Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/02/2018

Démocratie : la fin ?

Je considère le nationalisme comme le véhicule de la lutte pour la reconnaissance et la source des plus violents conflits de notre temps.

La démocratie avait l’objectif de remplacer le désir irrationnel d’une nation d’être reconnue comme plus grande que les autres, plus forte, plus structurée, plus organisée, plus travailleuse etc… par le désir rationnel d’être une nation égale dans un monde égalitaire. 

Un monde aux nations égalitaires dotées de démocraties libérales devait connaître moins d’occasions de guerres, puisque toutes ces nations reconnaitraient leur légitimité mutuelle.
Ces nations se réservaient le droit et le devoir de faire la guerre à des Etats qui ne partageaient pas leurs valeurs fondamentales.

Ce fut le cas en Europe de l’Ouest et plus « globalement » en Occident. Le « calme libéral y est revenu » et le libéralisme consumériste prit son essor.

Mais le nationalisme y fut de nouveau en plein essor, en particulier au moment ou des pays de l’Europe de l’EST rejoignirent l’Ouest au sein de l’UE.

Il semble que ce soit en raison des promesses non tenues de la « démocratie libérale » Européenne.
DES questions se posent : le communisme est il vraiment mort ? La religion « structurante » peut-elle revenir en force … et LAQUELLE ? L’ultra libéralisme autoritaire, oligarchique également ?

Bref il semble que les démocraties « libérales » réussies, et rassemblées par cette réussite, ne peuvent le rester très longtemps.
Les contradictions internes, les pressions démographiques et immigrationistes, finiront par ruiner le système politique qu’elles constituent.
L’effondrement est en cours et semble à terme inévitable.

La question se pose du comment redonner sens à la « reconnaissance universelle et égale » et effacer les effets « niveleurs » de l’idéologie « égalitariste » de la révolution française.

C'est-à-dire à une société globalement régulée ET contrôlée au moins dans ses axes essentiels comme la démographie, l’immigration, la finance, l’économie …pour commencer. 

Francis-claude Neri
06 02 18

28/01/2018

Synthèse

Petite synthèse des idées glanées ici et là !

1- Les « Républicains » sont impayables … Il ne faut pas plus accorder de crédit à Wauquiez qu’à Juppé ou Fillon.
Ils persévèrent et signent quant à leur position envers l’islam, comme MLP d’ailleurs.
Ce qui intéresse Wauquiez c’est de piquer les électeurs du FN rien de plus. Pour le reste rien ne change.
Si les électeurs LR étaient plus lucides, ça ferait longtemps que ce parti n’encombrerait plus la scène politique.


2- Pour ce qui concerne ce qui reste du Front National, s’il y avait quelqu’un de sérieux et fiable ça se verrait très vite ; malheureusement il n y a personne et donc la comédie va durer à nos dépens.
Dix huit mois avant les Européennes, et avant un "congrès de la refondation" ils ne pensent qu’à une chose : sauver leurs mandats pour pouvoir tranquillement continuer leurs petits arrangements entre « amis ».
 

3- Tous les partis politiques se caractérisent par leurs mauvais castings quand il s’agit de lutter réellement contre ce fléau qu’est l’islamisme !
Quant à leur positionnement envers l’UE, la mondialisation dite « libérale » ils se sont TOUS, sans exception, inclinés devant l’autorité des « marchés financiers », des multinationales de la "grande distribution", l'agro industrie et la publicité.
Il serait suicidaire de penser une seule seconde que cette bande de charognards et de prédateurs puisse encore être utile à la France et à son peuple;

4- C’est du peuple de France que viendra le salut de la France, de rien d’autre et de personne d’autre, ni des collabos, ni des politiques, ni des médias, ni des français de papier, et encore moins de l’UE et de ses prédateurs économico-financiers.

5- Pour les Français, le danger n° 1 qui menace la France et le monde entier c’est l’islamisme et pas seulement quelques « terroristes ».
C’est à une véritable guerre qu’il faut se livrer envers l’islamisme car le monde régressera et ne vivra jamais en paix tant que ce système, qui n’a rien d’une religion, ne sera pas nettoyé de fond en comble et réduit à sa plus simple expression.

6- Le monde actuel est incapable de s’autoréguler et de s’autocontrôler : incapable de réguler et de contrôler son système financier, économique, industriel, redistributif, éthique, écologique, des naissances etc.
Il va donc falloir, soit s’anéantir réciproquement, soit trouver un moyen de se faire réguler et contrôler …mais par qui et comment ? 

Pour la synthèse !
Francis-claude Neri
28 01 18        

23/01/2018

Migration(s) et Remigration(s).

Certains pessimistes (ou manipulateurs) cherchent à démontrer que la remigration n'est pas une solution applicable, je suis moi même convaincu que seule la remigration des populations Africaines et particulièrement Maghrébines nous permettra de stopper l'Islamisation de notre pays.
Lionel Gilet

Bien entendu que la remigration c’est faisable …la question n’est même pas là …la question c’est que depuis 45 ans NOS dirigeants ne le veulent pas …ils veulent de l’immigration. C’est donc à eux qu’il faut s’en prendre. Commençons par leur reprendre le pouvoir …nous avons raté le côche avec MLP…nous SAVONS à présent ce qu’il nous reste à faire !

D’autre part :

Jacques Guillemain écrit que :  « ces musulmans sont français pour la plupart », mais ce n’est pas exact. En effet, la quasi-totalité des musulmans qui vivent en France sont des immigrés de 1ère et 2e générations, tous binationaux. »

Ces individus ne sont que des français de papier …même ceux qui paraissent intégrés, à l’exemple d’un certain D’jal « humoriste » et ami inconditionnel de D’jamel qu’il dit être son père spirituel.

Celui-ci déclare dans le journal marocain Tel Quel du 19 01 18 : « En arrivant au Maroc je perds ma carte d’identité, je perds tous mes papiers avant d’atterrir au Maroc ». Il ajoute : « D’jal est mon nom de scène, marocain pour mon plus grand bonheur ». Je suis exactement sur les pas « debbouziens » ! C’est une belle, une très belle personne !
Je cherche au Maroc la baraka, l’amour, le retour aux sources, mon peuple, mes origines…pour garder mon identité finalement.
Je me rends compte de la chance qu’on a au Maroc…Mais disons le, les Marocains ne se rendent pas compte de la chance de vivre dans un pays comme le notre.
Prudent, il rajoute : « Moi ma culture elle est française. Je suis français d’origine marocaine »

Il ne trompe personne. SA culture n’est pas française mais marocaine. Je lui conseille de laisser définitivement son passeport en France et de s’installer au Maroc avec son copain Djamel. Pour eux aussi la remigration EST possible.

Francis-claude Neri

Bref , pour en revenir à la question centrale de la REMIGRATION, que penser de la position des David , ben chamboula et France de Marianne, et qu'espérer faire de concret avec eux? ( Je sens que je vais devenir sous peu un raciste d'idées. .....)

Christian Labrousse

Raciste vous avez dit raciste ...comme c'est raciste !
Et pourtant JE revendique cette appellation...En effet il apparaît que c'est au niveau des gènes qu'il faut chercher la réponse à cette question : sommes NOUS racistes ?
Oui si nous considérons que les dernières recherches en biologie du comportement le confirment (voir Richard Dawkins "Le gène égoïste")
Etre "raciste" c'est pratiquer l'altruisme réciproque et c'est bien ce que font les musulmans en faisant un maximum d'enfants sur NOTRE territoire, dans notre niche écologique à NOUS.
Ils peuvent donc nous éliminer par une plus grande efficacité Darwinienne en produisant un plus grand nombre de descendants. En conséquence, leur influence environnementale ET comportementale provoque déjà une diminution délétère de la santé générale, de l'éducation, du niveau culturel etc.
Une série de "spéciations" se produisent rapidement, en particulier la spéciation sexuelle car toutes les spéciations ne se produisent pas par réarrangements chromosomiques, le temps long des mutations.
Pour en terminer, car c'est un terrain glissant, je dirai que les femmes juives ont bien raison de ne pas copuler avec les "étrangers" ! 

La question centrale c'est le défi que posent les migrations pour la France ET pour l'Europe. Nous sommes confrontés à la plus importante vague de migration depuis l'après seconde guerre mondiale et elle ne concerne les musulmans qu'à la marge....En 2015 il est entré dans l'UE 2,7 millions de personnes....officiellement !

Le renouveau des migrations EST durable car il trouve son origine dans des évolutions de long terme...par exemple l'explosion démographique de l'Afrique qui gagnera 2 milliards d'habitants d'ici à la fin du siècle sans disposer des ressources nécessaires.
La population de l'Europe en même temps diminuera de plus de 100 millions.
Vous voyez où EST la problématique car pour nos élites nous devons obéir à un devoir d'humanité et de solidarité avec eux.


Si nous voulons VRAIMENT aborder le problème, c'est à NOS responsables politico-médiatiques qu'il faut s'en prendre et mettre en place un pouvoir FORT, des institutions fortes, obéissantes à des règles exceptionnelles et effectives dont la « remigration » ne serait qu'un aspect.

Francis-claude Neri

23 O1 18