont que les pâles exécutant d'un système qui s'abrite sous le drapeau de la démocratie, de la démocratie totalitaire et comme ils n'hésitent pas non plus à accuser de fascisme rappelons leur au passage que le fascisme n'est pas français tout comme le nazisme et que ces deux régimes ont quand même collaboré avec le communisme pendant deux ans.
Nous sommes dans une société rendue malade par des apprentis praticiens du mensonge, il n'est que temps de guérir par soi-même et d'être fiers de notre civilisation, de notre culture commune, de nos traditions et de rejeter ce totalitarisme et ceux qui le véhiculent.

A toutes et à tous, à bientôt

Ivan Smolensky

 

 

 

26/11/2013

Tous unis !

Il y a quelque temps j'avais fait un billet intitulé " les grandes manœuvres" où je décrivais la façon dont allaient se prendre les partis pour décrédibiliser le F.N et Marine Le Pen et celles-ci sont bien entendu en pleine montée en puissance.
Quelle belle unité où chacun y va de son petit couplet. Certes ce n'est pas l'état de la France qui préoccupe tant cette gauche « ripouxblicaine » que cette droite en panne d'idées et d'un chef de guerre crédible. Non ce qui préoccupe les uns et les autres c'est la montée du FN dans l'opinion et tout est bon pour jeter le discrédit ou le doute. Monsieur Copé avec son air de faux honnête homme y va de son couplet tandis que l'on évoque des cas de défections dans les rangs du Front. Pensez des militants de l'UMP entrés dans le Front pour en ressortir horrifiés. Une ex Front de gauche aurait quitté les rangs frontistes pour rejoindre l'UMP, diable il y en a qui cherchent leur voie... de garage, quel parcours!
 

Tout ceci peut paraître dérisoire venant d'un parti allié objectif du PS dans la conduite de ce pays depuis des décennies mais il est vrai que lorsqu'on n'a pas d'idées mais seulement des postures et qu'on constate des hémorragies d'électeurs et de militants tout est bon pour renverser la tendance car ce qui compte c'est la place, les idées ne sont que des pièges à gogos, d'ailleurs ce petit jeu a bien réussi jusque là donc pourquoi ne pas ressortir les bonnes vieilles méthodes?

A gauche, l'arsenal a été rouvert, chacun y allant de son couplet sur le racisme, la bonne vieille recette franc maçonne : racisme, fascisme sont les termes pour qualifier tout opposant au totalitarisme. Les staliniens adoraient ces termes bien commodes pour cacher les dizaines de millions de morts que le socialisme à toutes les sauces a pu faire.

Les médias ne sont pas en reste, là aussi le Franc Maçonnerie a ressorti de ses placards ses vieilles armes, rouillées certes, mais on fait avec ce que l'on a en magasin.
Le tireur fou était d'extrême droite, sans doute avait-il sa carte du FN et tout à coup patatras, le tireur est de gauche et arabe de surcroit, pas de pot, bon on fera mieux la prochaine fois et hier soir on nous sortait à TF 1 un petit reportage sur les partis nazis de Hongrie. Gageons que dans les semaines à venir nous aurons droit à un reportage ou à un film sur les atrocités nazies ou sur n'importe quelle fumisterie destinée à faire peur.

Pendant ce temps là on évite de montrer qu'il existe une violence qui n'est pas celle des militants du FN. Combien de télés ont montré les scènes d'émeutes lors du match gagné par les algériens? Il ne faut pas stigmatiser. C'est vrai que les suiveurs de Merah: Dekhar et d'autres dont on tait les noms n'ont pas de lien étroit avec le Front, en parler et dénoncer les risques islamistes ne servira pas la cause maçonne donc on laisse faire car le danger ce n'est pas l'islamisme et le retour des djihadistes de Syrie mais ce parti populaire et national.

Malheureusement pour tous ces truqueurs, chaque jour la réalité vient démasquer la supercherie et les Français constatent que le danger vient de cette gauche et de cette droite qui n'a jamais cessé de mentir et surtout de trahir. Les uns et les autres ne sont plus que de pâles employés du Nouvel Ordre Mondial, les uns vont rendre compte aux loges, les autres viennent prendre leurs consignes dans les clubs et le Bildenberg.

Voilà la triste réalité et il faudra bien un jour avoir le courage de leur demander des comptes parce que le vrai problème de la France c'est d'abord eux, leur actions, leurs compromissions et leur partage du pouvoir.
Le chemin à parcourir sera long, les attaques sans cesse renouvelées mais ceux qui veulent un vrai changement garderons le cap, il y va de nos convictions et de la survie de notre pays, soyons unis et volontaires voilà le seul enjeu.
 
Très bonne journée!

Ivan Smolensky