Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/01/2021

Le langage

« Ce n'est pas un hasard. Démolir le langage fait partie des moyens de rendre plus ardue la pensée claire. »

Le mot "républicain" existe déjà dans le dictionnaire pour désigner celui qui lutte pour :

- la liberté, que refuse l'islam,

- l'égalité, que refuse l'islam

- la fraternité, que refuse l'islam

- les droits de l'homme, incompatibles avec le coran

- et accessoirement la simple morale, contredite par les prescriptions du coran

Le mot "islamophobe", créé par un certain Khomeyni https://fr.wikipedia.org/wiki/Rouhollah_Khomeini du temps qu’il était encore simple ayatollah, n'a pas la moindre raison d'être. "Républicain" suffit.

"Islamophobe" est un mot bâtard à base d'arabe et de grec"

Certes, mais "sociologie" a été le premier mot bâtard, fait pour sa part d'un préfixe latin et d'un suffixe grec, "automobile" ayant fait le contraire. Est-ce que ça choque ?

"On dit anglophobe, francophobe - qui sont le pendant négatif d'anglophile, francophile, etc. "

Parce que ce sont des mots utilisés afin de combler un besoin de communication, pas de propagande comme "islamophobie".

Nous avons un autre mot en "phobe" qui a été forgé de la même façon et qui n'est pas le contraire du mot en "phile" : "homophobe" n'est pas le contraire d'"homophile".

Frédéric D'Aubert
07 01 21

 

03/01/2021

Covid 19

L’étincelle avant le Grand Reset ?

Le Covid-19 est l'élément déclencheur et VOULU pour procéder à la bascule aboutissant à un nouveau monde d'essence totalitaire". Voilà comment le spécialiste de l'idéologie mondialiste, Pierre Hillard, voit les choses.
Pour appuyer sa théorie, l'invité de "Politique & Eco" s'appuie sur des faits : la leçon de numérologie de Christine Lagarde, l'étrange Une du magazine The Economist de janvier 2019, les nanoparticules dans le vaccin de la fondation Bill Gates ou encore la prochaine réunion du Forum de Davos intitulée :

Le temps de la grande remise à zéro est arrivé.

https://www.youtube.com/watch?v=a4qOjtd7WPM&t=383s

L’objectif final des mondialistes est l'avènement d'une gouvernance et d'une monnaie mondiale encadrant une humanité réduite, surveillée, tyrannisée et asservie au bon fonctionnement de la machine économique...

Pierre Hillard

Francis-claude Neri

Certains comme Jean François Revel hier  (1988) et aujourd’hui des individus comme Mr Mélenchon souhaitent encore l’avènement d’une société socialiste en France mais :
Le socialisme avec l'islamisme et le mondialisme sont responsables et coupables de nos problèmes actuels (la triplice de l’horreur).

Les expériences de sociétés socialistes ont échoué partout où elles ont eu lieu.

Il est à remarquer qu'il existe « du » socialisme uniquement dans les pays capitalistes. Et à propos des totalitaires qui brandissent très haut les imperfections des sociétés démocratiques (on pourrait penser aujourd’hui davantage à la Chine, notamment), J.F.R. écrit ceci : « La société démocratique est défectueuse, mais elle existe. La société socialiste possède au plus haut degré l’idée de la perfection, j’en conviens, mais pas l’existence. »

Un moyen de montrer que, malgré la plus que foisonnante littérature sur le sujet, le socialisme n’a pas de réalité et l’échec de François Mitterrand le démontre amplement.  
La liberté est une valeur par elle-même, dont l’exercice comporte nécessairement un bon et un mauvais pôle : la Chine est une société socialiste …du moins elle le dit ; ce n'est donc pas le "meilleur des pôles".

Et les USA vont probablement redevenir une société "socialiste"

Alors que vive la France avec ses imperfections que NOUS sommes à même de corriger ! Et que vienne le "Cygne Noir" pour la faire vivre !

Didier Fogel à  Francis-claude Neri

Qui est donc ce Jean François Revel dont vous parlez ?
Certainement pas cet excellent intellectuel auquel je pense, un pourfendeur du socialisme de Mélenchon.

Revel était anti communiste et la société française est faisandée par une imposition, taxation et dette publique entretenue par le systême bancaire

Ça fait plaisir de voir des gens qui connaissent ou n'ont pas oublié qui est Jean François Revel.

JFR "rêvait" d'une société socialiste mais il reconnaissait que c'était une utopie i-réaliste
Quand à Mr Melenchon ce n'est ni un communiste ni un socialiste je considère qu'il n'est RIEN

Je recommande un des livres de JFR sorti en 88 "la connaissance inutile" que je relis de temps en temps Il fait le point sur la connaissance qu’il considère comme "inutile".

Il écrit : La démocratie et la liberté d'expression çà va ensemble ou çà ne va pas.
Il y a ceux qui agissent, ou du moins qui devraient le faire et ceux qui subissent et ces derniers devraient cesser de subir.

Et encore : Au XXI eme siècle, viendra le moment ou l'information-communication constituera l'élément central de la civilisation Occidentale.

Donnons lui raison faisons de "Cygne Noir" un élément du "changement civilisationnel" avec comme objectif premier la dissémination de l'information et de la connaissance dans le plus large public possible.

Et espérons en finir avec ce Covid 19 qui n'est qu'un moyen comme un autre utilisé afin de détourner NOTRE attention et de nous priver de nos libertés.

03 01 21

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

01/01/2021

La régulation sociale.  

La régulation sociale.  Pour atténuer les inégalités dans la société civile.

La fin du XXème siècle a été marquée par la convergence des forces de droite et de gauche dans la mise en œuvre de politiques destinées à adapter la France à des nouveaux enjeux économiques, orientés vers la «mondialisation» fondée sur le néo-libéralisme.

La triangulation politique, où gauche et droite puisent réciproquement leurs idées, pourrait davantage s'installer dans la durée

Ce phénomène est propre à de nombreuses démocraties modernes et confirme que les enjeux actuels et à venir se sont déplacés...Ces enjeux exigent un positionnement politique qui puise simultanément dans les qualités propres à la droite et à la gauche...

L'univers est régi par l'harmonie et la justice: Les traditions du monde le confirment en la symbolisant pour trois d'entre elles: la déesse Maât en Egypte, l'archange Saint Michel des chrétiens, la déesse Thémis chez les grecs...

Épilogue: Il est temps de dépasser le clivage de la droite et de la gauche !

L'idéal politique n'existe pas (ni à gauche ni à droite), et accorder une confiance aveugle à un candidat qui le promettrait, serait suspect...

Aucun homme politique n'est infaillible et le revendiquer est plutôt une démarche humble et sage.

L'homme politique pourrait s'inspirer principalement d'un archétype, présent dans toutes les traditions d'orient et d'occident : La JUSTICE !

Il est vrai que l'appliquer est exigeant. Il est bon de l'entourer de concorde sociale. Pour éviter une «boulimie» de mesures, mieux vaut cibler quelques actions les plus cruciales, plutôt qu'une multitude qui resteraient dans les parapheurs...

Il semble qu'aujourd'hui, les réformes à mener devraient se concentrer sur des enjeux locaux mais en même temps «planétaires».
Cela concernerait le respect écologique, la «maîtrise» plus importante des lobbys, une meilleure répartition des richesses, levier d'une diminution du chômage et de la précarité; une réforme éducative tournée vers l'humanisme...

La qualité de l'homme politique est avant tout d'être efficace: c'est à dire engager les mesures les plus importantes et les plus pertinentes en début de mandat, en maintenant le «cap» sans être découragé par une partie de l'opinion.

Si les décisions sont pertinentes et bien pensées, celles-ci se concrétiseront car elles sont justes...Les sirènes mielleuses de la popularité doivent être subordonnées à la cohérence qui harmonise l'idée et l'action.

Il est bon de confirmer une nouvelle fois que le contexte actuel ne justifie plus le clivage entre la droite et la gauche car la nature de leur «combat» passé n'est plus d'actualité...

Le temps est venu de travailler ensemble pour que du nombre 2 enfin réconcilié émerge un esprit non plus dualiste ou manichéen, mais inclusif et solidaire...

29 12 20

Merci Pierre pour cette chronique dont l’objet sera, probablement, un élément moteur du Cygne noir.
L’union du peuple de droite et de gauche …du peuple bien entendu et sans exclusive ; car il est illusoire de vouloir rapprocher leurs dirigeants respectifs. La question EST celle du comment travailler ensemble en dehors des appareils politiques qui en sont incapables ? 
C’est dans cet esprit non plus dualiste ou manichéen, mais inclusif et solidaire...qu’en France et au delà, le peuple pensera et réalisera cette union. Le « Cygne Noir » pourra y contribuer. 

La pandémie de Covid 19, un « Cygne Noir », a donné une vigueur nouvelle à de nombreux enjeux stratégique et, il faut bien reconnaitre qu'elle était pour le moins imprévue et aléatoire.

Comme le regrette Pascal Boniface https://www.youtube.com/watch?v=_R-VCeJqREI , pour la première fois, l'humanité a craint la même chose Mais elle n'a pas réagi en commun et on peut faire un parallèle avec le péril climatique, gauchiste, islamiste, mondialiste un danger global face auquel elle réagi en rangs séparés.

A nous localement et globalement à les inciter (par l'intermédiaire de « Cygne Noir ») à résoudre ces problématiques en commun
C’est ce que nous pouvons nous souhaiter de mieux politiquement pour l’année qui vient et les suivantes.

Francis-claude Neri

http://semanticien.blogspirit.com/

01 01 21