Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/11/2014

Objet connecté

Il reste un pas à faire pour que Marine Le Pen obtienne le droit d’accéder au pouvoir :  se faire la porte parole de l’Europe des Nations souveraines mais « Fédéralisées ». 

Un Front Normalisé allié à l’UDI et à la gauche redevenue Marxiste. Après tout ce serait juste une question sémantique, comme pour le Grand Remplacement devenu le Remplacement Culturel !  

Un qui rirait jaune ce serait Nicolas Sarkozy qui lui croit se refaire en prenant pied sur la droite dite « extrême », les nostalgiques des fondamentaux « sécuritaires », le « mariage pour tous » ou « l’islamisation » … une belle inversion des rôles et un blanc seing donné à Marine, par …les « mondialistes » pour l’accès à la gouvernance de la France !

Chacun son tour quoi…Après tout ce fut la stratégie de Hollande, faire semblant de haïr la finance mondiale et vouloir mettre l’Europe libérale au pas, juste pour être élu !

MLP en « objet connecté » ! On n’arrête pas le progrès !

Mais après tout si çà fait avancer le schmilblick vers plus de régulation et de contrôle…je suis pour.

Ça s’use vite un Président de nos jours. Hollande n’a pas tenu très longtemps… « le schmilblick » nous prépare quelque chose de bien tordu !

Préparons nous « au sauve qui peut »…les femmes et les enfants d’abord …s’il vous plait !

Francis NERI

18 11 14

PS : Oui je sais Epicure ...enfin je crois savoir ...ce n'est que de la prospective, le pire n'est jamais certain ...qu'ils disent  (tout est foutu en France :-)  ) !

05/11/2014

Où va le FN ?

" Je reste persuadé que l'immigration massive n'est pas la cause de tous les problèmes de la France. Elle s'inscrit simplement dans la suite logique de ce qu'est le libéralisme avec son ouverture totale des frontières." 

Flavien Suck

Ben voyons le FN va résoudre le problème de l'immigration massive en supprimant le libéralisme ...je crois rêver ...et en fermant les frontières en plus ...

Nous devenons fous au FN ou quoi ?

Le problème numéro 1 de la FRANCE « ici et maintenant » c'est l'immigration massive à la fois Maghrébine ET d'Afrique Subsaharienne. Le "reste" ne sont que des conséquences.

Et cette immigration massive est VOULUE par ce fameux libéralisme.
Le raisonnement « cause à effet » ne tient que si l'on identifie clairement l'ORIGINE de la cause et çà c'est mathématiquement IMPOSSIBLE car l'effet RETROAGIT toujours sur la cause ! 

Il faut retourner à l'école et revisiter la notion de COMPLEXITE !

Francis NERI

05 11 14

03/11/2014

Internet : Une société structurante ?

Probablement !

La société y est très vivante. Il s’y crée des communautés intenses, à l’image de ce groupe, cette page, ce blog, mais pour la plupart éphémères.
 
Il s’agit donc de les rendre durables et efficaces, car dans le mode « réel », les réseaux des partis, des associations, des syndicats, qui avaient pris en charge l’ensemble de notre vie sociale se sont effondrés et ont creusés le fossé entre eux et les Français.
 
La société du monde numérique apparait donc plus vivante, plus vivace et plus en « phase » avec le peuple qui se sent concerné par la direction de la société et qui entraine ceux qui sont sacrifiés aux gagnants de la mondialisation.
Il nous faut donc s’atteler à rendre nos réseaux structurants et les relier au « terrain » par des relais opérationnels.

C’est ce que nous nous voulons faire, en commençant par nous efforcer de sortir de la « société émotive », réactive, éruptive, pour entrer dans un système mieux organisé, mieux régulé, mieux contrôlé et au service du plus grand nombre.

Avoir des idées, manipuler des concepts c’est bien …les mettre en œuvre sur le terrain c’est mieux. Internet ce merveilleux outil de communication n’est qu’un outil, pas une fin, mais…
 
Mais il peut nous aider à mieux communiquer, à mieux nous organiser, à mieux nous préparer et surtout à occuper le terrain que nos « élites » politiques, économiques, sociales, culturelles etc. ont abandonné.

Il y a urgence à réinventer les institutions politiques qui ne soient pas les partis et les institutions fermés que l'ont connait.  

A nous de jouer !

Francis NERI

03 11 14