Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/03/2012

LA BÊTE EST MORTE !

Il y a quelques temps que je n'ai rien écrit, un peu découragé, sans doute un peu fatigué de dire et de répéter des "grands principes" qui s'effacent devant les tristes réalités des petites ambitions, des petits copinages, des combines et des conflits d'intérêts.

Et puis l'horreur qui porte brusquement sur notre territoire la barbarie que nous annonçons depuis si longtemps et qui se nourrit de notre insouciance de notre absence de vigilance, parfois de notre lacheté. J'en suis sorti anéanti.

Mais Joseph m'a adressé le texte ci dessous et voilà que je reprends courage.

Merci Joseph

 

§

 

"Nous, les Patriotes Français de souche nord africaine, aimons trop la France pour permettre à quiconque de l'insulter ou de cracher sur son drapeau pour lequel nous avons versé tant de sang, donné notre jeunesse et la vie de beaucoup des nôtres.

Alors la France qui a accueilli des étrangers de toutes origines et nationalités, doit être respectée chez elle, et ceux qui ne l'aiment pas doivent avoir la décence de ne pas manger son pain et de ne pas cracher dans la soupe qu'elle leur sert."

Capitaine Rabah Kellif, Officier Français qui s’opposa aux ordres du sinistre général Katz, à Oran, en 1962 (1933 – 2003)

 

Voilà, nous savons tout à présent et si un soulagement certain se lit sur le visage du plus grand nombre de Français, il en est cependant qui ne peuvent cacher leur déception. Rendez-vous compte ! L’ignoble assassin, tueur d’enfants et de soldats, ne provient pas des mouvances néo-nazis, ni celles de l’extrême droite… même pas du FN, non ! C’est un islamiste ! Et, chose aggravante, pour nos gouvernants qui demeurent silencieux sur ce point, ce Mohamed Merah, 23 ans, chantre d’Al-Qaïda, bénéficie de la double nationalité algérienne et française… ce qu’a toujours combattu, précisément, le FN. Quelle déception disais-je et quel désaveu pour la clique Mélanchoniste, communistes, syndicalistes, champions des « droits de l’homme », pyromanes de l’identité française, adeptes de la diversité ethnique… On imaginait déjà, de gigantesques rassemblements dans toute la France, un grand défilé républicain qui aurait submergé les Champs Elysées, des centaines de milliers de manifestants qui auraient dénoncé, à l’unisson, la montée du fascisme et du racisme. On y aurait vu tous les ténors de la politique de droite et de gauche, bras dessus, bras dessous –comme en 2002- dénoncer avec emphase le retour de la « bête immonde » et vouer le FN aux gémonies… Quelle occasion sublime d’abattre, là, Marine Le Pen, de voir son électorat lui tourner subitement le dos ! Les journalistes, comme pour l’affaire de Carpentras, en auraient fait leurs choux gras et la diabolisation aurait repris de plus belle… Malheureusement, pour ces champions de la morale, rien de tout cela ! Au contraire, les Français, amorphes jusque là, anesthésiés par tant de discours démagogiques, ont pris subitement conscience de la gravité de la situation. Le danger est là, réel, latent. Leurs enfants risquent, demain, au hasard d’une rue, d’être la cible des « fous de Dieu » car des Mohamed Merah –dont le cheminement criminel supplémentaire était programmé- il y en a des milliers qui attendent leur tour, formés dans les camps d’Al-Qaïda ou simplement conditionnés, fanatisés par les agents recruteurs, prêts à frapper, n’importe où, n’importe quand et n’importe qui.

Cependant, il y a une morale navrante à tirer de ce drame épouvantable. Ce triste individu, connu des services de police pour sa dangerosité et sa radicalité, surveillé de surcroit par la DCRI (Direction Centrale du Renseignement Intérieur), aurait dû être déchu de sa nationalité française et extradé vers son pays d’origine, l’Algérie, après ses 18 faits de violence précédents. On a négligé ce point crucial et nos gouvernants –comme leurs prédécesseurs- devraient faire profil bas et s’interroger sur leur laxisme, leur responsabilité –voire leur lâcheté- car si une décision élémentaire de justice avait été appliquée à l’endroit de ce monstre, trois enfants connaîtraient encore aujourd’hui l’amour de leurs parents et quatre de nos soldats continueraient avec fierté à servir leur pays, la France.

José CASTANO

e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

 

25/02/2012

Christianophobie

 

Christianophobie

 

 

 

 

Je partage au combien le “message” de Monseigneur Di Falco et il est “prudent” lorsqu’il parle de christianophobie. Il s’agit, pour moi, d’une tentative d’effacer les chrétiens de ce monde, ni plus ni moins et j’ai le sentiment que, globalement, ils sont prêts à accepter leur disparition.

Oui la mémoire construit notre identité. Je me rappelle ce que je veux être, ce que je pense être, la vision que j’ai de moi, des autres et de Dieu, de mon bonheur privé et collectif. Bref, mémoire et identité, c’est un peu la même chose !

Certains voudraient nous priver de notre mémoire chrétienne, humaniste et celle des lumières, qui nous dit d’où l’on vient et où l’on va, comment y emmener aussi les plus fragiles d’entre nous. Ils voudraient nous engluer dans une identité commune, identique pour tous, pendant que d’autres nous assassinent avec la leur !

Il s’agit pourtant et toujours, pour nous, d’articuler la diversité des trajets individuels avec un horizon collectif. C’est sur cette base solide que se construisent notre morale, notre éthique, nos valeurs et notre “civilisation”.

La France, selon certains, doit s’adapter à un contexte nouveau prenant en compte l’intégration Européenne, le dialogue des nations, des cultures et le partage des mémoires. Mais peut-on en 2012, par exemple, partager la mémoire Algérienne et celle des Français judéo et pagano-chrétiens ?

Alors faut-il aller au secours des chrétiens persécutés du monde arabo-musulmans ? Tous les pays doivent-ils, veulent-ils et peuvent-ils nécessairement se rassembler et “fabriquer” une mémoire commune et atteindre l’idéal chrétien de la “paix universelle” et du “meilleur ”des mondes ?

Francis NERI

25/02/12

31/01/2012

Le 24 avril...

Petite réaction aprés le "discours" de Nicolas Sarkozy, pour faire plaisir à Blandine et pour "énerver" Ingrid qui ne peut plus nier qu'elle est Islamo-gaucho-fasciste. Je me demande toujours pour quelles raisons elle intervient encore sur un  blog qui n'est pour le moins pas du tout sa tasse de thé ! Elle doit être investie d'une mission : me convertir à sa "religion". Il faut renoncer Ingrid, je suis perdu pour la gauche depuis 1981 !     

§

Le prochain quinquennat ne sera pas une promenade de santé, non ! Avec 10 millions d'ennemis "islamistes" potentiels installés sur notre territoire, c'est plus que probable.

Et comme il est convenu que François Hollande soit Président, et qu’ensuite il prendra l’assemblée nationale, la gauche, avec le Sénat et les régions, aura tous les pouvoirs à sa disposition pour mettre enœuvre son projet de « coalition » autour des « djeunes »,des femmes, des minorités.

Ainsi pour cette gauche qui parie sur l’immigration contre les classes populaires, la question centrale de la justice sociale pour le peuple français n’est pas une option. François Hollande l’a souvent exprimé et il le maintient.

Revendiquer la préférence nationale ferait désordre. La gauche est tiers mondiste et ce n’est pas négociable. Circuler il n’y a rien à voir !

Cette nouvelle« architecture » de la gauche Française se heurte à "d’effrayantes" études d’opinion « sous hautes protections et ultras secrètes » : Marine le Pen serait en effet quasiment à égalité avec Nicolas Sarkozy.

Le spectre d’un 21 avril à l’envers devient une hypothèse crédible.

Vous imaginez la suite : la reconstruction de la droite se ferait autour de Marine le Pen si, comme François Hollande le pense, il ne gagnerait contre elle qu’avec 60 % des voix ! Rien à voir avec Jacques Chirac qui fit 82 % il y a 10 ans.

Nicolas Sarkozy se présentera t-il ? A sa place je n’en ferai rien. Qu’il laisse la place à quelqu’un de moins « grillé » dans l’esprit des Français et s’intéresse à l’Europe ou à la banque par exemple. Voilà ce qui est à sa dimension ! Il y ferait probablement un bon Président !

Devons nous nous réjouir de son élimination au premier tour ? Je pense que non et qu’il serait préférable de retrouver Marine et Nicolas au second.

Dans le cas contraire, préparons nous à nous battre avec Marine qui sera alors le dernier rempart contre l’islamisation de la Franceet le capitalisme financier prédateur et irresponsable.

31 01 12

Francis NERI

http://semanticien.blogspirit.com