Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2015

Il n’est plus temps ?

Un vrai patriote français doit être capable de hiérarchiser les dangers qui menacent la France, de refuser l’idéologie et les constructions intellectuelles simplistes qui divisent en désignant des « ennemis » contre lesquels il faudrait mener des combats fratricides : Chrétiens contre Juifs, droite contre gauche, athées contre croyants etc.
La France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi de premier rang: le fondamentalisme islamique ! Et si je ne dis pas « L’Islam » c’est par amitié et respect pour quelques uns de ceux des Musulmans qui croient encore désespérément qu’il peut exister un Islam « modéré », c’est à dire séparé du « politique ».
Nous avons tous en mémoire les propos de Mr Boumédienne en 1973 à l’ONU parlant de ceux qui viendraient en masse, et pas en amis, conquérir la France et l’occident, en particulier, mais pas seulement, par le « ventre de ses femmes » ; et aussi le discours de l’Ayatollah Kohmeyni affirmant : « Si l’Islam n’est pas politique, il n’est rien »
Le temps a passé depuis et NOUS les avons laissé construire leur système politique, économique, culturel et cultuel chez nous, tranquillement, en prenant leur temps pour déconstruire le notre.
Ce devrait être le moment de cesser ce petit jeu de dupes, qui selon la théorie du même nom est gagnant pour eux et perdant pour nous …sans autre alternative !
Et entendons Wafa Sultan :
Personne ne cherche les racines même du terrorisme, cette machine de lavage de cerveaux nommée: "islam".
L'islam n'a jamais été mal compris. Car l'islam est en lui-même le problème"
Ne prenons rien pour acquis, défendons nos acquis et notre beau pays.
Et alors les Musulmans comprendront qu’ils n’ont que deux choix : changer ou être détruits

Francis NERI
13 01 15
 

 


 

11/01/2015

Laïcité

La laïcité a t’elle encore un avenir ?

Il semble que ce soit autour d’elle que se joue notre futur car elle est liée au modèle républicain d’intégration qui est remplacé à présent par le multiculturalisme qui assigne chacun à ses origines et qui met au même plan les modes de vie et les valeurs.

Il faut se demander à présent à qui profite le crime « multiculturaliste » et nous aurons la réponse dans la question !

Et par la même occasion nous saurons quelle est la nature du combat, contre qui nous devons le mener, avec qui, comment et avec quels moyens.

Francis NERI

11 01 15

   

09/01/2015

La droite nationale bafouée

Voici le texte tout frais reçu de Nobeline une amie qui ne cache pas ses opinions, qui parle dur comme fer estimant qu'après tout au point ou on en arrive les français n'ont plus rien à perdre...ou tout à perdre.
 
Allez accrochez vous !

"Le parti socialiste, l’ump et tous les autres réunis viennent de rayer... d’un trait, trente pour cent - 30 % - de la population française de la République. Les électeurs frontistes et du Rassemblement Bleu marine, ne sont pas des citoyens français. Ainsi en ont décidé les Hollande et autre Sarkozy régnant en  maîtres absolus sur le peuple de France. Par contre, ils invitent les musulmans -de France- sur tous les plateaux de télévision, avec force représentation d’imams et compagnie. Les cadreurs de ces chaînes se déplacent au plus près pour filmer à qui mieux-mieux - et en gros plans, s’il vous plait, ces représentants du culte musulman -tellement-désolés- par la tuerie innommable dont leurs coreligionnaires sont coupables. C’est ça, la France d’aujourd’hui. C’est ça, la politique arabe de la France menée, depuis 1958, par le grand imposteur général. Rien n’a changé. Les mahométans seront toujours mieux considérés que les nationaux Français de souche européenne.

Les cordonniers ne sont-ils pas toujours les plus mal chaussés ? Donc, nous n’irons pas à leur rassemblement de carnaval. Car, ne vous leurrez pas, c’est une gigantesque récupération politique aux plus hauts niveaux -de gauche et de droite- qui, ils l’espèrent, leur assurera le vote des musulmans -de France- aux prochaines élections. C’est dans deux mois. Au mois de mars à venir, 30 % des votants n’oublieront pas de rappeler à cette race de politiques qu’ils ne nous considèrent pas comme des Républicains. Vous aurez le choix. Mais, s’il nous reste un brin de fierté, nous, les Français de souche européenne et plus particulièrement les Français d’Algérie non gauchistes - même et surtout si nous ne sommes pas frontistes - nous voterons pour le candidat du Front National, fut-il le dernier pèquenaud analphabète du coin. Honte à ceux qui oseront exprimer leur vote en faveur de cette droite arabisante menée par des politicards corrompus, qu’ils soient de l’UMP ou du centre plus à gauche qu’à droite. Nous, nous avons déjà subi l’exode forcé par la classe dirigeante en faveur des arabes d’Algérie. Rien ne pourra plus nous abattre après ce que nous avons vécu. Mais nous pouvons imaginer ces dhimmis Français quand ils seront acculés (eux aussi), par les arabes qu’ils encensent et soumis à la charia. Fasse, notre Dieu chrétien, que nous soyons encore en vie pour assister à ce spectacle."

Nobeline