Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

05/02/2020

Labyrinthe

Comment résoudre instantanément le plus complexe des labyrinthes ?
C’est simple par la pression, il suffit de souffler et de suivre où passe l’air.
La vie est une pression, vers toujours plus de complexité, et si un essai marche plus, elle essaye autre chose.
Sa loi est simple : hasard, addition, combinaison, protection, et invention d’un autre monde bien plus complexe avec ses propres lois.
Quand vous observer la physique des particules rien ne permet d’envisager l’apparition de l’atome,
Des particules sont en vrac, elles se cognent par hasard jusqu’à ce que certaines finissent par s’additionner, cette addition est cassée jusqu’à ce que la combinaison obtenue soie assez solide pour se protéger des interactions, alors on change de monde et il se construit des atomes et toute le monde de la chimie avec ses lois et sa nouvelle complexité de met en place.
Chaque étape de la vie passe par ces mêmes lois, addition combinaison, protection, création d’un nouveau niveau du monde, de l’atome à la molécule, de la molécule aux virus, des virus aux bactéries, des bactéries aux êtres multicellulaires, des êtres vivants aux troupeaux, des meutes aux villages, des villages aux pays, des pays aux alliances, des alliances au gouvernement mondial, et de l’humanité aux rencontres extraterrestres. Heu oui je sais, je prends un peu d’avance… Mais vous verrez bien !
Par contre à chaque niveau rien ne permet d’imaginer ce que sera le niveau suivant et outs les niveaux doivent cohabiter s’ils sont stabilisés. Nous ne rencontrerons les autres civilisations de l’univers que lorsque nous même seront assez sages, sinon aujourd’hui nous serions foutus de leur balancer une bombe atomique dans la gueule.
D’ailleurs cherche-t-on à communiquer avec les fourmis ? Non nous les observons et c’est tout, avec quelques singes bien choisis parfois, nous sommes leurs extraterrestres !
Ah oui parfois il y a des impasses, alors la nature efface tout et recommence, trop de quelque chose ? Un bon coup de balais et elle repasse à l‘équilibre. Trop d’énergie accumulée ? Une explosion, trop de gens ? Une épidémie, une guerre … Trop d’argent ? Une crise mondiale… Trop de bêtise, un massacre, trop d’intelligence une bombe atomique.
La nature est avant tout une pression dotée d’une énergie en recherche de toujours plus de complexité et d’un frein qui est de rétablir l’équilibre entre tout ce qui existe.
(Mathématiquement cela donne de jolies fractales).

Alain Persat

 "Comment résoudre instantanément le plus complexe des labyrinthes ?
C’est simple par la pression, il suffit de souffler et de suivre où passe l’air."
Tu viens d'expliquer aussi bien que Thierry Breton le calcul quantique.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Calculateur_quantique?fbclid=IwAR385ngrU9XiN7YSVldOTF_Hm0loDi5cSmwkLbwWm9Kf9Rwrorf-wGVSbcY#Une_m%C3%A9taphore_de_Thierry_Breton
Frédéric D'Aubert
05 02 20
http://semanticien.blogspirit.com/


14/11/2019

La sinistre manifestation du 10 novembre

CE NAUFRAGE POURTANT RECONFORTANT ET SALUTAIRE REND TRISTES LES POLITICIENS DE TOUS BORDS
CE N'EST PAS VRAIMENT UNE SURPRISE... COMMENT NE PAS PLEURER UN GRAND HOMME SEULEMENT ÉGARÉ MAIS CONDENSANT SELON EUX LE GÉNIE DE " GAUCHE " DE CAMUS, JAURÈS, HUGO ?

Après cette manifestation qui a vu des politiciens français jeter par-dessus bord les liens les plus sacrés qui font qu'un peuple fait sens, on aurait pu au moins se réjouir du fait que la confusion qui faisait qu'une mouvance totalitaire, l'ultra-gauche qui berne les citoyens à coups d'escroqueries idéologiques, d'idées folles, de manipulations historiques, de menaces soit démasquée, pas du tout !

Il faut aller sur les réseaux sociaux, lire les réactions de faux-culs ou pire d'inconscients pour saisir l'ampleur de l'aveuglement intellectuel, de la lâcheté veule qui sont le fait de tout le spectre politique.
Tout est invraisemblable...

Rien n'étant innocent dans une France perdue, voyons les calculs politiciens de tout le spectre politique, c’est à vomir !

Macron et ses amis de la " droiche " qui ne sont pas pour rien dans l'escalade de nos malheurs sont d'un côté désolés de voir que le croquemitaine de substitution dont ils rêvaient en cas de dévissage de Marine Le Pen s'écroule électoralement mais espèrent bien que le fameux " pas une voix à l'extrême droite " traditionnel fonctionnera en 2022, histoire d'assurer une réélection à 55 /45 du polichinelle du système.
On peut compter sur Philippe le mou du genou pour donner du " monsieur le président " à Mélenchon, mais il faut préciser, il s'agit de son titre de président de son groupuscule LFI à l'Assemblée, ce qui doit ravir le cœur de notre paon totalitaire, prêt à tout non pour gagner électoralement mais pour contribuer à donner le pouvoir à nos ennemis, sans jamais le dire bien sûr.
Estrosi, Bertrand, Bayrou, Baroin, Pécresse y compris les Wauquiez, Ciotti, Morano à qui on mettra un pistolet sur la tempe rejoindront aussi les larmes aux yeux, les trémolos dans la voix, la main sur le cœur le continuateur de nos malheurs, les hebdos de la droite champagne comme de la gauche des beaux quartiers ne seront pas en reste, Plenel non plus, question de temps...

Les Français du moins ceux qui ouvrent les yeux sur le péril mortel qui nous menace songent-ils à cela au-delà de leurs indignations tardives les plus légitimes ?
Je n'en suis pas certain...

La gauche dite républicaine ou centriste révolutionnaire, du moins ce qu'il en reste c'est à dire pas grand chose, normal après tant de trahisons et d'analyses tragiquement fausses de la France et du monde contemporain, dont le torchon Marianne est le porte parole, se désole de la " trahison " de Mélenchon, " " on nous l'a changé " clame Polony qui plus faux-cul que jamais clame à tue-tête Ni Macron ni Orban pour endormir les gogos alors qu'elle a voté Macron, alors que le vétéran libéral-libertaire qui a son rond de serviette au Figaro - le journal de la droite Macron-compatible - un symbole ! - Julliard Rocard d'Estaing se positionne déjà pour le second tour de 2022 en faveur de Macron, idem pour le farfelu anti-national JF-Kahn, partisan jadis de Mitterrand, Chirac, Jospin, Royal, des fossoyeurs de première bourre.
Et les Faure, Glucksman, Montebourg, Hollande le revenant pathétique feront de même, ils rejoindront la coalition antinationale, qui peut en douter ?

Les écolos rouges -verts pleurent des larmes de crocodiles, se bornant à dire que non le sort des musulmans dans la France de 2019 n'est pas comparable au sort des juifs dans les années d'occupation, mais Mélenchon est si brillant orateur ( pour qui ? ), si brillant intellectuellement, même s'il débite des contre-vérités sur son mentor Mitterrand, des escroqueries historiques sur le communisme, des analyses fausses sur l'islam, des erreurs historiques sur les actuelles frontières européennes nées de la seconde guerre ( je reviendrai sur tout cela bientôt ) qu'il mérite le purgatoire mais pas l'enfer que pourtant beaucoup de Français légitimement indignés par son indécence lui souhaitent bien tard et un peu naïvement car l'agenda idéologique de Mélenchon un marxiste-léniniste conséquent n'est pas électoral loin de là, il est plus terrifiant car spéculant sur une mise à genoux morale, politique, voire militaire de la France devant la nouvelle religion messianique l'islam réglant son compte aux mécréants, au colonialisme, vengeresse du communisme.

Le rassemblement national n'est pas en reste dans cette farce grossière, que celles et ceux qui me liront lisent et écoutent les propos hallucinants de Marine Le Pen, Jordan Bardella, Gilbert Collard, derrière les désolations sincères ces jeunes-vieux et leurs émules prenant la propagande passée pour des actes parlent eux aussi de " trahisons ", admettant ainsi implicitement et follement que Mélenchon ait pu voici encore peu de temps défendre dans sa vie un quelconque intérêt national.
Ces gros balourds à la mémoire courte, Bardella vu son âge est plus excusable ne se souviennent plus du Mélenchon de 1984 pas un bambin à l'époque aux premiers rangs de ceux qui voulaient détruire l'école libre, partisan de recettes économiques ayant fait faillite toujours et partout, se retournant même toujours le plus durement contre les plus démunis, insulteur du grand Soljenitsyne le jour de sa disparition, admirateur de toutes les tyrannies, parlant récemment d'annexion de l'Allemagne de l'Est donc nostalgique du paradis soviétique comme il le fut du bon en avant chinois, de l'espoir ( sic ! ) algérien, de l'illusion vietnamienne.
En fait, le rassemblement national fait le pari selon moi dangereux de récupérer les brebis égarés de la gauche Mélenchon
, attention de ne pas sacrifier les options de fond, car franchement le " en même temps " ça suffit, on a déjà Macron pour cela.

Avec de tels ennemis, Mélenchon n'a pas besoin de beaucoup d'amis, un vrai scandale !
A l'instar du grand Alain Delon, ce pays la France me fait horreur, je ne le reconnais plus du tout même si j'ai 22 ans de moins que notre sublime acteur.
Tout devient pourri pensions-nous déjà avec mes complices aixois voici 30 ans, on vient d'arriver au bout du bout.

Reste l'épanouissement personnel Dieu merci, à condition que la santé suive, je n'ai pas de crainte de ce côté là.

Toujours un peu long avec moi, mais que ça fait du bien de vider longuement son sac !

Francis Ponsonnaille

14 11 19

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

 

27/09/2019

Urgence climatique

L’urgence climatique, la réalité des écosystèmes saturés, commence à éclairer les esprits mais le besoin d’une action puissante, cohérente, à la fois locale et globale n’est pas encore unanime.

La pression migratoire et démographique, comme celle sur les ressources pourraient devenir telle qu’aucun pays développé ne pourra les endiguer ni les supporter.

Nous nous bornons pour l’essentiel depuis 40 ans environ à combattre l’immigration clandestine en Europe. Nous pourrions demain être pris dans une compétition pour l’accès à des ressources alimentaires en baisse qui mettra hors de notre portée les produits de première nécessité. La compétition pourrait bien dégénérer en conflit, tant l’histoire nous montre que les guerres sont le moyen ultime de redistribution de ressources devenues trop rares.

Le pire est il déjà inscrit ? Si non dans quelle matrice d’action devons nous alors nous inscrire ?
Prenons bien la mesure de ce que nous allons entreprendre et, agissons.

Maintenant !   

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

25 09 19