Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/07/2019

Lanceurs d’alertes

Lanceurs d’alertes
Non axiome 4

Un lanceur d’alertes est un engagé, pas un enragé…il est en effet essentiel en démocratie de pouvoirs compter sur des faiseurs d’opinion qui soient en mesure d’alerter celle-ci sur les dysfonctionnement du système et sur les pratiques estimées néfastes de  ceux qui sont normalement chargés de le réguler, de le contrôler et de le mettre au service du plus grand nombre.

Ce rôle majeur impose un contrôle minimal de ses émotions, un sens aigu de la nuance, un sur- moi face à la tentation du « buzz ».

Avant de mobiliser l’opinion, la parole doit être donnée aux différentes parties, l’équilibre des points de vue recherché. Une telle quête, comme par exemple les droits de la défense face à un « juge », est inséparable de la vérité-réalité.

Ce n’est pas le cas actuellement, aussi bien sur les médias « classiques » que sur les réseaux sociaux qui ne sont plus que des « outils » de propagande au service du pouvoir et seule une parole « conforme » y est autorisée.

C’est la raison pour laquelle « nous » lanceurs d’alertes, chercheurs de réalités et résistants sommes pourchassés.    

C’est également pour cette raison que je reviendrai sur les réseaux sociaux car c’est sur eux que « tout » va se jouer.

23 07 19

Francis-claude Neri
NERI Francis @Iese67NERI
http://semanticien.blogspirit.com/

 

31/10/2018

Les fractales

Nils Thornander

Excellent ! Les fractales nous entraînent à comprendre que tout est dans tout et réciproquement, ce qui ne favorise guère la digestion

Francis-claude Neri

Une fois cela compris (ou plutôt appréhendé), il ne reste plus qu'à structurer un réseau fractal ...organisé LOCALEMENT à partir de NOS réseaux sociaux en groupe d'ACTEURS agissant localement en symbiose nationale ...je préconise bien entendu la subsidiarité.
Je donne aux fractales la définition qu'en propose Joël De Rosnay !

Le mot à la mode semble être "convergence" à quand donc la convergence des colères citoyennes.

L'auto-organisation ( strictement contrôlée ) semble le permettre. Le comportement collectif de millions de citoyens va dans ce sens et peut s'exprimer ainsi : une masse d’individus agissants en parallèle, et de manière simultanée à partir de règles simples peut faire émerger un comportement collectif intelligent susceptibles de résoudre les problèmes qui se posent à notre communauté (la NOTRE).
Rédigeons trois règles simples pour chacun de NOS principaux problèmes actuels (démographie, immigration, mondialisation par exemple) et faisons travailler nos PC la dessus.
Rétroactions positives et amplifications feront le reste !

Quelqu’un à peut être l'idée de l'algorithme qui conviendrait...je lui communiquerai le mien !
Il inclut l'écosphère (E) la biosphère (B) et la technosphère (T)

On peut monter en complexité en y ajoutant la médiasphère, la culture sphère, la notion de "bulles temporelles, le facteur espace-temps, les notions de mémoire, d’identité, de culture.
La notion d'évolution complétée par "co- évolution" et celle de prospective.

Pour ce qui concerne le RESEAU (Facebook par exemple) il est à la fois support et conséquence de l'activité de "l'organisme" collectif qui l'habite, le construit et maintien SA structure ...et cet organisme c'est NOUS !
Il va se développer à une vitesse accélérée, s'auro-catalyser par croisements de réalisations et de savoir-faire, va acquérir des pouvoirs de plus en plus grands et de plus en plus convergents...les réseaux "efficaces" seront "réticulaires" et organisé en modules autonomes (Infogroupes et infostructures). 

Voilà c'est tout pour aujourd'hui ...quelle idée aussi de me parler de FRACTALES !

Francis-claude Neri
http://semanticien.blogspirit.com/
31 10 18

05/05/2018

Clichés politiquement corrects

Nous ressentons en France et en Europe ce que nos parents devaient ressentir sous l’occupation.
Il y a depuis les années 70 certains sujets que nous évitons soigneusement d’aborder à moins de se trouver en milieu sûr.
De véritables cris d’alarme sur des sujets comme la démographie excessive des peuples africains, arabo-musulmans et quelques autres, l’immigration remplaciste, l’islamisme conquérant, un libéralisme économico-financier prédateur et destructeur, les dangers d’une absence de régulation écologique …sont passés sous silence.
Chacune de  ces problématiques minimisée, est traitée séparément et « à minima » afin que les peuples ne prennent conscience de leurs effets convergents, cumulatifs et systémiques.

Dans l’indifférence générale du politico-médiatique, les lanceurs d’alertes sont systématiquement discrédités par des critiques venimeuses, partiales et le plus souvent infondées, s’ils ne sont pas poursuivi et dans l’obligation de s’exiler.

Le peuple se plie aux tyrannies d’une minorité agissante, en particulier Bruxelloise suffisamment intimidante pour réduire au silence tous ceux qui font preuve d’anticonformisme dans le domaine des idées.      

Ceux qui sont conscients des dangers, et veulent y sensibiliser leurs compatriotes, affichent et donnent, trop souvent sous la pression des minorités agissantes et la peur de la chambre 17, des gages au « politiquement correct ».
Ils veulent, eux aussi, avoir une vie tranquille et expriment, eux aussi, des sentiments conformistes surtout si ils ont dans l ‘idée qu’ils tirent bien seuls la charrette des « mal pensants ».
Ils auront tendance, puis l’habitude, de dire le contraire de ce qu’ils pensent vraiment enfin d’éviter les ennuis.
Il y a encore les réseaux sociaux mais nous n’avons toujours pas compris pour QUOI et comment s’en servir (échec des réseaux inter et infogroupes)

Nous ne sommes pas sur le bon chemin les ami.e.s nous sommes sur celui de la déresponsabilisation individuelle et la négation des problèmes en question.

 Les partisans du multiculturalisme, du globalisme et du transformisme ont devant eux une voie royale avec le Président Macron et ses amis !

Francis-claude Neri

05 05 18