Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/01/2018

La nouvelle Rome

En ce moment, on parle, avec précautions, d'une menace mondiale provenant de « l’islamisme radical ».
Déjà ce terme me fait rire sous cape. Je me souviens des paroles railleuses d'Erdogan lui-même qui se moquait royalement de ce terme repris comme la chose la plus naturelle par la presse occidentale ayant pour objectif non déclaré de faire ingurgiter convenablement et sans heurter les consciences certaines actions commises au nom de l'islam.
Et le reste ? Pensons à ce tristement célèbre "allahu akbar" qui a l'avantage de livrer leur programme sans fard, sans fioritures - Seulement ceux qui y voient des paroles creuses - apparemment l'écrasante majorité dans nos parages - ne peuvent y voir que du feu.

Ne tombez pas dans le piège du moment qui pourrait suggérer que l'islam(isme) soit à bout de souffle.
On se sert d'une tactique qui implique des actions au moment propice, inattendu et surtout au moment où les gens naïfs se félicitent en criant, prématurément victoire, donc se croyant dorénavant à tout jamais à l'abri des dangers et pouvant donc se permettre de baisser la garde .

Je vous parie que cette vision de l'avenir revient à se mettre le doigt dans l'œil, et jusqu'au coude.
Les peuples au cours de l 'Histoire qui n'étaient pas/plus assez vigilants ont chèrement payé pour cette négligence.
Meilleur exemple - mon domaine préféré - l'empire byzantin. Celui se voyait encerclé par toutes sortes de tribus barbares, Alains, Slaves, Khazars (ce peuple JUIF d'origine turco-mongol) et last not least .....les musulmans qui ont fini par écraser cet empire chrétien sous certains aspects cependant décadent.
Les adeptes de l'islam n'arrêtaient pas de toujours plus grignoter une part après l'autre de cet empire le plus puissant du monde pour se voir finalement réduit à la ville de Constantinople et quelques enclaves par-ci, par-là.
Tout cela s'était passé au vu et au su de tout le monde. Tout ce dont Byzance était encore capable de manifester comme actions de résistance peut se résumer à quelques actions guerrières sans système - autrement dit Byzance était voué à l'anéantissement définitif pour ne plus jamais se relever de ses cendres suite à des négligences de sécurité pourtant sautant aux yeux.

Manfred Krause

Oui le monde Occidental est en danger et l’Amérique « La Nouvelle Rome ». Manfred a parfaitement raison en faisant référence à Byzance.
Nous devons prendre conscience de ce que « pensent » vraiment les islamistes et au delà le monde africain, indonésien, pakistanais etc. « Ceterum senseo, delenda Cartago ». Carthage DOIT être détruite !

Pour ceux qui aiment l’Histoire et la culture occidentale, il parait évident que l’on cherche à détruire la civilisation occidentale comme fut détruite Carthage par Rome et comme Rome fut détruite à son tour.
L’Amérique « la nouvelle Rome » phare de la « civilisation » Occidentale exposée aux attaques barbares comme le fut Rome et Constantinople, se laissera t’elle détruire ?

Francis-claude Neri

05 01 18

03/01/2018

La prospective

Chaque fois que l'on fait des pronostics, on ne cesse de se tromper... par contre, je suis désolé de dire que l'analyse Etat Islamiste n’a pas d’importance chez nous, n'a pas de sens...
Daesch n'a aucun pion chez nous, tous les attentats en Europe ont été commis par des pauvres types et de deuxième génération en perdition, ayant visité les prisons plus que les mosquées et qui ont été manipulés par des salafistes la plupart du temps, c'est à dire la branche islamiste nord africaine, poursuivie dans tout le Maghreb et accueillie chez nous à bras ouverts...


Pour le reste, je pense que l'économie est et restera le vecteur des événements à venir, mais personne pas même eux n'est capable de prédire ce qui va se passer... ce sont des apprentis sorciers, ils ont joué avec les éprouvettes et les cornues financières... on sait qu'il doit logiquement se passer quelque chose, mais quand, où et comment... mystère complet...


Sur ce, bonne année quand même... que sera sera...

Stéphane Le Couëdic

02 01 18

21/12/2017

Section manipulation

Il y a un préalable à TOUTE action concertée; c'est la modification des attitudes (mentales) si vous voulez obtenir les comportements disons ...efficaces que vous souhaitez.
On peut aussi agir sur les comportements pour obtenir les attitudes voulues...le tout est de savoir ce que l'on veut et pour obtenir ce que l'on veut il faut faire le choix des MOYENS ...l'esclavage par exemple est un bon moyen pour faire travailler les gens à son service ... la torture un bon moyen pour faire parler celui qui ne veut pas.

Nos "maitres" sont des malins ils utilisent le lavage de cerveau, la manipulation par la communication, la consommation, la télé etc...

Et NOUS que voulons nous faire ? Déclencher une guerre civile ?

Quoi que NOUS voulions faire, il va falloir le communiquer...et donc manipuler les attitudes et les comportements ... implanter cette idée dans le cerveau de nos "troupes" potentielles !
C'est un classique en terme de psychologie des comportements (individus ET groupes)

J'y suis venu pour ma part à en contester la pratique à la suite de mes études sur la psychothérapie et la dynamique des groupes.
Ces études et leurs applications dans une pratique quotidienne en entreprise m’ont fourni une grande part de mes exemples, de mes propos et de mes positions sur le CHANGEMENT, sur les moyens de l'obtenir et sur la nécessité d'une approche globale ET systémique de la genèse et de la résolution des problèmes.

Je ne nie pas l'importance de l'inconscient, du passé, de son exploration, du transfert, des caractères, du déplacement des symptômes, mais je n'oublie pas les dangers de la manipulation des individus et des groupes.

Pour faire court, sinon je serai long et ennuyeux, je m’intéresse aux processus plutôt qu'aux contenus, à l'ici et maintenant plutôt qu'au passé et à trouver de nouvelles façons d'intervenir efficacement dans des situations posant problèmes.

Je sais qu'il n'existe pas une vue JUSTE du monde et que la manipulation des comportements par la communication est inévitable, nécessaire à partir du moment ou nous avons de l'influence sur un individu ou /et un groupe.

La question qui me préoccupe n'est donc pas d'éviter l'influence et la manipulation, mais de les mieux utiliser dans l’intérêt de NOTRE groupe d'appartenance dans les luttes actuelles que nous menons et qui concernent notre survie en tant qu'individus et en tant que groupe.

C'est la forme de MON combat : la communication. Qui s'exerce sous trois formes :
- La communication pédagogique (celle qui enseigne et communique sur la finalité, la forme et les moyens de l'action)
- La communication managériale (celle qui organise et structure l'action)
- La communication thérapeutique (celle qui soigne, qui réconforte et qui renvoi vers l'action)

Je considère que, sur ces bases, nous avons à rassembler, à nous regrouper autour de NOS dénominateurs communs que nous avons parfaitement identifiés et intégrés.

A nous de jouer avant de passer à l'action

Francis-claude Neri
18 12 17