Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/11/2018

Comment taxer !

Exemple !

Cela fait plusieurs années que la viande est dans le collimateur des gouvernements. Un bien facilement taxable, dont la consommation est en constante augmentation, constitue en effet une cible de choix pour accroître les revenus des États.

Mais comme la mesure est impopulaire, il fallait d’autres arguments pour la justifier. C’est ici qu’interviennent les associations militantes. Provéganes, antispécistes, amies de la planète… À coup d’études culpabilisantes, elles parviennent à infléchir une grande partie de l’opinion publique. Leurs actions violentes (contre les boucheries, notamment) font les délices des médias. Mais elles pèsent aussi de plus en plus financièrement et politiquement, à l’image de FAIRR (Farm Animal Investment Risk and Return), groupe soutenu par de puissants investisseurs. En outre, un peu partout dans le monde, des militants de la cause animale se font élire pour peser sur le débat public. L’idée d’une taxe sur la viande fait son chemin en Suède, au Danemark et en Allemagne. Le principal argument invoqué est la protection de la planète — de ses sols et de ses forêts.

Comme toujours pour faire passer leur idée ILS nous taxent en disant que c’est pour notre bien…il est temps d’en finir avec ces magouilleurs.

Commençons par les « bloquer » le 17 novembre et ensuite NOUS aviserons sur : ce que NOUS allons faire, avec qui NOUS allons le faire, comment NOUS allons le faire et enfin avec quels MOYENS !

Francis-claude Neri  
http://semanticien.blogspirit.com/
10 11 18

17/10/2018

Facebook et les militants

Le 4eme pouvoir c’est nous, alors apprenons à penser avec d’autres.

Facebook est un média, donc un canal par où passe nos informations, nos messages qui permettent l’action.

Ne laissons pas des parasites perturber notre communication, détourner le sens de nos idées. Ne laissons pas le média prendre le pas sur le message. Ne prenons pas le risque de réduire nos analyses, en particulier du social, à l’analyse du (des) média.

Il est parfaitement arbitraire de condamner d’avance un (des) instrument, un outil, qu’il faut d’abord apprendre à maitriser avant de le rejeter et de renoncer à s’en servir.

Ou bien les média ne sont considérés que comme un instrument d’aliénation, permettant un contrôle accru des populations, ou bien ils permettent naturellement une bonne communication.

La « pensée » qui « prend bien » sur nos média sociaux, qui passe bien la rampe des média est la pensée du « parler vrai ».
Si Eric Zemmour « passe bien », c’est qu’il parle vrai, qu’il est un vrai « accoucheur » de la société.
Au contraire de nos « politiciens » dont la communication « classique » et « manipulatrice » ne marche plus.

Ils ne communiquent plus avec les couches sociales de la France en souffrance et ces dernières ne communiquent plus avec eux.
La France dite « périphérique » ne voit plus dans le pouvoir politique en action que folklore et dérision, épuisement et impuissance.

Nos politiciens, nos intellectuels de la « bien pensance » ont créé un conflit entre le message et le médium qui le diffuse.
Ne tombons pas dans le piège qu’ils nous tendent, n’ayons pas peur de NOS média alternatifs, apprenons à les utiliser à notre profit.
Structurons-nous et organisons nous à partir d’eux (infogroupes).

La peur de s’exprimer, de communiquer doit changer de camp. Sachons utiliser la forme et le fond, faire « passer » nos messages et …en suivre l’application.
C’est exactement ce que NOUS avons fait avec « Medine au Bataclan ».

N’en restons pas là …c’est une question de survie !

ET n’oublions pas que le militant et résistant actuel n’est plus nécessairement celui qui s’intègre dans une organisation considérée comme militante (un parti politique par exemple) mais celui qui essaie d’améliorer, de démocratiser le rapport entre la compétence que nous détenons et la réalité du terrain…bref qui transforme nos concepts en action.
 
Et nos réseaux sociaux sont taillés sur mesure pour nous le permettre.     

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/

17 10 18

09/10/2018

Palestiniens

"Je ne pleure plus aucun palestinien depuis l'âge de 15 ans.
Autrement dit depuis que j'ai bien compris leur mode de fonctionnement. Des pleureuses doublées de fainéants, de comédiens et de mendiants professionnels. Voilà ce que sont ceux qui revendiquent avec verve et fracas cette appartenance ethnique et identitaire.

Des peuples entiers se sont relevés de conflits fratricides, de guerres sanglantes voire de génocides sans pareil pour construire ou reconstruire leur pays, bâtir des nations solides, fières et soudées. Parfois, souvent même, sans la moindre aide extérieure, à la seule force de leurs bras et de leurs cerveaux.
Sans jamais se plaindre, ces peuples que nous connaissons tous ont réussi à faire des blessures et des traumatismes de l'Histoire un élan prodigieux pour édifier un avenir meilleur. Certains sont même devenus des puissances économiques mondiales, des exemples universels d'évolution sociale et culturelle.

Qu'ont fait, en 70 ans, les Palestiniens et leurs dirigeants, avec le soutien moral, politique et diplomatique international et les millions de dollars reçus tous les ans des 4 coins de la planète ?
Locaux ou diaspora, qu'ont-ils accompli pour ce pays dont ils défendent avec autant d'ardeur la légitimité et le droit à l'existence ?

Que vont-ils léguer à leurs enfants ? La haine primaire et assassine du Juif qui les éduque, les emploie et les soigne. Une cause nationaliste complètement vendue à l'islamo-terrorisme. Et, de père en fils, de mère en fille, les outils de propagande et de mises en scène misérabilistes pour faire pleurer dans les chaumières et maintenir ouverts ad vitam eternam les robinets de la charité planétaire.

Je ne pleure plus les Palestiniens depuis qu'ils ont perdu mon respect. Et pour toutes ces raisons-là, je suis et resterai sioniste. Jusqu'à mon dernier souffle."

Belzebuth Kahena
09 10 18

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/