Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/05/2016

Migrants

Il est certain qu’ils ne se gêneront pas pour faire des amalgames d'ordures et transformer nos pays européens en poubelles géantes.

Nous pouvons avancer, sans risque de nous faire traiter de racistes, que cette pratique porcine est chez eux élevée au stade institutionnel. Á quoi bon refuser de manger du cochon pour en définitive se conduire pire que des porcs !...

Cela ne sera jamais qu'une facette de plus à ajouter à la longue liste de leurs coutumes barbares, préhistoriques et répugnantes, toutes franchement  inassimilables pour nous.

Ce ne sera pas non-plus, une brochette de "suidés" enturbannés et parfumés, qui remontera le niveau de ces nullités. Vautrés dans les palais dorés du golfe Persique,  traînant devant eux des panses rebondies en attendant, entre deux siestes, que nos commandes de pétrole arrivent pour s’enrichir comme des gorets. Pétrole qui sans nous  serait encore enfoui sous le sable des déserts.

Sans honte et avec arrogance, ils  se prélassent au soleil comme de gros lézards visqueux, Incapables  aussi de concevoir et de produire cette technologie de pointe qu'ils adorent exhiber dans le luxe  tapageur des villes somptueuses de modernité.

Villes que nous leur  concevons et construisons, car pour beaucoup d'entre eux, l’art architectural de la cité se bornerait à une tente de Bédouin en peau de dromadaire, avec une poignée de chèvres attachées à l'entrée, à proximité d'un pot de lait caillé.

Quand on pense que c'est cette civilisation que nos gouvernants souhaitent implanter à notre place...Ça fait froid dans le dos !...

Claude Allard
A Béziers !
01 05 16

 

04/04/2016

La pire tragédie

La pire tragédie ce sont les attentats qui font des centaines de morts et des milliers de blessés.

Jean-Patrick Grumberg

Oui, chaque mort occidental EST un drame épouvantable conformément non seulement à nos cultures mais également au fait que nous faisons peu d'enfants, mais que nous espérons qu'ils soient de qualité, alors que les "autres" n'ont pas le même respect envers la vie de leurs enfants puisqu'ils en font "beaucoup" et qu'ils les envoient le plus vite possible réclamer leurs 100 000 vierges.
Pour ce qui me concerne je considère qu'à un moment donné, en France ou en Belgique, peut être un peu moins en Allemagne, nous allons nous retrouver comme Israël, entourés d'ennemis et de moins en moins nombreux pour y faire face et donc risquer de passer au stade "Liban" si nous ne faisons rien.
Chaque jour qui passe, chaque nouveau "migrant», chaque nouveau né musulman, rend le retour à la" normale" de plus en plus aléatoire et nous obligera à prendre des décisions extrêmes que la morale des "bien pensants" réprouve.
Nous n'en sortirions...nous commencerons à en sortir qu'à partir du moment où d'une manière ou d'une autre, nous aurons éliminé ces "biens pensants", ces tièdes, ces mous et ces collabos. Ensuite et seulement ensuite nous pourrons passer à la phase 2 ; c'est à dire une guerre totale contre l'Islamisme et TOUS les pays régis par l’Islamisme. Ce qui bien entendu vaudra exclusion ou passage par les armes de tous ceux qui sont originaires de ces pays ...c'est ainsi que çà se passe en temps de guerre !
Nous devons, pour réaliser ce programme, renforcer nos alliances avec les pays qui ont la même problématique, en particulier Israël, mais aussi la Russie, la Chine, l'Inde et si un Trump parvient au pouvoir en Amérique ce serait bien de s'en rapprocher !


Voilà ! C'est MA conviction et le seul projet qui reçoive mon assentiment ...que ceux qui n'y ont jamais pensé me jettent la première pierre ... je leur en renverrai une bonne dizaine en échange.

Francis NERI

04 04 16

24/03/2016

Melting-pot culturaliste

Grande campagne contre le racisme actuellement lancée par notre gouvernement chéri.
Il est temps, car cette insupportable haine des Français envers "une certaine communauté" n'a pas raison d'être et il devient urgent de faire comprendre à la population que son attitude négative et parfois insultante nuit à la bonne marche de la société telle que l'ont voulue nos gouvernants nous promettant depuis des décennies que le melting-pot culturaliste était une bonne chose pour nous Européens.
Notre bon Premier Ministre ne cesse de nous dire que :
"Le racisme, ça commence par des mots. Ça finit par des crachats, des coups, du sang."
Les évènements de janvier et de novembre 2015 à Paris, et ceux de Bruxelles hier ne prouvent-ils pas que son raisonnement est juste ?
Qu'elle doit être notre réaction face à tous ces Chrétiens, ces Bouddhistes, ces Indouistes, ces Juifs et ces athées qui tabassent des "noirs et des Arabes" (pour schématiser) gratuitement par simple haine ou par bêtise, ignorance et peur de "l'autre" ?
Une tête de porc accrochée au seuil d'une mosquée n'est-ce pas là un acte d'une violence jamais égalée ?
Voilà toute l'ironie de la chose... car quant à dépenser 3 millions d'euros pour une campagne antiraciste ne serait-il pas plus judicieux de la faire contre les tueries de masse qui nous plongent dans l'angoisse permanente, dans la tristesse de voir les nôtres tomber sous les coups d'adversaires sans pitié et contre lesquels nous n'avons aucune défense ?
Pour nos élites il est impératif de faire comprendre aux "petite gens" que nous sommes que nous devons mourir en silence sans haine et sans ressentiments que l'islam ne nous veut pas de mal, même lorsque l'actualité nous prouve le contraire, et que nous devrons continuer d'accueillir sur notre sol de nombreux autres musulmans, avec le risque de voir se glisser parmi eux quelques candidats au suicide qui assassineront nos amis, nos enfants, nos parents, nos compatriotes.
Mais la logique actuelle des gouvernants européens c'est : Qu'est-ce que la mort de quelques uns quand ont peut en sauver tant d'autres ?
L’Europe est devenue un échiquier et nous sommes les pions, certains tomberont et seront éliminés, mais peu importe, c'est le jeu et notre instinct de survie doit être balayé à grands renforts de campagnes publicitaires qui nous culpabiliseront si nous ne jouons pas sans tricher.

24 03 16

Lise Baylac