Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/04/2018

Choisir

Nous ne sommes plus face à des choix politiques orientés en fonction des intérêts  et des valeurs que chacun décide de privilégier mais à une « vérité » que des gens « raisonnables » connaissent et nous imposent « pour notre bien ».
Il n’est nullement question de démocratie, ce mot ne veut plus rien dire du tout tant il est galvaudé. Il est seulement question d’adaptation …nous nous adaptons au monde qui vient. Un monde dont nous abandonnons à d’autres la maitrise ou nous mourrons …
Eux savent, nous pas !

A mon avis ils ne maitrisent rien du tout …tout ce qu’ils peuvent encore imaginer, c’est imposer au monde un ordre occidental qui ne marche pas,  car basé sur des « valeurs » dites universelles qui ne le furent jamais, sinon imposées par la guerre.

La réalité, c’est que l’infinie diversité politique, historique, éthique, religieuse ou culturelle empêche (en particulier en France) l’unité et le rassemblement de se faire sur des valeurs et des intérêts.
Surtout si ces valeurs sont à présent volontairement décriées et que les différences se creusent entre les intérêts et les valeurs du peuple et des élites ;

D’autre part, il n’est pas dans l’intérêt des agents de l’Empire, en déclin, de réaliser cette unité. Ils ont plutôt tendance à accentuer ces différences plutôt que de les réduire.

La coexistence paisible d’autant de valeurs et d’intérêts divers reposera nécessairement sur la puissance et la violence à laquelle recouvrera le pouvoir pour nourrir la puissance de l’Empire qui prend le relais des nations.

C’est par sa dimension « universelle » que l’Empire peut succéder à l’Etat-Nation en exportant cette universalité à travers le monde.
Mais c’est là que l’attendent les « empires multipolaires » que sont à présent la Russie, la Chine et quelques autres.
Pour l’Empire US, la désintégration à commencée et comme toujours, par la désintégration du centre.

Pour nous en tirer, nous allons devoir retrouver la Nation qui est bien sur, broyeuse de différences et niveleuse de particularisme, mais facteur d’unité politique et d’homogénéisation sociale.
Et c’est à la base qu’il faut la reconstruire et en dehors des appareils ET des institutions.

Il est temps de s’y mettre !

Francis-claude Neri

19 04 18              

15/01/2018

Trump EST un bon

 

Les musulmans comme les noirs africains, certains asiatiques, seraient solidaires dans un conflit ouvert contre le monde occidental.
Ils ont relativement peu à perdre dans leurs mondes encore primitifs en pleine régression, surpeuplés, qu'ils ont en grande partie désertifié tandis que les occidentaux perdraient davantage dans leurs mondes confortables suffisamment peuplés mais pas trop et hautement organisés.

Le monde occidental malgré son état de dégénérescence "morale" (?) ne se trouve pas encore dans un état de faiblesse suffisante pour "composer" avec le monde oriental et africain...et d'autre part, faire la guerre est pour lui une nécessité économique et financière.

Trump, pour son pays, a intérêt à prendre les devant avant que son adversaire ne devienne trop fort et trop nombreux.
Il est donc possible (probable ) qu'il puisse provoquer délibérément une série de crises et de conflits régionaux lui permettant de conserver la supériorité économique, financière , militaire etc. et rendre SON pays inaccessible dans une « bulle temporelle » qui lui serait réservée.

Si seulement nous pouvions en faire autant !

Francis-claude Neri

15 01 18

 

19/03/2017

La France est en train de mourir

Nous sommes des millions à le penser : la France est en train de mourir.
Cette mort que nous sentons venir, c’est la mort de quinze siècles d’histoire de France, de plusieurs millénaires de civilisation européenne.
Car « l’establishment » des mondialistes fait la guerre à notre histoire, il la détruit patiemment, par l’Ecole, par les médias. La haine de nos origines est l’essence de leur construction lentement élaborée.
Cette guerre ne se fait pas seulement contre le passé, lointain ou récent. Elle se fait chaque jour contre les vivants de 2017.
Partout, la mondialisation et son idéologie, le mondialisme, frappe. Et leurs victimes ne doivent pas seulement dire merci, mais aussi pardon. Pardon d’être là, pardon d’être Français, pardon d’être blanc, pardon de gêner, pardon de croire que la France est le pays des Français.
Ces Français qui souffrent sont des millions. Ils sont les victimes immolées dont le sacrifice doit être tu et même enseveli sous les mensonges. Ils sont la France et ils vivent en direct sa disparition.
Il n’existe pas plus grande victime qu’eux , car il vivent dans un pays ou l’Etat mène une guerre contre eux, un pays ou l’étranger passe avant l’autochtone, un pays ou il lui est dit qu’il est une brute, un égoïste, un raciste et un assassin esclavagiste.
Cela ne peut pas durer, çà a assez duré ! Un Etat qui fait la guerre aux siens doit être combattu.
Un Etat qui prend ses ordres à Bruxelles ou à Berlin n’a plus rien de national, il n’est plus légitime, il doit disparaître.
L’élection de mai et de juin17 nous donne une chance. C’est sans doute la dernière pour que les choses se passent avec le minimum de tension.
Nous devons nous doter d’un gouvernement et d’une majorité à l’Assemblée nationale qui soit issue du peuple, de ce peuple bafoué et qui ne veut pas mourir, qui veut une nation puissante et pas une société de consommateurs.
S’il y a assez de Français qui le veulent, c’est à dire une minorité agissante, une avant-garde déterminée, alors la France ne mourra pas, nous la sortirons du tombeau s’il le faut !
Un peuple mérite ses chefs, et Fillon, Macron et quelques autres, ce n’est pas une punition divine. Ils ne seront pas si nous ne les voulons pas …et nous n’en voulons pas, alors nous sommes prêts à les combattre pour permettre à celle que nous avons choisie d’être notre chef de guerre : Marine !

Qu’ils se le disent !
Francis-claude Neri