Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/06/2015

Surpopulation

C'est effectivement le problème n° 1 La cause initiale. Le reste n'est que conséquences. NOUS le savons depuis bien longtemps (Malthus par exemple nous en a dit deux mots) Mais allez dire çà au Pape, aux Imams, aux fellahs et aux multinationales.

L’attention que nous consacrons à ce problème est dérisoire, comparée à la gravité de la situation.
L’accroissement démographique doit s’arrêter. Il devrait être ramené à zéro avant les années 20 sinon nous serons obligés de choisir entre abaisser autoritairement le taux de natalité des pays du sud ou relever leur taux de mortalité.

Et ne nous faisons aucune illusion, les pays surdéveloppés sont incapables de nourrir les pays sous développés, surtout si ces deniers leurs envoient leur surplus démographique.

Et que ceux qui en occident pensent au métissage, surtout culturel qu’ils cessent de rêver.

Ils auront d’ailleurs eux mêmes à cesser tout gaspillage et à réguler, contrôler leur consommation de ressources essentielles.

Et à penser qu’ils vivront mieux en étant moins nombreux ; qu’un nombre réduit d’enfants nécessite un nombre réduit d’écoles, nous donne des enfants mieux nourris, mieux éduqués, mieux formés et produit de meilleurs citoyens.

Francis NERI

04 06 15

15/05/2015

Influences II

A mon humble avis, un individu n'est vraiment "UN" que s'il est relativement "libre" de conditionnement social et en particulier celui de la religion.

Le problème avec les Musulmans c'est que ce conditionnement, ce savoir religieux cloisonné, a donné au cours du temps une empreinte biologique dans les psychismes en développement des enfants qui est devenue un trait de caractère.
Leur niche sensorielle appauvrie ne peut donc être en phase avec la notre qui a subie une évolution fondamentalement différente.
Il semble donc que ce sera notre culture ou la leur, eux ou nous. Il est temps d'en prendre sereinement conscience.

Il n'y a pas de place, sur un monde limité, pour deux cultures aussi antagonistes inscrites en quelque sorte dans les gènes.

Comme notre culture s’autodétruit allègrement et que la culture Musulmane est pour le moins « conquérante » il est à craindre que sans un sursaut salvateur nous soyons perdants alors que nous sommes dominants.

C'est aussi la raison pour laquelle je ne crois pas une seconde au point de vue de Marine Le PEN sur une assimilation autre qu'individuelle pour les Musulmans en France et de France.

Oui ne rêvons pas, et NOTRE devoir sur les réseaux sociaux est de faire prendre conscience de ce mouvement invasif, inéluctable, SYSTÉMIQUE car en relation avec l'économie, la culture (bien entendu), la finance, et passant par l'écologie, la marchandisation du monde etc...

Nous avons à RÉVÉLER et à faire ADHÉRER , c'est l'objectif entre autre de tout citoyen conscient et libre.

Francis NERI
15 05 15

26/04/2015

Éduquer et socialiser

Dans les année 70 "ils" les parents d'élèves migrants et musulmans, ne rejetaient pas encore toute forme d'éducation et de socialisation, ils la souhaitaient autoritaire même.
Certains venaient me trouver pour me dire que nous n'en faisions pas assez en terme d'autorité et, ces parents étaient mais alors très loin d'appréhender nos contenus éducatifs et socialisants.

Et L’islam était loin, la charia aussi !
Savez-vous ce qui s'est alors passé ? Non vous êtes trop jeune ?

Eh bien je vais vous le dire. Ce sont les éducateurs, les enseignants eux mêmes et les associations style FRANCAS ou CEMEA (Education Populaire)...les centres sociaux culturels, de gauche bien sur, qui disaient :
"Pas question de les éduquer et de les socialiser à nos codes et nos règles. Ils sont éduqués et socialisés ...ils ont leur culture ils doivent la conserver et nous la faire partager.
Les enfants doivent librement aller vers l'Education, ce n'est pas à l'Education à aller vers eux. Quand aux parents ils ont leur culture et leurs codes et ils doivent les garder; c'est à eux à les enseigner à leurs enfants".

Et voilà comment nous n'avons plus parlé d'assimilation mais d'intégration, puis d'insertion.

Le mot insertion plaisait car l'enseignant pouvait l’illustrer à partir d'une couronne ou les pierres différentes s’associaient avec harmonie, sans aucune différence de VALEUR ...toutes pareilles.
Et puis l’Éducation Nationale nous à ressorti : "Enrichissons nous de nos différences". Il fallait écrire çà sur les tableaux noirs.
Saint EX doit se retourner dans sa tombe !

Les "religieux" ont vite compris que la gauche était avec eux et que la droite laisserait faire ...et voilà où nous en sommes
Bref NOUS avons raté plein de choses en 1973 ! Mais çà, ce n'était pas rien !
Et je subodore que c'était VOULU !

Et ce fut ainsi dans TOUTE l'Europe.
Oriana Fallachi nous en parle très bien dans son livre : « La force de la raison ». Le grand complot, pétrole contre la paix. Et cela se fit aux yeux de tous, bien en évidence et "personne" ne se douta de rien ...ou ne voulu rien voir.
Eurabia était lancé !
Voilà ce que firent et signèrent VGE et Chirac pour la France, qu'ils soient maudits ces criminels !
Francis NERI
26 04 15