09/08/2014

Gaza ça suffit !

 

Les Français, dans une large majorité 74 % se moquent éperdument du conflit entre Israël et les Palestiniens. Et je ne suis pas étonné que la sympathie de la gauche, socialistes et verts compris, aille au Hamas alors que celle de la droite y compris le Front National aille majoritairement à Israël. Les choses ont le mérite d’être claire !

Les Français sont de plus en plus inquiets et exaspérés par un conflit provoquant des affrontements réguliers et fréquents dans la région sans aucune perspective d'amélioration et en craignent le débordement sur le territoire. Les nouvelles manifestations prévues en France font craindre de nouveaux débordements qui n’auront pour résultats que de dresser un peu plus la grande majorité des Français contre la gauche et la population musulmane.      

Je ne suis pas toujours en accord avec Michel Garroté, en particulier pour son amour inconsidéré, à mon sens, pour les USA que je pense être totalement responsables de la situation, mais sur ce coup je suis avec lui et jusqu’au cou : Gaza çà suffit et qu’lls en finissent une bonne fois pour toute nous pourrons enfin régler tranquillement nos comptes en interne avec NOS Islamistes et notre gouvernement de vendus !

 …………

Michel Garroté, réd en chef –- Aujourd’hui, comme chaque jour, depuis plus d’un mois, je vois, encore et toujours, le même mot apparaître en priorité dans les médias français : « Gaza ». Je ne peux plus supporter le mot « Gaza ». Ce mot me fatigue, m’irrite et m’agace. Des milliers de personnes sont mortes, dans des conditions atroces, ces dernières semaines, en Syrie, et, surtout, en Irak. Elles ont été massacrées par les grands criminels de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL).

Mais ces personnes ne vivaient pas à Gaza et de ce fait les médias n’en parlent que très peu. A chaque fois qu’un enfant est tué à Gaza, cela fait l’objet d’une dépêche spécifique, reprise dans la presse écrite, à la télévision et sur Internet. Une dépêche pour chaque enfant tué à Gaza (à cause de la politique hallucinée des sociopathes du Hamas, mais ça les médias ne le disent pas, laissant ainsi entendre que ce serait la faute aux juifs israéliens).

Il n’en va donc pas de même à chaque fois qu’un enfant chrétien, un enfant kurde ou un enfant yézidi est tué en Irak par l’EIIL. Je note tout de même, c’est le seul point positif, que George Packer dans The New Yorker et Audrey Duperron sur express.be signalent que des milliers de personnes sont tuées en Syrie, en Irak et au Liban, mais que les médias européens ne s’intéressent qu’à Gaza. « Les journalistes sont obsédés par les comptes-rendus sur Gaza », écrit de son côté Afshin Elian sur Elsevier.

Audrey Duperron sur express.be publie quelques témoignages (extraits adaptés ; voir liens vers sources en bas de page) : « Je ne vois aucune attention du reste du monde. En un seul jour, ils ont tué plus de 1’000 Yézidis à Sinjar et le monde entier dit Sauvez Gaza, sauvez Gaza ». Cette déclaration est faite par Karim, un Kurde Yézidi irakien, de la petite ville de Sinjar, située entre Mossoul et la frontière Syrienne, qui est tombée aux mains des terroristes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant (EIIL).

200’000 personnes ont fui Sinjar, selon l’ONU. Dans les montagnes où elles se sont réfugiées, elles manquent d’eau et de nourriture, alors que la chaleur y est suffocante. Il y a déjà deux Etats Al-Qaïda : l’EIIL en Irak et au Levant et Ansar al-Sharia à Benghazi en Libye. Le parlement libyen a quitté la capitale. Al-Qaïda a donc fondé deux Etats et les médias européens ont à peine prêté attention à tout cela. Ils sont trop occupés avec leur propre obsession, à savoir les palestiniens de la bande de Gaza.

Le nouveau Califat islamique, fondé par l’EIIL, est implacable. Les femmes sont lapidées à mort pour adultère, les prisonniers de guerre sont exécutés par centaines, les chrétiens et les autres minorités sont expulsés le plus rapidement possible. Des gens sont crucifiés et décapités. Les têtes sont brandies sur des piques et on pend des gens avec les lignes électriques. Tout cela se passe dans l’année du centenaire du génocide assyrien, le Seyfo, et, le monde regarde sans rien faire (fin des extraits adaptés ; voir liens vers sources en bas de page).

« Gaza » : ce mot me fatigue, m’irrite et m’agace.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd chef  www.dreuz.info

michel.garrote@romandie.com

Sources :

http://www.newyorker.com/news/daily-comment/friend-flees-horror-isis?_ga=1.19042109.488772686.1403848382

http://www.express.be/joker/fr/platdujour/alors-que-loccident-dort-al-qaida-a-deja-fonde-deux-etats-saisissez-vous-ce-que-cela-signifie/206942.htm

 

07/08/2014

Causes et effets

Observer bien chaque événement, même répétitif qui parvient à votre connaissance et vous constaterez qu’il n’a jamais les même causes, jamais les mêmes effets.

Si vous voulez résoudre un problème de quelque ordre qu’il soit, et ne pas seulement en constater l’existence, vous devrez prendre acte de la complexité du monde et réviser sans cesse vos représentations, vos attitudes et vos comportements.

La résolution des problèmes complexes ne pourra être faite qu’à partir de notions qui intègrent la complexité, la totalité, la globalité, la régulation et le contrôle des systèmes y compris le système que vous connaissez le moins bien…vous-même !

Francis NERI

07 O8 14

06/08/2014

Modélisation et prospective

Ceux qui savent comment observer, noter, relier des événements qui deviennent signaux, puis scénarios sauront se souvenir que le basculement contre les Etats-Unis, qui aujourd’hui dégénère en conflit avec la Russie et peut être bientôt avec la Chine, ne date pas d’hier, mais il peut être « daté » d’un événement que peu d’observateurs ont relevé et encore moins mis en « prospective ».

Au mois d’octobre 2009, la Russie, la Chine et les pays d’Asie centrale regroupés au sein de l’Organisation de Coopération de Shanghai (OCS) décidèrent de se passer du dollar pour leurs échanges commerciaux, notamment de pétrole pour faire perdre au dollar son rôle dominant.

En 2009, les échanges entre ces pays ne représentaient que 0,3 % du commerce mondial et la hausse du Yuan n’était pas recherché par la Chine. Les Etats-Unis bousculés par la crise des "subprimes" n’ont pas réagi à ce moment là.
Pourtant il s’agissait bien de construire un système financier et économique alternatif et concurrent aux Etats-Unis et nous le voyons bien aujourd’hui ; les échanges commerciaux entre la Russie, la Chine et surtout l’Europe se sont intensifiés.
Les Etats-Unis alertés se décident alors à réagir. Ceci explique l’Ukraine et l’attitude de Poutine qui ne bougera pas tant que la Chine ne se rangera pas officiellement dans son camp et il n’utilisera que l’arme financière et économique.
Du coté Européen l’Allemagne toujours aussi pragmatique ne renoncera pas à ses marchés extérieurs à l’Europe et à court terme respectera une stricte neutralité, la France et le reste de l’UE suivra. Il n’y aura donc pas de « guerre » autre qu’économique et un nouvel équilibre va s’instaurer.

L’Amérique deviendra une puissance relative, perdra son hégémonie et le monde redeviendra multipolaire. Le fanatisme Islamiste ne sera plus utile. Il sera éradiqué et nous avancerons vers une nouvelle période, plus vertueuse, plus régulée, plus économe, plus égalitaire, mieux contrôlée.

Une certaine forme de Marxisme peut ré-exister s’il sait compléter l’observation de la situation politique, économique et sociale avec la situation de la Terre, de la survivance de l’Humain sur terre.
Un noble projet pour des esprits ouverts à l’approche systémique !