Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/11/2015

La menace islamiste

"Puissent le savoir-faire et la clairvoyance de nos élites dirigeantes, partis politiques comme souverainistes et mondialistes, se montrer au niveau qu’exigent les circonstances, ce qui implique sans doute un consensus sur la mise en œuvre de mesures d’exception.

Le doute est hélas permis sur l’adéquation de la réponse à la menace quand on songe au tollé de bien-pensance qu’avait suscité l’utilisation par Aymeric Chauprade et Christian Estrosi de l’expression « cinquième colonne ».
Ces mots avaient, pour nos « gouvernants » je ne sais quels relents d’années trente. À cette époque-là aussi, les "cassandre avaient mauvaise presse, la politique d’apaisement eut longtemps les faveurs d’une opinion qui apprécie la politique de l’autruche et n’aime pas les porteurs de mauvaises nouvelles."

Cela doit changer ! Le peuple va observer avec attention, au delà des paroles « va t’en guerre » ce que chacun d’entre eux fera effectivement.

Et le Front National en la personne de Marine Le Pen et Florian Philippot ne fera pas exception.
Il ne devra pas manquer de dissiper la confusion et le doute qui divise actuellement les militants et les sympathisants sur ce que ce parti fera effectivement s’il parvient à conquérir une ou plusieurs régions et au delà le pouvoir au plus haut niveau.

Francis NERI

15 11 15  

09/11/2015

Message d’alerte

Un médecin Allemand

" Hier, à l'hôpital, nous avons eu une réunion sur la façon dont la situation ici et dans les autres hôpitaux de Munich est insoutenable. Les cliniques ne peuvent pas gérer les situations d'urgence, de sorte qu'elles commencent à  tout envoyer aux hôpitaux.

Beaucoup de musulmans refusent d’être traités par du personnel féminin et nous, les femmes, refusons de nous occuper de ces spécimens, en particulier d'Afrique. Les relations entre le personnel et les migrants vont de mal en pis. Depuis le dernier weekend, les migrants qui arrivent dans les hôpitaux doivent être accompagnés par la police avec des unités K-9.

Beaucoup de migrants ont le SIDA, la syphilis, la tuberculose et de nombreuses maladies exotiques que nous, en Europe, ne savons pas comment traiter. S’ils reçoivent une prescription à la pharmacie, ils apprennent qu'ils ont à payer comptant. Cela conduit à des réactions violentes incroyables, surtout quand il s’agit de médicaments pour les enfants. Ils abandonnent alors leurs enfants au personnel de la pharmacie avec l’injonction : "Alors, soignez-les vous-mêmes ici ! " Ainsi, la police doit non seulement garder les cliniques et les hôpitaux, mais aussi les grandes pharmacies !

Vraiment, nous avons dit ouvertement : "Où sont tous ceux qui les accueillaient devant les caméras de télévision avec des panneaux dans les gares ? " Oui, pour le moment, la frontière a été fermée, mais un million d'entre eux sont déjà ici et nous ne serons certainement pas en mesure de nous débarrasser d'eux.

…/…

C'est bien avec de tels témoignages que l'on prend la mesure de l'asservissement de nos gouvernements occidentaux, aux directives du nouvel ordre-mondial, relayés par une union Européenne qui n'à d'union que le nom. Union dont on a, au demeurant, volontairement gommé le qualificatif de "destructrice".

Cette situation (contre nature), perpétrée par MERKEL/ HOLLANDE pour ne parler que du tandem franco-Allemand est significative.

Souhaitons que très rapidement elle provoque l'ire des Européens, réveillant ainsi tous les partis nationalistes d'Europe, identiques au F.N, qui seront capables de tuer définitivement ces gouvernements godillots, traîtres et criminels,  voués à l'influence mondialiste; qui cirent les chaussures d'oncle SAM et de ses acolytes mafieux  de  très haute envergure financière mondiale.

N'oublions jamais que ces monstres ont juré la perte de l'Europe et que nous avons, sous les yeux, la méthodologie des pratiques  perverses et mode d'assassinat qu'ils ont privilégié et mis en œuvre pour nous régler notre compte.

Nous aurons  par la suite le temps et surtout la possibilité de rebâtir une union digne de ce nom, capable de mettre en place une structure de souveraineté Européenne à partir d'une fédération de pays se respectant mutuellement. Ayant, en outre, la volonté de s’unir autour de grands  projets communs, capables d'être bénéfiques pour tous, sans empiéter sur les souverainetés respectives.

Souvenez-vous en... en 2017 en mettant votre bulletin dans l'urne, si vous ne voulez pas, dès à présent, leur flanquer une bonne raclée et les jeter en prison pour haute trahison, ce qui sera après et de toute façon, indispensable de faire !...

Claude Allard

09 11 15

 

06/11/2015

SIEL l’UE !

De Jeanne d’Arc à de Gaulle, des femmes et des hommes ont su se lever pour déjouer les prétendues logiques de l’Histoire. L’exemple de Viktor Orbàn démontre que le volontarisme politique est un facteur puissant de nature à modifier le cours des choses.

Avec l’arrivée de plus de trois millions de ‘‘migrants’’ d’ici 2017, nul ne peut douter que la question de la maîtrise de nos frontières territoriales sera l’un des enjeux majeurs de la campagne des élections présidentielles…

Le bulletin de vote est un moyen d’action politique ; l’expression (pacifique) de la colère populaire, dans la rue, en est un autre…. et nous devons faire en sorte que la « peur » change de camp.

Collectivement, nous pouvons donc peser sur nos élites et rompre avec la politique  mondialiste européenne, pour peu que nous agissions avec persévérance et conviction 

Avec la pression désespérée que met l’impérialisme des multinationales US à nous imposer le traité Européen, nous ne pouvons douter que la maitrise de nos flux financiers et économiques seront également un enjeu majeur de la campagne.

Et pour commencer en attendant les régionales :

Tous ceux qui le peuvent… Tous à la manifestation du samedi 7 novembre à 15 heures à Paris devant l’ambassade de Hongrie !

(Ambassade de Hongrie  5, square de l’avenue Foch 75016 Paris – Métro : RER avenue Foch)

Francis NERI

06 11 15