Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/06/2016

Béziers triste révélateur ou marchepied vers l’union ?

Est-ce que c’est quand tout est dit que les non-dits disparaissent pour de bon ? Ces non-dits qui minent l’union des vraies droites en propulsant au premier plan les ego et les chapelles d’intérêts où officient toujours les grands prêtres de la différence pour la différence. Et ce, alors que la grand-messe des idées nationales aurait dû inviter à la même table de communion ces fidèles que tout aurait dû rassembler mais que les petites et sottes querelles de clochers séparent…

J’hésite toujours entre la rage, car rien ne vaut parfois une saine colère, la frustration devant l’ouvrage inachevé et l’espoir que la grande cause nationale l’emporte dans un deuxième temps sur les guéguerres de clans. Leurs chefs ne voient pas plus loin que le bout de leur nez, même si certains l’ont aussi long que celui de Cyrano.

Fallait-il organiser ces Journées de Béziers ? Oui, puisque celles-ci auront non seulement servi à révéler les canaux de désaccords mais aussi (et surtout) à faire naître le désir sincère de travailler sur ces questions qui fâchent pour éviter que ces canaux se transforment en fossés. Non si, pour la énième fois, les ego surdimensionnés des présents mais surtout des absents ont accentué ce côté « Tout homme est une guerre civile » (Jean Lartéguy) qui fait que le Français vote toujours contre et rarement pour…

On me répondra que Béziers n’était ni un meeting préélectoral ni une réunion d’adoubement du Front national. Mais si on a un tant soit peu les yeux en face des trous, il est évident que cette seule société civile n’aura ni la force pour certains, ni le désir pour d’autres, de catalyser les esprits « dissidents » pour les canaliser vers le seul parti structuré capable de gagner en 2017. Alors ? Faisons comprendre une fois pour toutes aux Dupont-Aignan, Villiers, Zemmour, Camus, Tillinac (ces trois derniers étant des politiciens qui s’ignorent), pour lesquels nous avons le plus grand respect, que sans eux rien ne sera possible certes, mais que la victoire sera d’autant plus belle en 2017 s’ils réussissent, en travaillant sincèrement sur ce qui peut les unir au FN, à mettre leurs petites personnes de côté pour voir plus grand.

Disons-leur aussi qu’à vouloir cultiver leurs « courants », ceux-ci les conduiront finalement à la fin de leurs vies sans avoir rien achevé si ce n’est leurs différences qui mèneront la cause nationale au tombeau et le pays au désastre. Faisons enfin comprendre à Marine Le Pen qu’elle n’a pas le monopole de la vérité. À défaut de tout cela, nous serons obligés, querelles permanentes à l’appui et à l’image de Vercingetorix, de déposer nos armes aux pieds de personnes autrement plus dangereuses que Jules César.

Dans le cas contraire, qu’on se taise et qu’on se pince le nez pour ingurgiter encore un quinquennat socialiste ou juppéiste qui sont, pour moi, la même chose. Le seul marchepied qui vaille, c’est celui qui conduit à la victoire finale. Le reste n’est que bla-bla…

Jean-Pierre Lenoir

Marchand de vins et écrivain
20 06 16

16/06/2016

Islamisation de la France

On se demande si il n y a pas de consignes de la part d états musulmans envers les dirigeants français au vu des investissements pécuniaires investis chez nous. Auquel cas ce sera dur de s'en dégager pour n importe quel président.

Giselle
Le 15 juin 2016

Oui, le problème des « petros dollars » ! Que nos posent l’Arabie Saoudite, la Qatar, les Emirats qui progressivement rachètent la France et certaines de nos « zélites ».
C'est bien pour çà qu'il ne faut pas dissocier l'islam de la gauche et d'une certaine droite mondialiste qui se dit « libérale » …la difficulté c'est justement cela …et pour résoudre une difficulté de cette taille il faut la couper en morceau mais un morceau qui contienne les trois composantes … (fractales pour ceux qui s’intéressent à la méthode). 
Et la France c'est NOTRE morceau.
Commençons donc par régler le problème que nous posent l'islam, la gauche et les "élites" mondialistes françaises… qu'il nous faut virer en priorité…
C'est d'une simplicité enfantine et pour cela, il nous faut préparer le terrain afin qu'en 17 les prédateurs qui nous gouvernent, et qui nous ont gouverné depuis 50 ans, soient définitivement éliminés …
Commençons selon le même principe qui permet de nettoyer progressivement le système, par la gauche multiculturaliste, immigrationiste… et TOUTE la gauche, sans exception.

Enfin, seul le concept de "souverainisme" peut nous permettre de rassembler dans cet objectif …c'est l'essentiel de ce qui fut élaboré à Beziers et c'est ce qu'il faut promouvoir.  
Et puisqu’on parle d’objectifs premiers, celui que nous avons devant nous, c’est l’élimination de Juppe à la primaire de LR.

Soutenons JF Poisson !

Je demande à tous mes amis d’entreprendre une véritable démolition médiatique à partir de nos réseaux, de nos blogs, de nos pages, de nos journaux en ligne  envers Alain Juppe. Il ne faut pas que ce personnage aux nombreuses casseroles, un repris de justice et pro islamisation de la France, pro immigrationiste, pro UE, soit élu aux primaires des républicains.

Cela fera de la place pour Marine Le PEN !

Francis NERI
iese67@gmail.com

Le 15 juin 2016

 

15/06/2016

Islam tel qu’il est !

C'est sans doute en montrant que l'islam, tout simplement, est bel et bien d'abord une volonté totale de domination, et ce par tous les moyens (du plus indolent au plus violent) que l'on peut espérer (peut-être) pousser leurs adeptes, surtout les moins convaincus, les plus aveuglés par la propagande occidentale, à revoir leur croyance à l'aulne des innombrables méfaits d'aujourd'hui.

Car une propagande formidable à deux visages empêche en effet cette clairvoyance :

1/ celle personnifiée par un Obama et ses drônes cherchant à isoler les déviants et se faisant en plus psychiatre ou un Hollande se demandant implicitement si concernant Orlando l'homosexualité n'aurait pas été bien expliquée (comme la loi Travail au fond) à savoir que ce serait seulement un "choix" (d'où sans doute remettre en route les ABCD de l'égalité ?).

2/ Cette incurie provient d'une incompréhension de l'islam vu seulement comme une religion voire une sagesse parmi d'autres puisqu'il est perçu ainsi parmi certains de ses croyants qui de façon concentrique et afin de ne pas trop pousser loin leur réflexion l'alimentent dans ce sens, ou le cercle vicieux.

Ces croyants refusent par exemple de se demander pourquoi l'islam en Occident diffère-t-il dans sa majorité de l'islam réel vécu réellement dans les pays qu'il domine sinon dans le fait que l'islam en Occident imite plutôt ses concurrents alors qu'en réalité il n'a rien à y voir d'où l'émergence de cet islam réel en Europe qui veut justement se débarrasser de ce verni, ce faux islam, pour apparaître tel qu'il est en effet.

L'interaction grandissante entre ces deux incuries a deux effets :
1/l'élite politico-médiatique renforce sa cécité parce qu'elle ne peut pas se déjuger sans mettre en cause son pouvoir et donc son assise.
2/ la population voit bien dans son quotidien que cette élite se trompe, d'où son désir grandissant de voter pour ceux qui pourraient l'en débarrasser.

D'où l'embarras de l'élite qui voit bien que psychiatriser les tueurs ne tient pas, ou de moins en moins, malgré les tentatives désespérées d'un Obama et d'un Hollande aux abois, pas plus que ne tient le fait de préserver l'islam et non pas seulement l'islamisme d'une réelle critique comme cela a été le cas pour les idéologies totalitaires et les volontés théocratiques. Pourquoi l'islam en serait exempté ?…

On est cependant à mille lieues d'aborder cette critique tant les tenants d'un islam canada dry censé représenter la religion des "pauvres" sont légions (y compris chez les blacks blocs nouveaux suppôts du néo-léninisme mélenchonien) ils tiennent désormais le haut du pavé. Malgré son mépris évident. Y compris contre les adeptes de cette religion puisqu'ils la protège de toute critique…

Lucien SA Oulahbib 

15/6/2016