Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2014

Préparation

Sur Marine Le Pen

Oui, je ne sais plus quoi en penser.........je verrai par la suite quelle position adopter...mais je ne vois personne à l'horizon qui puisse défendre les intérêts de ma famille à court terme !!

Jean Luc

A court terme Jean Luc ...il n'y a que toi...mais comme tu le sais, une bonne préparation c'est 50 % de l'action future et je ne parle pas seulement de préparation du style "survivance" ...nécessaire entre "amis" de voisinage et de même sensibilité, prêts à s'entraider et à s'épauler matériellement ; je pense aussi à une préparation idéologique, psychologique, culturelle (voire cultuelle pour certains).

Le projet de Marine Le Pen me semblant, comme toi, à présent pour le moins incertain, je crois qu'il est temps de s'organiser localement afin de faire face à toute éventualité.

Quitte à se regrouper ensuite nationalement ! Agir local...penser global ! 

Peut être faut il envisager de dépasser la stratégie de conquête du pouvoir par les urnes que nous propose Marine Le PEN, qui vraisemblablement n'y croit pas trop pour 17... date buttoir probablement, car en 22 il sera trop tard.

 

Mais comment, avec qui et quels moyens ??

Francis

 

16/11/2014

Régulation et contrôle

Sans progrès scientifique majeurs y compris en sciences humaines, l’homme ne contrôlera pas sa destinée. Sans avancées significatives le genre humain ne pourra se protéger de sa propre disparition.

Francis NERI
16 11 14

10/11/2014

La dette

Comme le dit Eric Zemmour :

" Il faut voir dans nos défauts de paiement et donc dans la dette, non pas une faiblesse exportatrice, mais un excès de consommation et un manque d’épargne publique".

La dépense publique s’accroît éternellement. Il est logique de dire qu’elle ne pourra jamais être remboursée, quel que soit le mode de gouvernance, que nous soyons ou non dans l’UE que nous sortions ou pas de l’Euro.

Et contrairement à ce que pense mon ami François Paganel, les usuriers aux finances nous prêteront toujours plus, même s’ils savent que nous ne les rembourserons jamais. Ils savent de toute façon qu’ils ont déjà largement récupéré leur mise.
Ils sont comme les Etats endettés prisonniers du modèle économico-financier qu’ils ont construit ensemble.

Pour ce qui nous concerne, à titre individuel, nous sommes également prisonniers de notre conditionnement de consommation.

Donc, « responsables et coupables » de la première insuffisance de contrôle. Les bougres ! Ils savent, eux, ce qu’il faut faire pour nous contrôler

Francis NERI

10 11 14