Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/10/2019

Les trois étapes de la Oumma

L’islam est une religion de conquête monothéiste, brutale et théocratique... Les trois états de la stratégie de conquête...
Dans un premier temps, la communauté musulmane installée dans une terre étrangère, encore minoritaire, pratique le Dar al-Sulh, la "paix momentanée", parce que l'infidèle, dans son aveuglement et sa naïveté, permet le prosélytisme islamique sur son propre sol, sans exiger aucune réciprocité en terre musulmane. C'est l'étape que nous vivons actuellement en Europe et qui fait croire qu'un "islam laïc et européanisé" est possible.

Dans un deuxième temps, lorsque l'implantation de la communauté islamique se confirme, l'impératif de la conquête et de la violence se fait jour. C'est le Dar al-Harb, où la terre de l'infidèle devient "zone de guerre", soit parce que des résistances se font jour à l'implantation de l'islam et qu'il faut briser, soit, parce déjà suffisamment nombreux, les musulmans n'ont plus besoin de paix et peuvent abandonner la prudence des premiers temps de la conquête. Cette phase, nous n'allons pas tarder à la vivre : nous en voyons déjà les prémisses.

La troisième étape est celle où les musulmans finissent par dominer. C'est le Dar al-Islam, le "règne de l'islam". Le juif et le chrétien sont tolérés mais minorés, bénéficiant au mieux d'un statut inférieur, celui de dhimmis ("protégés") payant une capitation spéciale et privés de la plupart des droits civiques ; païens polythéistes ("idolâtres") et athées sont pourchassés, et toute la population doit se plier aux règles sociales de l'islam. Le non-musulman, n'a aucune chance de bénéficier d'une position sociale dirigeante. Au Maroc, où chrétiens et juifs étaient le mieux tolérés et le plus protégés, ils ont tout de même dû partir après la fin du protectorat français, bien qu'il ne se fût produit aucune guerre comme en Algérie.

Gil Bourquin
11 10 19

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/

06/10/2019

C.Q.F.D.

1) On peut penser dans l'affaire de la préfecture de police que les informations dont nous disposons ne sont que la partie émergée de l'iceberg.
Il est logique de penser à moins d' avoir affaire au plus stupide des terroristes de l'histoire du monde du terrorisme que cet homme a copié et transmis les fichiers des personnes proches des terroristes qui les ont balancées..

2) À travers ses institutions telles que sa police et la DGSI, son préfet Lallemand, son ministre de l'Intérieur Castaner, sa hiérarchie policière, sa justice, jusqu'au Conseil d'État et au Premier Ministre voire au Président de la République Française, Chef des Armées, en passant par le Parlement et les chefs de Partis politiques, un Etat qui affirme avoir fait de la lutte antiterroriste une de ses priorités, qui se révèle sur une période aussi longue, dans des circonstances aussi graves, incapable de fonctionner, au point de ne pas être en mesure de protéger ses informateurs a totalement failli à sa tâche.

3) Un système étatique qui failli à ce point, a perdu les deux composantes conjointes de sa légitimité, la délégation par le peuple de sa souveraineté au prétexte du professionnalisme et de la compétence de ses institutions garantes de l'ensemble de l'édifice démocratique et républicain.

François Amsallem
6 10 19

30/09/2019

Les changements

Les positions du Rassemblement National aujourd’hui sur l’immigration ne sont ni racistes ni xénophobes. Elles sont celles du RPR de 1990, comme David Pujadas l’a récemment et magistralement rappelé à un Alain Juppé décomposé ...
À l’époque, on n’a pas souvenir que Chirac ou Madelin étaient traités de racistes ou de haineux !
Un grand, TRÈS GRAND, moment de télévision.

C'est super de faire un retour sur le passé, même proche Je ne crois pas une seconde à une évolution quelconque de la part non pas du FN/RN, mais de Marine Le pen ...ET de ses adversaires d'ailleurs.
C'est de la stratégie politique, rien d'autre ...

Voici ce qu'elle disait au figaro en 2014 visant les municipales et dressant le "fiasco" du projet économique de Hollande : "il faudra organiser rapidement la fin de l'Euro... Vous n'avez rien négocié du traité de discipline budgétaire ...Vous vous accommodez du chômage de masse et vous refusez les protections dont la France à besoin...Puis concentrant ses critiques sur l'islamisme : Vous Président vous n'avez rien fait contre l'islamisme, les voiles hier encore exceptionnels se sont multipliés en France de même que les Djellaba...vous cédez comme votre prédécesseur au bras de fer que vous imposent les fondamentalistes, les groupes politico-religieux qui veulent faire plier l'autorité de l'Etat et détruire ce gage de paix civile, notre laïcité...

Elle rappelle ensuite qu'elle propose d'interdire le port du voile et de la kippa dans l'espace public

Racistes, xénophobes ??

Vivement Marion et Zemmour !

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/
30 09 19