Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/11/2018

UE, OTAN, ONU en sortir

Ils nous disent tous à présent qu’il ne faut pas sortir de l’UE mais le réformer de l’intérieur …comment ? çà, ils ne nous disent pas …sinon que « Ces imprécisions » sont  dues à une « volonté de vulgarisation ».

C’est bien connu, n’est ce pas Messieurs et dame, MACRON, LE PEN, WAUQUIEZ, CAMUS,  etc  …on peut raconter n’importe quoi au peuple, il n’a pas besoin de connaître la vérité et se contente d’approximations.

C’est le propre de la propagande d’utiliser tous les moyens, même les plus malhonnêtes, pour influencer l’opinion : une caractéristique des États totalitaires.

Ce qui me fait finalement espérer, c’est de voir que la dette continue à monter et que les taux d’intérêt grimpent ce qui fait lever la colère des peuples …encore un peu de patience, la réalité va les rattraper et ils ne pourront plus nous retenir en achetant la paix sociale avec de l’argent emprunté au Qatar ou à L’Arabie Saoudite…Première mouture le 17 novembre et que cet impact sur l’économique  confirme le coup de maitre du Bataclan contre l’islamisation du pays et l’invasion migratoire.

Le non fonctionnement de ces systèmes et le fait qu'ils soient discordants les uns des autres les condamnent tous ...Dans ce cas la somme des parties ne donnant pas un plus à l'ensemble mais un moins, il n'y a pas à hésiter, ils sont à mettre aux poubelles …avec ceux qui font semblant de les faire fonctionner au bénéfice des peuples, alors que seul compte leur intérêt personnel, de classe ou de groupe dominant.

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

03 11 18

31/10/2018

Les fractales

Nils Thornander

Excellent ! Les fractales nous entraînent à comprendre que tout est dans tout et réciproquement, ce qui ne favorise guère la digestion

Francis-claude Neri

Une fois cela compris (ou plutôt appréhendé), il ne reste plus qu'à structurer un réseau fractal ...organisé LOCALEMENT à partir de NOS réseaux sociaux en groupe d'ACTEURS agissant localement en symbiose nationale ...je préconise bien entendu la subsidiarité.
Je donne aux fractales la définition qu'en propose Joël De Rosnay !

Le mot à la mode semble être "convergence" à quand donc la convergence des colères citoyennes.

L'auto-organisation ( strictement contrôlée ) semble le permettre. Le comportement collectif de millions de citoyens va dans ce sens et peut s'exprimer ainsi : une masse d’individus agissants en parallèle, et de manière simultanée à partir de règles simples peut faire émerger un comportement collectif intelligent susceptibles de résoudre les problèmes qui se posent à notre communauté (la NOTRE).
Rédigeons trois règles simples pour chacun de NOS principaux problèmes actuels (démographie, immigration, mondialisation par exemple) et faisons travailler nos PC la dessus.
Rétroactions positives et amplifications feront le reste !

Quelqu’un à peut être l'idée de l'algorithme qui conviendrait...je lui communiquerai le mien !
Il inclut l'écosphère (E) la biosphère (B) et la technosphère (T)

On peut monter en complexité en y ajoutant la médiasphère, la culture sphère, la notion de "bulles temporelles, le facteur espace-temps, les notions de mémoire, d’identité, de culture.
La notion d'évolution complétée par "co- évolution" et celle de prospective.

Pour ce qui concerne le RESEAU (Facebook par exemple) il est à la fois support et conséquence de l'activité de "l'organisme" collectif qui l'habite, le construit et maintien SA structure ...et cet organisme c'est NOUS !
Il va se développer à une vitesse accélérée, s'auro-catalyser par croisements de réalisations et de savoir-faire, va acquérir des pouvoirs de plus en plus grands et de plus en plus convergents...les réseaux "efficaces" seront "réticulaires" et organisé en modules autonomes (Infogroupes et infostructures). 

Voilà c'est tout pour aujourd'hui ...quelle idée aussi de me parler de FRACTALES !

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/
31 10 18

06/08/2018

Effondrement 2030

L’effondrement, c’est la convergence de toutes les crises : climatiques, écologiques, bio-géophysiques, économiques…

« C’est le processus à l’issue duquel les besoins de base (eau, alimentation, logement, habillement, énergie, etc.) ne sont plus fournis (à un coût raisonnable) à une majorité de la population par des services encadrés par la loi ».

Dès 1972, le rapport Meadows intitulé The Limits To Growth, rédigé par des chercheurs du MIT pour le Club de Rome, alertait déjà sur les dangers d’une croissance économique et démographique exponentielle dans un monde fini. Le rapport prévoyait l’effondrement pour 2030. Dans une dizaine d’années, donc.

L’effondrement ne prend pas la même forme selon les pays, il recoupe plusieurs réalités différentes. « C’est un enchaînement de catastrophes qu’on ne peut plus arrêter et qui a des conséquences irréversibles sur la société

On ne peut pas savoir ce qui le déclenchera : un krach boursier, une catastrophe naturelle, l’effondrement de la biodiversité… « Ce qu’on peut affirmer, c’est que toutes ces crises sont interconnectées et qu’elles peuvent, comme un effet de domino, se déclencher les unes les autres »

Il faut imaginer une vie où il n’y a plus rien dans les distributeurs automatiques, où l’essence est rationnée, où l’eau potable n’arrive pas souvent, où il y a de grandes sécheresses et de grandes inondations.

Il faut se préparer à vivre ces tempêtes.

Laure Beaudonnet

Publié le 06/08/18

Oui, il faut se préparer à vivre ces tempêtes. Avoir une approche systémique des évènements : S'élever pour mieux voir, relier pour mieux comprendre,  situer pour mieux agir.
Oui le processus est enclenché et il semble irréversible, mais les prospectivistes se trompent souvent. La réalité c’est qu’il existe des périodes de « destruction créatrices ». Nous sommes en train d’en vivre une. On ne peut pas l’arrêter, on ne peut pas reculer. Tout ce que nous pouvons faire, sur le plan individuel et de groupe, c’est comprendre ce qui se passe, puis nous positionner pour nous protéger ainsi que les nôtres.

06 08 18

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/