Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/10/2014

Les Musulmans

Nous avons, envers les musulmans, épuisé toute conciliation.

Ils ne cessent de se méprendre sur la nature de notre démarche consistant à leur offrir l’égalité des chances, la sécurité, des droits sociaux uniques au monde, un cadre laïque qui les incite à vivre en harmonie, sur notre territoire, dans le respect de nos codes, nos règles, nos lois.

Comme pour d’autres cultures nous leur demandons en particulier de vivre leur religion en privé, dans la discrétion, sans prosélytisme agressif.

Comme toujours, et conformément à leur histoire sanglante, ils attribuent à la faiblesse ce qui n’est que le résultat de notre modération et de notre force, respectueuse des droits de l’Homme.     

Il est vrai que depuis un certain nombre d’années des élites, souvent corrompues, ont sombré dans la soumission et la complaisance, en particulier par intérêt personnel ou idéologie.     

C’en sera fini avec Marine Le Pen, un esprit lucide et avisé, qui lorsqu’elle tiendra les rênes du pouvoir et de l’autorité, n’accordera, face au danger extrême qui menace notre pays, ni chance ni salut à ceux qui se dresseront contre la France.  

Ceux qui nieront sa mémoire, menaceront son identité, ses valeurs millénaires et en particulier sa culture, à la fois issue de la civilisation gréco-romaine, judéo-chrétienne et des lumières, s’exposeront à la manifestation d’une ferme autorité et à la rigueur de la loi.

L’obstacle principal à une remise sur rails de la France, c’est le pouvoir actuel qui pousse à la repentance,  à la résignation et s'active à détruire les bases économiques, industrielles, sociales, culturelles du pays.

Débarrassons nous de lui et de ses représentants, alors les musulmans rentreront à nouveau dans le rang ou quitteront la France avec enfants, armes et bagages.

Il y a un mot qui désigne cela, REMIGRATION. C’est à dire le retour au pays, sans haine ni violence, en bénéficiant de notre assistance et de notre compréhension.        

Francis NERI

07 10 14

07/09/2014

Fondamentaux

Revenons à Laplace (pour l’exemple) et ses trois éléments en interaction dynamiques (Terre, Lune, Soleil). Eléments qu’il choisit judicieusement pour ses analyses prospectives…c’était je crois la position de la Lune dans le temps et dans l’espace par rapport à l’influence de la Terre et du soleil sur elle.

Considérons la situation actuelle…que chacun, selon son degré d’optimisme, voit  « pas désespérée mais presque ».

Nous avons trois possibilités une fois que l’essentiel parvient à notre conscience : La lutte, la soumission, la fuite. Que celui ou celle qui voit une autre réponse possible me fasse signe…çà m’intéresse car je pense que les hommes et les femmes ont selon leur biologie des attitudes et des comportements très différents et la plupart du temps complémentaires.

Je dis la plupart du temps car Belkacen se mêle de nous uniformiser et elle va y parvenir !

Je disais donc : faisons interagir ces trois possibilités.  J’entends par là estimer le pourcentage de gens qui sont respectivement pour une réponse ou une autre sur également trois « sujets » : Economie, immigration, culture ; qui sont également en interaction réciproques.

Je vous fais grâce des détails :

Les gens qui ont fait leur choix de manière consciente, raisonnée et se sont organisés.            

Les gens qui sont des éternels candides, ne voient rien venir, ne voient pas la nécessité de choisir et vivent dans leur bulle spatio-temporelle personnelle.                                          

Les gens qui sont à l’origine de la « situation » et ne veulent qu’une chose « que çà doure »

Et revenons aux fondamentaux :

Quels sont mes (nos) intérêts vitaux ?

Quels sont mes (nos) ennemis ?

Devons nous les combattre, Avec qui ? Comment ? 

Trois questions comme exemple !

L’Islamisme est-il notre ennemi ?

L’UE actuelle est-elle notre ennemie ? Les marchés financiers sont-ils nos ennemis ? 

Et une réflexion d’ordre général : « De vastes régions du monde qui n’avaient jamais adhérées à notre vision occidentale s’y opposent à présent avec violence » A quoi faut il s’attendre de leur part ? Doit-on les combattre ? Doit-on remettre en question notre vision du monde ?  

J’estime à 5% les partisans de la lutte !

J’estime à 25 % les partisans de la fuite !

J’estime à 70 % les partisans de la soumission !

Selon moi les jeux sont fait pour ce qui concerne la France et l’Occident en temps que tel ! Mais comme disait l’autre…Il n’est pas nécessaire …. Qu’en pensez-vous ?

Francis NERI

07 09 14

29/08/2014

Un monde futuriste

Projetez-vous dans un monde futuriste. Un monde où tout serait facile, où la technologie faciliterait grandement votre quotidien. Tapotez une recette de votre choix sur ordinateur et par miracle votre diner est prêt. Présentez-vous sur une plateforme de téléportation et la machine ultra sophistiquée vous propulse vers la destination de votre choix en un éclair.

Combien de temps cela vous prendrait-il vous, hommes ou femmes, du 21e siècle pour vous acclimater à ces merveilleuses technologies?

Cela dépendrait de vos capacités bien sûr, mais en tout état de cause votre ambition personnelle vous pousserait à dompter et à domestiquer ces nouvelles technologies dans l'idée d'évoluer et pour parfaire votre existence.

 Aussi comment expliquer que des populations qui immigrent en France se complaisent à reproduire leur mode de vie médiocre voire misérable qu'ils ont laissé derrière eux ?

N'est-ce pas pour trouver une vie meilleure que l'on fuit dictature, pauvreté ou famine ?

 Comment peut croître économiquement un pays qui intègre des individus imperméables à l'évolution ?

L'intégration est balayée d'un geste de la main par des gens qui se refusent à la moindre concession en faveur du pays qui les accueille. Évoluer ne les intéresse pas, c'est une notion qui leur est inconnue. Pour ne parler que de l'Afrique, vous prenez ce continent il y a 100 ans, il y a 50 ans et aujourd'hui, rien n'a changé, reprenez-le dans 100 ans ce sera toujours la même civilisation improductive, particulièrement avec l'expansion de l'islam.

En même temps les idées progressistes sont inutiles sous gouvernance socialiste puisqu'on régresse plus que l'on progresse, voilà pourquoi on ouvre grandes les portes de la maison France, afin de trouver de futurs électeurs qui seront d'accord sur tout pourvu que l'on finance leur médiocrité.

Lise Baylac