Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2015

Benjamin Netanyaou

Alors que la presse française s’empressait d’enterrer Benjamin Netanyaou, on ne peut que se réjouir à l’idée du désarroi dans lequel elle baigne au lendemain des élections. Inutile de prendre des gants, la victoire de Bibi est UNE INCROYABLE BRANLEE pour tous les contempteurs d’Israël et ils sont nombreux ….à gauche comme à la « droite molle »....

Imaginez un instant la tête d’Obama et prenez un verre que vous siroterez tranquillement alors que le Président étasunien et son staff viennent de se faire sacrément désavouer d’abord par le Congrès américain et maintenant par l’homme fort qu’Israël a réélu avec une bonne lampée d’avance…

Et Hollande ce triste sire qui pensait que SES médias voyaient juste, pense t-il un instant à ce qui l’attend incessamment sous peu ?

Hier, jour d’élection, Libé titrait : « Bye bye Bibi ? », aujourd’hui toutes les rédactions ont mal au bide.

Pour tenter d’amoindrir la victoire de Netanyaou, on sort la grosse artillerie sur toutes les radios et télés : « c’est sans doute les problèmes de sécurité qui ont amené les israéliens à choisir Benjamin Netanyaou.

Il y a fort à parier qu’ils tiendront le même discours lorsque Marine le Pen prendra le pouvoir J’en ri d’avance et je prépare une bonne bouteille pour fêter l’événement.

En attendant je jubile déjà en pensant à la déculottée qu’ils vont prendre aux prochaines départementales !

Votez juste citoyens, votez FN !

11/03/2015

Des actes monstrueux

Seuls les « islamistes » peuvent ils en commettre ? 

Finalement lorsque l'on examine avec un peu de recul notre situation, économique, sociale, sécuritaire, et que nous la comparons à d'autres, nous pouvons considérer que nous ne sommes pas mal placé pour opérer une inversion totale de tendance.

Nous nous rendons de plus en plus compte que les pensées simples, si elles semblent claires, sont le plus souvent fausses.
Les causalités linéaires n'existent pratiquement jamais, c'est un ensemble de forces hétérogènes qui convergent pour provoquer un effet ou l’atténuer.
Certains, enfin, admettent cette pensée systémique qui donne la parole à des disciplines différentes et associés.
D'autres, hélas, préfèrent des explications linéaires qui donnent des certitudes :
Par exemple : "L'islamisme, la violence au sein de nos cités s'expliquent par la stigmatisation et le racisme exercés par les Gaulois depuis de trop nombreuses années" 
Ou d'autres encore :"Pas du tout c'est le capitalisme prédateur qui est responsable"
Chacun trouve son compte dans SES explications mais la réalité mouvante ne peut être réduite à une formule.
Finalement l'expérience m'a enseigné que la gauche, l'islamisme et le grand capital ne sont pas en conflit et que nous sommes comme toujours les dindons de la farce.
Finalement, au-delà des idéologies et des intérêts personnels de « certains », deux grands "espaces" de résolution des problèmes s'ouvrent à nous.

L'éducation ET la socialisation
La régulation, le contrôle et la remédiation sur des éléments comme :

  • la financiarisation,
  • l'économie globale, 
  • la démographie.

Pour faire court …et çà résoudrait pas mal de problèmes

Il faut espérer que Marine Le PEN prenne ce chemin. C'est me semble t'il le plus prometteur même s'il est le moins fréquenté.

Francis NERI
11 03 15

23/02/2015

Islamisation

En France et en Europe au nom de la liberté, nous avons favorisé l'installation de l'Islam, une société totalitaire, c'est à dire qui prend en charge l'existence "totale" de chaque individu, privé et public mêlés. 

Au nom du primat de l'individu, nous avons fait le lit d'une organisation holiste qui ne connait que la "soumission" de ses membres à la loi de Dieu ; au nom de la République, nous avons déconstruit la France ; au nom des droits de l'homme nous avons érigé un Etat dans l'Etat.
Pour "intégrer" l'Islam, il faudrait que la France renonce à mille ans d'histoire, renie Philippe Le Bel, Richelieu, Louis XIV, Napoléon, De Gaulle ; nous passerions peu à peu d'une société multiethnique à une société multiculturelle qui deviendrait multiconfessionnelle à la manière libanaise ! Et nous savons ce qu’il est advenu du Liban ! 
La marque du refus irréductible de l'Islam de se fondre dans le creuset français en fait un farouche ennemi allié à la gauche internationaliste et aux libéraux mondialistes pour contraindre la France à s’autodétruire.
Il est temps de les combattre sans faiblesse !
Faisons confiance à Marine Le Pen pour cela ; il n'y a de toute façon pas d'autre alternative !

Francis NERI

23 02 15