Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/11/2018

Pas de chef ?

Alain Lucari Francis-claude Neri, pas de chef c'est la conception des anarchistes dont on a vu la signature hier sur les Champs Elysées , mais pas de chef, c'est un rêve qui ne mène pas loin, passe de chef c'est pas de conception à long terme et même à court terme, on l'a vu hier soir ou en fin de journée les GJ déambulaient sur les champs l'air désœuvrés et perdus, ne sachant que faire. Il faut au moins un adjudant ( que pour ça on appelle Lt dans la cavalerie) pour mener la troupe au combat ! Attention, les anars espagnols ont étés exterminés par les communistes et il en reste en France !
Pas de chefs (ou trop) c'est avril 61.
J'aime bien les Ménard, surtout Emmanuelle, mais le RN fera 20% aux élections et personne d'autre à droite ne dépassera les 5%,ça mérite considération.

Francis-claude Neri Alain Lucari Je dois MAL m'exprimer ...ce n'est pas possible autrement ...je sais bien que je code parfois mes messages, et j'ai de bonnes raisons pour cela ...mais tout de même ...
En aucun moment je n'ai dit qu'il ne fallait pas de chef ; ou plus exactement de DIRECTION à donner, d’une organisation ; au contraire j'écris SANS CESSE sur la NÉCESSITE de se structurer et de s'organiser ...localement, pour ensuite faire remonter les positions de la base au sommet. Je dis simplement que les chefs actuels n'en sont pas et que ceux qui en sont ne PEUVENT émerger car certain(e)s qui se disent chefs les bloquent ...leur ego et leurs intérêts étant plus fort que les intérêts des peuples
D'autre part, le contexte actuel va plutôt vers une équipe au sein de laquelle se révèlent des leaders, au sein de ces équipes se déroule une discussion démocratique sur les finalités, les objectifs et les moyens.
Chacun doit y être à sa place et en fonction de ses compétences. UNE fois la discussion démocratique terminée, les objectifs choisis, chacun ce doit de respecter le choix collectif ...voilà comment DOIT se dérouler le processus conduisant à l'action, et pas sur l'autorité exclusive d'un leader maximo, père ou mère noël dont le peuple attendrait tout .

J'espère avoir été clair :-) .

Alain Lucari
Francis-claude Neri
25 11 18

 

22/11/2018

GJ Extension de la lutte

A présent "ON" aborde la problématique par la bonne entrée et dans la continuité.
Continuer la lutte …pourquoi, pour qui et comment ?

1) Remettre en question l'affectation des recettes perçues

2) Réduire drastiquement les dépenses sociales qui ne sont pas dirigées vers "les Français d'abord"

3) Réduire considérablement le train de vie de l'Etat

4) Étendre le domaine de la lutte aux autres problématiques car TOUT est lié : l'UE, la puissance des métropoles dressées contre le péri-urbain, l'immigration, l'islamisation, la mondialisation économique et financière hors de contrôle et de régulation.


Bref c'est le moment de choisir le chemin actuellement le moins fréquenté ...les gilets jaunes l'ont ouvert; aidons les à avancer et à le consolider; c'est une question de vie ou de mort de NOTRE civilisation.

Continuer la lutte …pourquoi, pour qui et comment ?

Francis-claude Neri
21 11 18

16/11/2018

La notion de « cause » à travers les sciences

Attitude et comportement dans le rapport cause-effet : quand l’attitude détermine l’acte et quand l’acte détermine l’attitude

David Vaidis

Introduction

  1. Attitude et Comportement
  2. Manipulation persuasive : de l’attitude vers le comportement
  3. Manipulation comportementale : du comportement vers le changement d’attitude

La théorie de la dissonance cognitive, outre ses applications en laboratoire, permet notamment d’expliquer comment les individus internalisent les obligations générées par l’autorité sociale (Beauvois, 2005). L’exercice libéral de l’autorité, pour lequel un semblant de liberté est proposé, amène l’individu à rationaliser son comportement en le justifiant a posteriori et à internaliser la norme du pouvoir social.

Voilà comment depuis les années 30 « ON » nous manipule en douceur de mieux en mieux et au finish « ON » nous fait accepter Macron , l’islamisation, les migrants et l’oligarchie mondialisée qui utilise ces méthodes.
En prendre conscience EST impératif si nous voulons redevenir conscients, libres, « maneuvrants. ». Cessons de traiter d’abrutis et de moutons ceux qui pour nous, votent mal.
Car posons nous aussi la question : échappons nous à ces conditionnements ?

Et encore, ne pouvons nous pas manipuler les manipulateurs au lieu de les laisser NOUS manipuler au point que nous nous trompions systématiquement de cible ?

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

16 11 18