Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/06/2020

Agir local penser global (total)

Un ami asiatique nous dit :

« Le civisme chez nous va au-delà d’un simple respect de la loi, il comprend un respect de la collectivité, d’un ordre social, supposant une connaissance des droits et devoirs de chacun. 

Les sociétés réticulaires, venues d’Asie redonnent vie aux notions de lien local, de connexion de proximité immédiate, de lien de voisinage.

La très grande force des sociétés réticulaires est de reproduire l’organisation des réseaux neuronaux rencontrés en sciences cognitives.

Les réseaux neuronaux parviennent à résoudre des problèmes extrêmement complexes par leur organisation globale, en appliquant des lois très simples au niveau de leurs cellules élémentaires limitées à leur voisinage immédiat. 

Ces capacités d’action collective parfois étonnent positivement, parfois effraient. Elles ne sont pas une légende ou un préjugé, elles correspondent à une réalité sociale.

La coordination entre les réactions locales de la « grappe » familiale et sa contribution au réseau global s’en trouve démultipliée et accélérée. La coordination avec nos proches devient plus rapide et plus profonde, se propageant à l’ensemble du réseau. » 

« Agir local penser global », nous pouvons aussi le dire ainsi ! Et çà n’a rien d’asiatique ou plus précisément c’est surtout une question de structure et d’organisation ; et bien entendu la notion d’altruisme réciproque, qui elle n’a nul besoin de la structure oppressive d’un pouvoir « total » pour ne pas dire totalitaire. 

Pour créer le futur que nous imaginons il faut penser hors de l’ordre, sinon nous faisons encore et toujours de la même chose.

Trois non axiomes :  
1) activisme fractal à toutes les échelles.
2) ne pas opposer le concept et la pratique.
3) penser la totalité à partir du local et le local à partir de la totalité (aller-retour permanent entre les deux) 

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
07 06 20

 

23/06/2019

Agir local, penser global

Ceux qu'il convient de suivre...sinon de précéder...

Bellamy devrait à court terme devenir avec Marion Maréchal, De Villiers, les Menard, Zemmour, Finkielkraut, Jean MESSIHA et quelques autres, les fers de lance de la reconquête ...bien entendu aucun parti politique n'est en mesure de réaliser l'opération.

Comme nous disions dans le temps :" il faut sortir du carré". Agir local en pensant global...nous sommes prêts, mais le sont ils ?!

Nous ne parviendrons à rien sans RELOCALISATION; c'est à dire par un traitement local des problématiques.
Bien entendu il convient de penser à une organisation de type fractal, à la subsidiarité en politique en donnant la primauté au local sur les problématiques locales ...tout ce que ne peuvent faire les partis actuels centralisés, au pouvoir jacobin et au sein desquels ne vit aucune forme de démocratie..

Si on ne traite pas les problématiques locales dans un contexte d’effondrement du global, on tombera dans des solutions extrémistes, c’est-à-dire l’élimination d’une partie de la population décidée par une autre partie de la population pour résoudre les problèmes globaux.

23 06 19

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/