Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/03/2015

Doit-on rendre le vote obligatoire ?

Dixit  « ce grand républicain », Thomas Thévenoud (il faut comprendre l’inverse mais je ne souhaite pas de procès en diffamation).

Jean Moulin s’est fait trucider par la Gestapo pour assurer notre liberté et l’émergence du programme du CNR (le Conseil national de la résistance), héritage sur lequel l’ensemble de notre classe politique « pisse » consciencieusement dessus.

Refuser de voter est aussi une forme de vote, un vote de défiance à l’égard d’une classe politique qui ne s’occupe plus depuis bien trop longtemps du sort du peuple de France.

Comment peut-on mettre à l’amende des citoyens refusant de voter pour une caste refusant  de payer ses impôts comme n’importe quel citoyen sous prétexte d’amnésie fiscale ?

Comment des députés, incapables de faire le ménage dans leurs rangs, peuvent-ils avoir l’outrecuidance de proposer une loi pénalisant mes compatriotes refusant de légitimer ce système ? Comment cela peut-il seulement leur venir à l’esprit ?

Parce qu’ils feront tout pour sauvegarder LEUR système !

Voilà la logique de cette proposition de François de Rugy, le coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale qui va déposer un projet de loi pour lutter contre l’abstention !

Charles SANNAT

Moi je vais voter oh que oui !  Et je donne une consigne de vote et une seule : VOTER pour les candidats Front National ou RBM ! Tous les autres se moquent de nous.
Il faut expliquer aux acolytes de Valls, Hollande, Sarkozy et toutes leurs équipes de bras cassés que la lobotomie préfrontale peut supprimer leur angoisse et la lobotomie amygdalienne empêcher la douleur qu’ils vont ressentir au premiers coups de pieds aux fesses.
Nous allons bien rire, nous ne sommes plus angoissés car nous croyons au changement, et nous luttons contre la souffrance en organisant NOTRE tissu social.

Francis NERI

13 09 15    

11/03/2015

Des actes monstrueux

Seuls les « islamistes » peuvent ils en commettre ? 

Finalement lorsque l'on examine avec un peu de recul notre situation, économique, sociale, sécuritaire, et que nous la comparons à d'autres, nous pouvons considérer que nous ne sommes pas mal placé pour opérer une inversion totale de tendance.

Nous nous rendons de plus en plus compte que les pensées simples, si elles semblent claires, sont le plus souvent fausses.
Les causalités linéaires n'existent pratiquement jamais, c'est un ensemble de forces hétérogènes qui convergent pour provoquer un effet ou l’atténuer.
Certains, enfin, admettent cette pensée systémique qui donne la parole à des disciplines différentes et associés.
D'autres, hélas, préfèrent des explications linéaires qui donnent des certitudes :
Par exemple : "L'islamisme, la violence au sein de nos cités s'expliquent par la stigmatisation et le racisme exercés par les Gaulois depuis de trop nombreuses années" 
Ou d'autres encore :"Pas du tout c'est le capitalisme prédateur qui est responsable"
Chacun trouve son compte dans SES explications mais la réalité mouvante ne peut être réduite à une formule.
Finalement l'expérience m'a enseigné que la gauche, l'islamisme et le grand capital ne sont pas en conflit et que nous sommes comme toujours les dindons de la farce.
Finalement, au-delà des idéologies et des intérêts personnels de « certains », deux grands "espaces" de résolution des problèmes s'ouvrent à nous.

L'éducation ET la socialisation
La régulation, le contrôle et la remédiation sur des éléments comme :

  • la financiarisation,
  • l'économie globale, 
  • la démographie.

Pour faire court …et çà résoudrait pas mal de problèmes

Il faut espérer que Marine Le PEN prenne ce chemin. C'est me semble t'il le plus prometteur même s'il est le moins fréquenté.

Francis NERI
11 03 15

15/02/2015

Le F.N. au pouvoir ?

65% de Français douteraient, paraît-il, de la compétence du FN à exercer le pouvoir.

Vraiment ? il est vrai que le PS et l’UMP ont montré leur habilité à détruire en 40 ans ce qui constituait l’ossature industrielle, agricole, identitaire, artisanale, sociale etc... de la France. Bravo à eux !!

Le doute sur la capacité à gouverner du F.N. éprouvé par une majorité des Français et constaté par un sondage reste un fait et, pourquoi pas, un défi pour la formation politique victime du préjugé, que ce préjugé résulte d’un discours formaté ou d’un manque d’expérience pratique du pouvoir.
Poser la question à ce débat ne choque pas en soi.
Par contre, Marine Le Pen serait inspirée de rappeler qu’aux Etats-Unis ou en Grande-Bretagne il est fréquent qu’arrivent au pouvoir des hommes n’ayant aucune expérience des affaires.
… Ou de demander en quoi François Hollande et Manuel Valls disposent d’une compétence et d’une expérience solide.

Le premier reste un terne apparatchik qui n’a exercé qu’un mandat à la tête d’un conseil général laissé en triste état.

Le second n’a qu’une responsabilité de ville tenue à bout de bras par les transferts publics… Et, depuis, ils sont en train de ruiner la France et de faire de la courbe du chômage une descente aux enfers.

C’est donc un faux débat, on en tourne la page, on fait confiance à l’équipe nationale et on s’organise SUR le terrain pour être prêts en 17.

Francis NERI
15 02 15