Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/02/2015

Les civilisés

Les civilisés

Sommes-nous condamnés à être faibles parce que nous serions « civilisés » ?

A force d’ignorer les haines dont nous sommes les sujets, nous produisons les monstres qui se retournent contre nous, nos libertés fondamentales, nos valeurs.
Ce qui produit les monstres, ce n’est pas la discrimination sociale et raciale, le chômage ou la mondialisation, c’est l’oubli de ce qui a fait et fait encore la France : la fondation d’une communauté nationale autour d’un idéal commun, laïque et humaniste, fondé sur la liberté individuelle et l’inscription de tous les citoyens d’où qu’ils viennent dans une histoire et une civilisation.

Levons nous et combattons les monstres, mais n’oublions pas ceux qui les produisent !

Ukraine

Nous pourrions, sérieusement, faire en sorte et au plus vite, avant qu'il ne dérape, nous débarrasser d'Hollande, de sa clique et empêcher Sarko ou quelque autre polichinelle de revenir. Et j'ai, compte tenu de l'urgence, le sentiment de plus en plus aigu que ce ne sera pas par la simple voie démocratique… 

Francis NERI

12 02 15

 

25/01/2015

Les démolisseurs

Les démolisseurs de la France sont aisément repérables : ils attribuent à d'autres, et s'en lavent, des désastres dont ils sont à l'origine.
Nicolas Sarkozy EST de ces individus. Il ne doit pas revenir au pouvoir. Ceux qui sont RESPONSABLES et COUPABLES de ces abominations, des problèmes qu'ils causent, ne peuvent en aucun cas être de la solution. Il faut les éliminer du pouvoir ...et revoir la constitution pour empêcher que d'autres, pareils à eux, reprennent leur flambeau ...c'est à NOUS à leur imposer nos choix de société et ses modes de fonctionnement. Pas à un homme ou une femme qui se dit providentiel ...nous n'avons besoin ni de l'un ni de l'une !

L'histoire a peu ou pas de sens,  une poignée d'Hommes (et de Femmes) POURVU QU'ILS et QU'ELLES le veuille peut la déterminer. (Librement inspiré par Poniatowski).
Alors OSONS !! Faisons l’Histoire !

Les réseaux sociaux ne sont pas un mauvais support pour "oser", se "concerter" pour agir ...c'est une question d'organisation et de centralisation des "bonnes volontés.
Se contenter de suivre Marine le Pen ou Nicolas Sarkozy en espérant le changement conduit dans une impasse. Pour le moment ILS et ELLES sont tous et toutes dans l'endormissement du peuple de France sous prétexte qu'ils et elles ont peur de la guerre civile...à continuer ainsi nous aurons la faillite de la France. La guerre civile, nous la perdrons et Houellebeck qui voit un Président Musulman en 22 aura vu juste ! 

Pour avancer, il faut "dépasser" les groupuscules « Résistants » qui s'agitent avec un seul thème qui est leur fond de commerce : l'Islam ou l’UE. Ce n'est pas suffisant pour mobiliser le peuple de France ...loin de là.
Ils sont très nettement en dessous du "plafond de verre", n'ont qu'un faible pouvoir limité à la protestation ...sans danger !
Le drame c'est que ces groupuscules divisent nos forces et qu'ils sont incapables de se coordonner et d'agir ensemble ! Des ego surdimensionnés !

Il faut RELIER, se mettre d’accord sur des thèmes essentiels : l’économie, la finance, la démocratie, la république, la nation, la démographie, l’islamisation, l’éducation ET la socialisation (pour l’essentiel et en désordre).
Et nous devons le faire vite, en dehors des partis si nous voulons IMPOSER nos choix en 17 !

"Prendre conscience" ! Nos groupes, nos pages, nos blogs peuvent y aider...et la rue ne doit pas nous faire peur ... la rue ce n'est pas obligatoirement la violence et la guerre civile. La rue c'est aussi la fraternité de la foule, la chaleur de manifester ensemble à partir de ce qui nous rassemble.
C'est aussi la désobéissance civile ET civique ...pensons à David HenryThoreau , à Ghandi, à Martin Luther King Et avec les réseaux sociaux la possibilité NOUVELLE de mobiliser ses AMIS sur un simple clic.

Francis NERI

25 01 15

13/01/2015

Il n’est plus temps ?

Un vrai patriote français doit être capable de hiérarchiser les dangers qui menacent la France, de refuser l’idéologie et les constructions intellectuelles simplistes qui divisent en désignant des « ennemis » contre lesquels il faudrait mener des combats fratricides : Chrétiens contre Juifs, droite contre gauche, athées contre croyants etc.
La France n’a aujourd’hui qu’un véritable ennemi de premier rang: le fondamentalisme islamique ! Et si je ne dis pas « L’Islam » c’est par amitié et respect pour quelques uns de ceux des Musulmans qui croient encore désespérément qu’il peut exister un Islam « modéré », c’est à dire séparé du « politique ».
Nous avons tous en mémoire les propos de Mr Boumédienne en 1973 à l’ONU parlant de ceux qui viendraient en masse, et pas en amis, conquérir la France et l’occident, en particulier, mais pas seulement, par le « ventre de ses femmes » ; et aussi le discours de l’Ayatollah Kohmeyni affirmant : « Si l’Islam n’est pas politique, il n’est rien »
Le temps a passé depuis et NOUS les avons laissé construire leur système politique, économique, culturel et cultuel chez nous, tranquillement, en prenant leur temps pour déconstruire le notre.
Ce devrait être le moment de cesser ce petit jeu de dupes, qui selon la théorie du même nom est gagnant pour eux et perdant pour nous …sans autre alternative !
Et entendons Wafa Sultan :
Personne ne cherche les racines même du terrorisme, cette machine de lavage de cerveaux nommée: "islam".
L'islam n'a jamais été mal compris. Car l'islam est en lui-même le problème"
Ne prenons rien pour acquis, défendons nos acquis et notre beau pays.
Et alors les Musulmans comprendront qu’ils n’ont que deux choix : changer ou être détruits

Francis NERI
13 01 15