Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2018

Prospective et signaux faibles

Ceux qui débattent librement sur cette page, sur nos groupes, nos blogs etc. connaissent mon penchant pour la prospective, l’approche systémique et l’idée de penser global pour pouvoir agir local.
Ils connaissent aussi la pratique qui consiste à identifier dans les « informations » quotidiennes celles qui devraient donner sens au « futur » et le déterminer par leurs interactions et rétroactions.

A notre époque ou l’information nous est offerte à foison, l’art de la prospective consiste à trier et détecter la « bonne »  information du flot continu d’âneries que nous diffusent les médias.
Question de pratique mais aussi de feeling, de mémoire, de culture et de ce qui a été mis dans son cerveau s’il n’a pas été déconditionné à ne voir que ce qu’il lui fut ordonné de voir.

Bon on ne va pas revenir la dessus… je vous ai assez bassiné sur ces notions de régulation, de contrôle et de remédiation.
Mais comme je vais m’isoler un bon mois pour enfin terminer d’écrire un nouveau bouquin la dessus, je tenais à vous alerter sur trois signaux « faibles » que j’ai enregistré ce matin en écoutant France info la radio officielle de l’Etat et la radio des banquiers : BFM.  

  • Trump et les pays de « merde » : Donald Trump, qui s'est emporté sur l'immigration qualifiant, selon plusieurs sources, des nations africaines et Haïti de "pays de merde".
  • Le « scandale » du  lait contaminé : Des premiers nourrissons malades à la fin août, aux boîtes de lait premier âge toujours présentes dans les rayons des supermarchés malgré trois rappels successifs, franceinfo revient sur une affaire qui éclabousse Lactalis et les principaux groupes de distribution.
  • Les féministes et les cochons de mâles : Les médias sont déchaînés: l’affaire Weinstein tourne au lynchage, le hashtag «#Balancetonporc» fait fureur, les statistiques prouvant que 90% des femmes qui sont harcelées ne souffrent aucune marge d’erreur.

Il y en a d’autres, mais il faut bien « discriminer » ! Car, vous le savez, pour analyser les interactions entre ces « évènements » trois suffisent amplement.

Dans les trois cas, nous retrouvons systématiquement l’absence de régulation, de contrôle ET de remédiation comme conséquence présente et future.

Trump à raison, ce sont des pays de merde et ils le resteront si TRUMP n’y met pas bon ordre et la « merde » s’étendra au monde entier. Son esclandre est un signal « fort » pour prévenir de ses intentions de procéder à un grand « nettoyage ».

Le lait contaminé   Nous démontre une fois de plus que l’auto-contrôle çà ne marche pas plus pour le lait que pour les financiers …et le plus beau c’est que le journaliste qui commente sur France -info dit tranquillement que l’Etat NE PEUT pas contrôler et qu’il faut faire confiance aux fabricants.
Z’avez compris les ami(e)s ce n’est pas demain que nous ne mangeront plus de la « merde » (vous voyez la relation avec Trump) que nous régulerons et contrôlerons l’immigration (voyez la relation la aussi) la démographie, l’exploitation des matières premières, la faim dans le monde, la pagaille dans l’UE etc.  

Les féministes et les cochons de mâles : Le reporter nous explique tranquillement que les femmes ne « doivent plus »  se déterminer par rapport aux hommes ; elles doivent être « elles mêmes », vivres par elles mêmes et pour elles mêmes … (voyez la relation avec Trump ) J’ai cru faire un cauchemar en entendant çà !
Observez un peu le tableau… les musulmans ne doivent plus se déterminer par rapport à la culture Française, les Chrétiens par rapport aux laïques, les homos par rapport aux hétéros, la guerre par rapport à la paix ETC.
C’est la guerre annoncée (et que je considère comme programmée) du TOUS contre TOUS).

Voilà, je vais en rester là en espérant que vous aurez saisi l’importance de faire cet exercice régulièrement et que vous resterez les yeux ouverts et l’esprit alerte.

J’espère vous retrouver vers le 20 février en bon état et fidèles au(x) poste(s) avancé(s)

Amitiés à tous mes amis et à toutes mes amies en espérant qu’elles resteront singulières et indéterminées par rapport aux con (e)s ce devrait être suffisant !   

Francis-claude Neri

13 01 18

 

03/01/2018

La prospective

Chaque fois que l'on fait des pronostics, on ne cesse de se tromper... par contre, je suis désolé de dire que l'analyse Etat Islamiste n’a pas d’importance chez nous, n'a pas de sens...
Daesch n'a aucun pion chez nous, tous les attentats en Europe ont été commis par des pauvres types et de deuxième génération en perdition, ayant visité les prisons plus que les mosquées et qui ont été manipulés par des salafistes la plupart du temps, c'est à dire la branche islamiste nord africaine, poursuivie dans tout le Maghreb et accueillie chez nous à bras ouverts...


Pour le reste, je pense que l'économie est et restera le vecteur des événements à venir, mais personne pas même eux n'est capable de prédire ce qui va se passer... ce sont des apprentis sorciers, ils ont joué avec les éprouvettes et les cornues financières... on sait qu'il doit logiquement se passer quelque chose, mais quand, où et comment... mystère complet...


Sur ce, bonne année quand même... que sera sera...

Stéphane Le Couëdic

02 01 18

12/12/2017

Le règne de l’Homme est fini ?

Depuis Darwin et Nietzsche (L’origine de espèces - 1859 et Ainsi parlait Zarathoustra (1862) nous « discutons « passionnément » sur la valeur des races et de cette force vitale poussant l’ être à s’accomplir dans tous les possibles en dehors de toute considération morale, judéo-chrétienne en particulier.

Une opinion, préparée à en découdre avec la religion, connue alors une audience immédiate et considérable.
Plus tard, Sartre et quelques autres en firent leur succès dans la lutte entre faibles et forts et sur les valeurs de la vie au dépend des valeurs de culture et du cultuel.

Il fut dit alors que l’éthique et l’esthétique devait remplacer la morale et, la raison du plus faible prise en compte systématiquement …par le plus fort.

Cette inversion des valeurs permettait au principe démocratique d’avoir tout l’avenir devant lui.
De Gaulle eut l’habileté de le corseter dans une constitution faites pour lui. Ce faisant il nous fit remarquer que la raison du plus faible (du plus nombreux en fait) suppléant à la charité chrétienne, n’est pas toujours la meilleure et que 51 % de « manipulés » peut légitimement nuire à 49 % d’individus « raisonnables » et donc à l’ensemble.

Ce ne fut pas suffisant à la compréhension du phénomène, ses successeurs retombèrent TOUS dans l’ornière du socialisme égalitaire et bien pensant qui ne vit pas revenir sous le masque animal de l’islamiste la force même de la religion qui bouscule les formes.

Alors fleurit le créationnisme, le retour de la légende et du religieux sous toutes ses formes, le contrôle de la volonté d’autrui et la manipulation du peuple par le « pain et les jeux » ne fit que s’accentuer.

L’Opium du peuple est de retour mais curieusement il ne part pas en croisade. Je le soupçonne au moins d’ambigüité sinon de complicité.
Il n’est d’ailleurs pas le seul ; même Marine le PEN affirme que l’Islam est compatible avec la démocratie…il est vrai qu’elle se dit chrétienne et croyante et …entre croyants …..

Alors méfiance les ami(e)s et continuons à rêver « évolutionnisme » et à « être » nécessairement moins nombreux si nous voulons être encore présent demain sur la planète qui nous façonne et que nous façonnons en retour.
Le tout est de se prendre en charge car il nous appartient de dire comment quelle que soit l’initiative première, Dieu, le hasard ou la nécessité.

Cuvier déjà faisait l’hypothèse catastrophique selon laquelle l’enchainement des espèces correspond à une succession de déluges et de (re)créations.
Hypothèse reprise de nos jours sous l’expression « Théorie du chaos ».
Songeons également à Maupassant et à ce que je considère comme un chef d’œuvre : « Le Horla » ou il écrit : « Le règne de l’Homme est fini. Il est venu celui que redoutaient les premières terreurs des peuples naïfs, celui qu’exorcisaient les prêtres inquiets, que les sorciers évoquaient par les nuits sombres ….le Horla !

L’Histoire n’est pas achevée !

Francis-claude Neri

12 12 17