Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/02/2018

Les Juifs

Dans tous les domaines, devant, c'est les Juifs !
Et oui ! Quelles sont les disciplines, quels sont les domaines de l'activité humaine, où il n'y a pas de Juifs aux premières places ?

Revers de cette brillante médaille, des Juifs furent aussi des champions en matière de banditisme. Ils le sont encore parfois, en matière arnaques et autres escroqueries, certaines, particulièrement jouissives (lien 1) ! Toutefois, hormis les cas rares, de quelques truands de haut vol, la cruauté n'est pas parmi les méfaits juifs. Laissons cela aux déchets antijuifs, surtout nazislamistes.

S'ils sont absents des atrocités sanguinaires de masse , les juifs sont pléthores pour ce qui est de la propagation d'idéologies néfastes et mortifères. A commencer par un brave juif pieux, qui a laissé ses copains le prendre pour le messie, il y a 2000 ans de ça. Passons dix-huit siècles et nous tombons sur Marx, Karl. Lui était certainement un brave type, mais ce qu'il a écrit a servi de prétexte aux pires tyrans.
C'est donc sans surprise, que nous trouvons des "juifs", à l'origine des "idées" qui servent à expliquer le lent suicide du monde dit occidental, depuis l'an de grâce 1968. Suicide qui accélère fort dans sa présente phase terminale.
Parmi les pires, nous trouvons Saul David ALINSKI, (lien 2) issu d'une famille juive orthodoxe de Chicago. Il fut le premier "maître à penser" du gauchisme étatsunien. Il inspira directement le chéri des collabos de francekipu, prédécesseur du président TRUMP. A l'origine et dans le contexte bien particulier des lieux, l'initiative d'ALINSKI était louable. C'est plus tard que ses "idées" furent récupérées à des fins odieuses. Très vite, il fut rejoint par d'autres "coreligionnaires", Comme par exemple son compatriote de Philadelphie, Noam CHOMSKY, (lien 3) et même certains venus d'Israël.
Bien sûr, on retrouve dans tout le monde occidental, des tordus adeptes de ces perversions mentales. De bien moindre notoriété, ces tordus juifs, sont particulièrement nombreux en francekipu. Je ne leurs ferai pas l'honneur de les citer. Et comme nous disons en hébreu : "Gam zou letova". Les renégats juifs qui voulurent rejoindre Edom, contre leur propre peuple, sont finalement ceux qui causent sa présente ruine, comme elle est annoncée depuis l'Alliance divine avec Yaakov Abinou.

Mais tout cela, c'est du vent. Car désormais, l'histoire du עם ישראל - âm Israël, s'écrit de manière indépendante de la volonté humaine.

Ainsi, c'est aujourd'hui même, en Israël, que nous voyons les ultimes soubresauts de ceux qui s'obstinent à nier, que la seule raison d'exister du pays Israël, c'est le Serment Divin. Désormais ultra minoritaire dans les intentions politiques déclarées des habitants, environ 8%, la gauche israélienne contrôle encore 90% des merdia, les universités, le haut état-major de l'armée et surtout l'appareil judiciaire.
Avec, comme aux USA, des ramifications dans ce qu'on appelle aujourd'hui le pays profond, c'est-à-dire, les fonctionnaires des rouages administratifs. Notons que la gauche est en recul dans les milieux artistiques et dans une moindre mesure, chez ceux qu'on appelle les "intellectuels".

Aujourd'hui donc, ces ultimes, ridicules et pathétiques soubresauts, prennent la forme de la campagne médiatique démentielle, orchestrée contre le Roch Hamemchala – premier ministre, Benjamin NATANYAHOU.
C'est cette ampleur qui est à l'origine du présent papier. Car bien sûr, ici, nous sourions devant les prétentions politocardes des vermines de gauche israéliennes. Bien entendu, j'ai appris (car je les ignore) que les merdia de francekipu, se font avec enthousiasme, l'écho de ces prétentions. En Israël, je ne sais pas encore, mais ici, l'excès même de cette agitation démente, discrédite largement ses auteurs et le but poursuivi.
Ce que je sais des réactions en Israël, c'est très mitigé. Bien entendu, mes amis "de droite" fulminent, contre ces agissements. Mais je les trouve encore beaucoup trop réservés. Ou alors, c'est qu'ils considèrent que la situation ne présente aucun danger. C'est sûr qu'en comparaison aux actuelles provocations perses en Syrie, les aboiements de la gauche effraient peu. Il n'empêche…
Il faut que ce soit des Juifs, Israéliens de surcroît, qui fourbissent les meilleures armes, contre le pays des Juifs. Donc, en cette fin du monde occidental, mourant de la perversion morale et de l'invasion musulmane, il se trouve encore des Juifs pour montrer l'exemple. Même si en l'occurrence, c'est l'exemple de la mauvaise voie à suivre.

Charles DALGER – Roch Hodech Adar 5778 – 15 février 2018

Lien 1 : http://www.vanityfair.fr/…/comment-marco-mouly-et-arn…/47...

Lien 2 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Saul_Alinsky

Lien 3 : https://fr.wikipedia.org/wiki/Noam_Chomsky

Aux anti-juifs qui ne manqueront pas de rappeler les très imaginaires destructions de déchets "perpétrées par Israël", nous confirmons que le caractère imaginaire de ces prétendues destructions est la source de notre profonde affliction. Nous n'espérons que très bientôt, les énormes carnages de déchets nazislamistes, dont nous sommes accusés, seront une réalité.

Jean-Jacques Bensimon

15 02 18

 

 

22/01/2018

Le mondialisme en action...

L'Empire, celui qui veut nous réguler et nous contrôler à sa manière, une manière qui ne plait manifestement pas à, disons, la "nature" et si nous ne le stoppons pas c'est elle qui nous régulera TOUS, agents de l'Empire compris 

La faillite du monde de l'homme par l'homme !

La faillite d'une insuffisance de régulation et de contrôle aux niveaux de l'individu, du groupe, de l'espèce.

Ce qui démontre la vanité des crédos officiels: la liberté, l'égalité, la fraternité. 
Le fonctionnement des collectivités humaines N'EST PAS celui que l'on décrit sur les bancs de l'école primaire, dans les associations comme le MRAPT et pas plus dans les formations politiques dont on ne retient même plus le nom.

MACRON par exemple n’est, comme ses prédécesseurs depuis DE GAULLE qu’un agent affidé de l’Empire que ce soit en toute conscience où qu’il soit, comme beaucoup, simplement manipulé.

Les modes de pensée permettant de réfléchir utilement aux problèmes qui nous sont posés sont ailleurs.
C'est le concept de système avec ses notions associées : régulation, organisation et auto organisation, mémoire, adaptation, apprentissage.
Des outils pour reprendre la maîtrise de NOTRE avenir. Outils qu’il faudrait apprendre dés l’école communale. Ce que bien entendu ceux qui les maîtrisent se gardent bien de les enseigner à nos enfants.

Car il ne suffit pas de savoir ; l'humanité n'est pas comme un piéton qui voit arriver une voiture à vive allure et s’arrête de traverser la rue ; son destin est lié et résulte des attitudes et des comportements de milliards de piétons.

Alors si quelques uns plus lucides que d’autres et plus prévoyants ont pris leurs dispositions et échapperont au plus gros du désastre, la majorité de l’espèce humaine paiera cher et très cher la folie de quelques uns.
A nous, à chacun d'entre nous, de faire en sorte que cette "activité" soit cohérente et aille dans le sens de la meilleure expression de l’effort humain. 

Pas simple ! 

Dynamique évolutionnaire

La dynamique évolutionnaire de base est la suivante : Le sujet, l’individu, perçoit au travers de son instinct (insight) quelque chose de mauvais dont la venue est inévitable.

Il ne peut rien faire afin d’interrompre le processus et il constate que ceux qui sont censés résoudre les problèmes, car il leur en à délégué les pouvoirs, en sont incapables et se moquent comme d’une guigne de ses préoccupations.

Encadré par un système de lois que son conditionnement social lui interdit de transgresser, il ne veut pas prendre le risque de perdre le peu qui lui reste en faisant sauter le système. Surtout s’il est propriétaire de son petit pavillon de banlieue qu’il espère pouvoir finir de payer dans une vingtaine d’années….s’il conserve son travail !

Le sentiment de son impuissance engendre chez lui et ses compagnons d’infortune, souffrance frustration et angoisse.
Alors il cherche à exercer quelque contrôle pour alléger sa peine qui se mue en une colère sombre et vengeresse.
Que viennent alors les boucs émissaires ….et il se trouve que les musulmans sont volontaires pour accepter la mission pourvu qu’ils soient assurés de recevoir leurs 11 000 vierges en récompense.

Alors allons-y gaiement !

Une fois de plus la République devient un Empire, le peuple attend son César et la justice promise.

Et on assassine plus les Césars, sauf s’ils s’appellent Mouammar Kadhafi où Saddam Hussein…par exemple.  Les "autres" mourront tranquillement dans leur lit.

Francis-claude Neri

22 11 18

20/01/2018

Çà finira en hécatombe.

Pascal Dondon à Paul Abysses Compe , nous sommes tous responsables, mais qui aurait prédit de tels changements depuis les années 90…? 

L'informatique à tout révolutionné...l'ADN, les satellites qui vous voient même le trou du cul, l'Internet, les téléphones mobiles qui servent à plus de tâches qu'à téléphoner...et sous peu les hologrammes, les robots qui seront plus parfaits que nous...
Nous ne pouvons lutter contre cette course à la montre (terme antique, maintenant plus besoin de montre...) qui nous mène à notre anéantissement...car oui...à notre époque des hologrammes et de l'Internet omniprésent, il existe encore des populations qui cultivent la terre avec des bœufs, qui creusent des mines à la main, et qui brodent nos vêtements avec des aiguilles...pendant que des dirigeants bien gras jouent avec leur bouton de commande de la bombe nucléaire et s'envoient des défis de niveau école maternelle...
Alors, sachant que nous ne changerons pas ce cycle infernal qui s'accélère chaque jour et finira en hécatombe, profitons un maximum du peu que nous avons encore d'accessible...de ces petits rien qui n'ont pas été exploités, de ces échanges avec le peu d'humains qu'il reste sur cette terre, de notre liberté de penser (sans s'exprimer en public)...de la nature et des animaux qui n'ont rien demandé et qui subissent plus que nous...
Faisons en sorte de profiter au maximum de ce qu'ils n'ont pas eu le temps de nous prendre afin, le jour venu, de n'avoir rien à regretter...je pense que votre génération, et la mienne, en ont assez vu pour juger que le chemin qui se présente devant nous n'est pas enviable.

Et je pense que nous ne pourrons rien changer, dites moi si je me trompe...Alors ma philosophie est de faire abstraction du négatif et de profiter au maximum de ce qui est bon...ce qui est pris est pris...

Pascal Dondon
20 01 18