Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/04/2020

Changer la constitution

Francis-claude Neri à Francis Ponsonnaille

Vous dites que le système ACTUEL ne vaut rien et vous ajouter en substance que les hommes ne sont pour rien dans la problématique ; ils ne font que subir ou être pervertis PAR le système...
Et pourtant …un système n’est qu’un ensemble d’éléments en interactions dynamiques orienté vers un BUT. Il n’est qu’une structure adaptée « au mieux » à son environnement.
Si vous détruisez un système vous détruisez « en même temps » son écologie. La question est donc du comment le faire évoluer et en principe jusqu’à présent les systèmes évoluent SEULS en interactions avec leur environnement.

Il semble que ce ne soit plus le cas. Nous aurions à présent la maitrise de l’évolution des « écosystèmes » C’est du moins ce que VOUS soutenez !

Par exemple, vous niez que le « système » de la constitution gaullienne fut efficace , c'est votre droit...ce que ne veut pas dire que VOUS ayez raison...Moi, je maintiens qu'elle fut valable et efficace et que ce sont les hommes qui l'ont pervertie et j’ajouterai bien entendu qu'elle n'est PLUS adaptée aux problématiques actuelles ...la royauté ne l’était plus …non plus,  pourtant il y eu de "bons' rois qui firent avancer le schmilblick ...

Finalement je constate que beaucoup de gens à qui on montre la lune ne voient que le doigt !

Je suis de plus en plus ennuyé par tous ces "POURQUOI "...car même la science ne peut répondre à tous ces POURQUOI …Tout au plus à "COMMENT" il FAUT faire …et encore !

Alors voyez vous MOI je suis pour le COMMENT ; les POURQUOI m’ennuient profondément. La question que je me pose c'est : quelles SOLUTIONS de continuité(s) sont possibles dans le court et moyen terme et COMMENT répondre aux VRAIS problématiques de NOTRE temps et en premier lieu, l’explosion démographique, l'immigration massive du tiers monde, la mondialisation libérale ...etc

Ce donc NOUS Français (entre autres) avons BESOIN c'est de pratique(s) et de pratiquant(s) qui s'y collent sans s’identifier aux REPONSES passées...alors je veux bien que l'on change la constitution, mais si on ne change pas les OBJECTIFS fondamentaux et bien entendu les hommes de pouvoir...çà ne servira strictement à rien !

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

17 04 20

10/04/2020

Vidéo Pierre CASSEN

Vidéo Pierre CASSEN

Bonsoir Francis,

Merci pour cette vidéo ! Je salue la paire de couilles de Pierre Cassen (je ne peux pas faire mieux).

Toujours ancré dans la vérité, il nous donne là une vraie leçon de courage.

Rien à ajouter, tout y est.

Prends soin de vous.

Amitiés.

Daniel.

https://tvs24.ru/resistancerepublicaine/cc-content/upload...

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

10 04 20

31/03/2020

Pour régler les problèmes

La règle de base, c’est le fonctionnement comme un réseau neuronal. C’est une multitude d’individus agissant en parallèle et de manière simultanée à partir de règles simples pour faire émerger un comportement COLLECTIF « intelligent » c’est à dire à la hauteur des défis qui nous sont adressés.

Une approche à la fois locale et globale est seule susceptible de régler les problèmes locaux et globaux qui se posent à la communauté.

Ce fut l’idée centrale de la création d’infogroupes à partir de NOS réseaux sociaux.

Deux principes à appliquer :

Une organisation fractale, c’est à dire construite sur des éléments simples et répétitifs, se réorganisant à des niveaux différents pour produire une forme conservant une structure de base pouvant se reproduire à l’infini. A l’exemple des poupées gigognes !

Le principe de subsidiarité, c’est à dire l’application d’une maxime politique et sociale selon laquelle la responsabilité d'une action publique, lorsqu'elle est nécessaire, revient à l'entité compétente la plus proche de ceux qui sont directement concernés par cette action. Ainsi, lorsque des situations excèdent les compétences d'une entité donnée responsable de l'action publique, cette compétence est transmise à l'entité d'un échelon hiérarchique supérieur et ainsi de suite. Le principe de subsidiarité veille à ne pas déconnecter la prise de décision publique de ceux qui devront la respecter. C'est en somme la recherche du niveau hiérarchique pertinent auquel doit être conçue une action publique.

Rédiger une nouvelle constitution à partir de ces bases devrait nous intéresser …mais pour cela il faut parvenir au pouvoir et çà c’est une autre histoire certains n’en veulent surtout pas !

Il va peut être devoir et falloir le leur arracher …le pouvoir !

Francis-claude Neri

30 03 18

La crise des subprimes, de 2008, qui était DÉJÀ une crise systémique et globale, nous avait pourtant durement avertis ...bien entendu NOUS n'avons en rien modifié NOS attitudes et NOS comportements !

Nous allons GLOBALEMENT en payer le prix et il sera élevé…

Francis-claude Neri

31 03 20