Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/03/2014

L’Islam

Je voudrai dire à mes amis Systémiciens qui s’interrogent sur l’Islam, et qui se disent contre avec énergie, que NOUS ne pouvons être CONTRE quoi que ce soit car NOTRE « jugement est toujours « négatif » c'està-dire POUR l’ouverture des « boucles de rétroaction ».

Je m’explique : Hier j’ai rendu visite à mes amies du Restaurant  Mosaïque  (voir ma chronique précédente) à l’occasion de la journée de la femme.

Je voulais y déjeuner tranquillement avec mon épouse. Hélas c’était sans compter sur la campagne des municipales et nous avons vu arriver une très sympathique cohorte avec drapeau et prospectus dont l’intention était claire et sans nuance : « votez pour moi » !   

Je ne suis pas contre la campagne des municipales, mais je suis pour déjeuner en paix avec mes ami(e)s et comme je sais que beaucoup d’eux  sont : musulman(e)s, chrétien(e)s ou autres…une mosaïque…eh bien je m’adapte, je regarde et j’écoute et je puis vous assurer que l’effet « rétroagissant » sur la cause, je ne suis pas sur que cette sympathique invasion produise l’effet escompté par les « politiques » qui ont bien occupé le terrain mais certainement pas les esprits.
Pour ceux qui ne connaissent pas le Neuhof, il faut savoir que ce quartier est classé « zone sensible » et que le Restaurant d’insertion « Mosaïque » a bien des difficultés à résister au jour le jour dans un environnement disons « négligé ». Certains clients hésitent à s’y aventurer et les habitants ne sont pas tous des exemples de vertu ni de propreté.
Personnellement, je pense qu’il serait bon de nettoyer plus souvent les abords du restaurant et rouvrir le bureau de police qui n’ose même plus s’afficher comme tel !
Je pense aussi qu’il devrait y avoir plus de présence éducative et socialisante en faisant travailler ensemble la famille, l’école, et les associations du temps libre comme par exemple SOS aide aux habitants.
Les sympathiques envahisseurs « politiciens » ont-ils conscience de cela ? J’en doute !

Ils  ne comprennent pas les besoins de ces « gens là » et en particulier de ceux qui sont proches de l’Islam, cette « singularité »

En les regardant manœuvrer avec amusement (la plupart sont des amis qui savent que je suis proche du FN/RBM) je me disais que décidemment ils ne comprendraient jamais rien à cette religion et que cette religion ne les comprendraient jamais et les combattrait toujours …hélas !

Je me dis que finalement la « médiation sociale » enjeu de SOS aux habitants n’est pas bien engagée. Les « adultes relais » relayent un peu en vain ! Il y a rupture sociétale !

Pour moi la question est devenue d’une grande simplicité : Je constate que l’Islam n’est pas adapté à la mentalité Occidentale. En conséquence faut il adapter l’Islam ou faut il adapter les Occidentaux ?
Notre avenir dépend absolument et totalement de la qualité de la réponse que nous allons donner à cette question vitale. Le « reste » n’est que conséquences éducatives, socialisantes, assimilatrices et bien évidemment économiques, financières etc…

Je conseille à mes amis « politiciens » de développer leur attention, de relier les évènements, suivre les préceptes de la Systémique : observer le cadavre sociétal agonisant,  observer le cadavre bouillonnant, observer le cadavre explosant, observer le cadavre démembré, observer le cadavre de la paix sociale et dites vous que vous êtes responsables de son état et ne vous demandez plus POURQUOI, çà ne sert à rien, mais demandez vous plutôt COMMENT et avec QUI !      
     

Francis NERI
Président de l’IESE
Institut Européen de Socialisation et d’Education

 

09 03 14

08/03/2014

Journée de la femme

Puisque cette journée est celle de la femme rendons-leur l'hommage qui leur est dû et plus particulièrement à nos amies patriotes qui font preuve d'un courage et d'une détermination exemplaire. Pour ma part je leur dédis la chanson de Julien Clerc " femmes je vous aime..."

Ivan Smolenski

Moi c'est La femme est l'avenir de l'Homme !

Et aujourd’hui, je m'en vais honorer, en compagnie de mon épouse, deux associations formidables qui œuvrent concrètement pour l'insertion et la libération de la femme, qui aident à renouer le dialogue entre les habitants, qui se tiennent au coté des victimes, qui aident à résoudre les conflits.

Il s'agit de Mosaïque un chantier d'insertion associatif et gastronomique dont la Directrice Leila Hamoud est une amie : 23 rue du Marchalhoff Strasbourg Neuhoff et de SOS aide aux Habitants 36 allée Reuss  même quartier qui, en permanence, construit et reconstruit la paix sociale, Directrice Faouzia Sahraoui.

J'espère qu'ils auront fait un couscous (les hommes aujourd'hui font la cuisine et servent les femmes). Avec un petit rosé bien frais çà va être un délice !

Francis NERI Président de L’IESE

Institut Européen de Socialisation et d’Education

 

 

05/03/2014

Défendre la famille

« Défendre la famille et les droits de l'enfant aux municipales c'est agir sur le péri scolaire, s'occuper d'éducation, de socialisation et d'assimilation à partir des trois pôles de l'Education de l'enfant : la famille, l'école, les associations et institutions du temps libre. Les faire agir ensemble et en cohérence ! »

Il n’y a, comme d’ailleurs pour d’autres éléments à considérer qu’une vraie réponse à la crise sociétale, à la destruction du lien social : la reprise en main de l’éducation, de la formation, de la socialisation. Bref remettre en marche l’assimilation.

Pour cela, nous avons à redéfinir ce qu’est notre culture, notre identité. Dire pourquoi et comment, inculquer nos codes, nos valeurs, nos éléments de vie qui font que nous ne sommes pas habitants du désert ou de l’Afrique équatoriale. Nous aurons à dépasser, en quelque sorte mai 68, Cohn Bendit, Jean Paul Sartre, Simone de Beauvoir, Françoise Dolto, Mérieux, les IUFM, le pédagogisme et 50ans de culture socialiste et mondialiste.

Mais pour cela, il nous faut avant toute chose reprendre le pouvoir à ceux qui le détiennent ; car inutile de compter sur eux qui, depuis au moins 40 ans se succèdent à la tête du pays. Ils sont responsables du problème, ils ne peuvent faire partie de la solution.     

Francis NERI Président de l’IESE

Institut Européen de socialisation et d’Education

L’IESE soutient l’initiative du « Collectif Racines »