Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2013

Comment Christine Tasin ne comprend-elle pas que le mariage homo mènera au mariage polygame ?

Pour une "reprise," aprés une certaine absence due à un "déménagement" un peu complexe (et non pas compliqué), je vous communique ce texte qui illustre bien (à mon sens) l'absence et la méconnaissance totale de la part de certains "acteurs sociaux" de ce qu'est l'approche systémique et donc de la capacité première d'établir des relations avec les "évènements", d'en "appréhender" et non pas "comprendre" les interactions, et encore moins d'en tirer des conséquences et des perspectives d'action(s).

Francis NERI      

Publié le 25 avril 2013 par Françoise Mary - Article du nº 300

En réponse à l’article sur le vote du mariage homosexuel de Christine Tasin (présidente de Résistance Républicaine) publié sur son blog, permettez-moi de vous prédire, chers lecteurs de Riposte laïque, au risque de vous donner une insomnie, que d’ici quelques années, quelques décennies au mieux, la question du mariage polygame (donc « musulman ») se posera de la même façon, en vertu du même principe : égalité pour tous.

Au Pays-Bas, on en parle déjà.

http://www.youtube.com/watch?v=437Rq2iA0gM

Quand la liberté devient le libertarisme, c’est à dire la volonté individuelle sans fin, la société volera en éclat au profit d’individus consommateurs, électrons libres et esclaves de leurs désirs. C’est déjà le cas quand on voit que l’on est prêt au bout de quelques années seulement, à foutre une vie conjugale en l’air parce qu’on ne satisfait plus son « ego », toujours pourtant,par essence, dans l’insatisfaction. Les enfants suivront bien cette toute-puissance de l’adulte, ballottés entre l’appartement de Papa et celui de Maman !

Comme l’évoque si justement Eric Zemmour, la société française prend soudain conscience qu’avec cette loi, on aura accéléré ce que d’aucuns appellent « le Sens de l’Histoire » ou peutêtre définitivement : sa « fin ». Car les idéologies en « isme » ont toujours utilisé l’argument de « Sens de l’histoire » pour justifier leurs ignominies. De même, Jacques Attali, au nom du « Socialisme » prône dans ses livres l’euthanasie comme « instrument de gestion des sociétés futures » : argument digne des meilleurs médecins nazis, mais puisque l’auteur est de gauche…

Une euthanasie vue, non comme un soulagement qu’on apporterait à une personne ne supportant plus son état, mais comme une machine à se débarrasser des inutiles. Une magnifique illustration à la française du film visionnaire américain « Soleil Vert ».

http://ripostelaique.com/pour-attali-le-socialisme-cest-l...

C’est devant cette béance de l’Humanité que les citoyens français se trouvent désormais, devant cette toute-puissance du désir personnel qui mènera à la procréation en dehors de l’utérus des femmes, dans « Le meilleur des mondes ».

Nul doute que nos concitoyens musulmans, avenir démographique de notre nation, demanderont demain leur « dû », au nom de l’égalité des droits et au nom de l’égalité de toutes les religions. Et tous les élus qui auront favorisé leur implantation sur notre sol, ne pourront que leur dire « oui ». Le cheval de Troie aura accompli sa mission au pays dela Libertéet dela Démocratie. Ilpourra savourer sa victoire…

Françoise Mary

ARTICLE PARU SUR LE BLOG DE CHRISTINE TASIN

Réflexions à propos du vote du mariage unisexe…

J’étais, à titre personnel (et cela n’engagne nullement Résistance républicaine), favorable à cette loi et je dois dire que je suis heureuse, aujourd’hui, pour la première fois depuis que Hollande a été élu, de l’action de nos parlementaires, malgré lesmanipulations du gouvernement pour contourner la colère populaire.

On ne va pas relancer le débat, mais je veux juste dire à quel point je suis soulagée de savoir que les homos qui le désirent pourront comme les hétéros « former un couple officiel », se donner réciproquement leur nom, avoir une cérémonie à la mairie comme les hétéros. Anecdotique eu égard au très faible nombre d’homos concernés ? C’est vrai mais pourquoi ceux qui le désirent, qui ont envie de clamer socialement leur amour ne le pourraient-ils pas ? Qui menacent-ils? 

Soulagée, aussi, que les enfants de couples homos (ils existent, qu’on le veuille ou pas) puissent eux aussi hériter de leurs deux parents, et porter leurs noms, comme leurs copains. Et je ne vois pas en quoi il serait plus difficile pour un enfant de parler de ses deux mamans ou de ses deux papas que de parler de son unique maman sans papa ou de son unique papa sans maman comme c’est souvent le cas lors d’adoptions par des personnes seules ou de parent célibataire. 

Simple question d’égalité de droits. Simple question d’égalité républicaine.

Quant aux problèmes de l’adoption, dela GPAetc. Ce sont de faux problèmes  puisque actuellement une personne seule peut déjà adopter, ce qui permet à des couples homos d’avoir des enfants adoptés ; et qu’au regard du nombre d’enfants martyrisés et violés par leurs parents hétéros il paraît déplacé de mettre sur le dos des homos tous les risques, sauf à faire passer à toute personne en âge de procréer un test psychologique de 6 mois, et encore… 

J’ajouterai quela GPAexiste déjà dans de nombreux pays et qu’actuellement hétéros ou homos qui ne peuvent y accéder en France ne se gênent pas à l’étranger… la seule limite en étant le coût. « Petit service » réservé à ceux qui en ont les moyens…

Par contre effectivement la GPApose un gros problème, comme la fécondation in vitro, pour l’avenir de notre monde, de notre civilisation, tant le modèle du Meilleur des Mondes fait peur. Mais soyons honnêtes, ce n’est pas le mariage homo qui fera entrer le loup dans la bergerie, il y est déjà et le débat de société aura lieu, inévitablement, parce qu’il y aura des gens pour y voir un progrès pour les mères !

Et s’il avait fallu un vrai débat il était là, quelle société voulons-nous ? Quelles limites à la science voulons-nous ?

Pour le reste, je suis impressionnée de la mobilisation de tant de Français contre le mariage unisexe. Et si je ne me fais pas d’illusions sur l’homophobie statutaire car imposée par le coran des musulmans qui ont soutenu la manif ainsi que sur celle de certaines personnes à la marge, je crois que l’immense majorité des Français a accepté l’homosexualité et que les manifestations témoignaient plutôt d’une inquiétude sur un type de société, sur des bouleversements trop rapides donnant l’impression à des milliers de Français moyens que leurs racines, leurs repères étaient en danger.

Sans doute que, dans un autre contexte, sous un autre gouvernement que celui qui, depuis un an, fait tout pour détruire notre Etat, notre pays, nos repères,  nos traditions, cette « attaque » du mariage et de la famille traditionnelle  n’aurait pas eu le même aspect, n’aurait pas suscité la même révolte. Le mariage unisexe a pris figure de symbole contre l’ensemble des mesures du gouvernement Hollande depuis un an et à ce titre il mérite attention  et intérêt. Je ne crois pas que Hollande pourra s’en tirer sans une dissolution afin de redonner au peuple désemparé et en colère l’occasion de préciser de nouveaux choix politiques.Et les manifestants contre le mariage homo méritent remerciements d’avoir permis cette prise de conscience.

 

05/01/2013

Mariage pour tous

Le projet de loi « Mariage pour tous » bouleverse le Code civil en supprimant systématiquement les mots de « mari » et de « femme », de « père » et de « mère », au profit de termes asexués, indifférenciés (notamment « parents »). Ce projet entend ainsi supprimer légalement l’altérité sexuelle et remettre en cause le fondement de l’identité humaine: la différence sexuelle et la filiation en résultant.

Il ouvre la voie à une nouvelle filiation « sociale », sans rapport avec la réalité humaine. Il crée le cadre d’un nouvel ordre anthropologique, fondé non plus sur le sexe mais sur le genre, la préférence sexuelle.

Avec l’adoption plénière par deux hommes ou deux femmes, des enfants seront considérés par la loi comme nés de deux parents de même sexe, donc privés volontairement de mère ou de père. Ils seront amputés d’une partie de leurs origines. C’est profondément discriminatoire et injuste pour les enfants, en créant par principe une nouvelle catégorie d'enfants sans père ou sans mère.

Le nombre d’enfants adoptables en France étant inférieur au nombre de couples en attente d’adoption, les couples de même sexe adopteront des enfants fabriqués par PMA (procréation “Médicalement” Assistée) pour les femmes, et issus de la GPA (Gestation Pour Autrui, ou « mères porteuses ») pour les hommes. Les projets d’amendements d’une centaine de députés vont dans ce sens; et le Premier ministre annonce déjà cette évolution dans « une loi complémentaire sur la famille ».

La norme paritaire et la filiation naturelle - universelles - de la famille favorisent la cohésion sociale et intergénérationnelle. Nous n’ignorons pas pour autant les problématiques spécifiques des personnes homosexuelles. Certaines dispositions légales permettent déjà de les prendre en compte. Elles peuvent être améliorées sans bouleverser le mariage civil homme/femme et la parenté réelle.

Nous avons la responsabilité historique de préserver notre état civil, notre société et notre humanité, engageons-nous avec détermination et sans homophobie : le peuple et la société civile seront à nouveau dans la rue, avec leurs maires, leurs élus, leurs autorités morales, pour demander la suspension du projet de loi Taubira et réclamer des Etats généraux sur le mariage, la filiation, et les droits de l’enfant.

Nous sommes tous concernés ! Le peuple de France doit se lever pour ses enfants, son avenir… et notre humanité, constituée homme et femme.

François HOFFMANN

13/12/2012

Depardieu, Hamas, Égypte…

Il y avait quelques temps que je n'avais rien posté de mon ami Lucien Oulahbib, grand systémicien devant l'éternel !

"Certain (e)s" le trouvent complexe, souvent désabusé, inclassable et suceptible ...faut voir ! Moi je trouve qu'il saisit trés bien ce qui flotte encore confusément, pour "certain(e)s", dans l'atmosphère de notre époque, qu'il sait lui donner forme et prospective d'action... et comme vigie il se pose un peu là ...écoutons le et entendons le !

Francis NERI   

Posted by Lucien SA Oulahbib on 12/12/2012 

Incroyable ! les mêmes qui s'ingénient par clientélisme, intérêt de caste nationale-étatiste, idéologie salvatrice millénariste, à appauvrir la France en asséchant en décourageant en démantelant, minutieusement, ses capacités d'innovation et de production, en l'empêchant de se soigner et de partir à la retraite librement, les mêmes qui se prétendent au service du peuple alors qu'ils l'oppressent, le saoûlent de taxes et de bons sentiments, pour son "bien" (puisqu'il est "aliéné") s'en prennent, avec rage, à tous ceux qui aimeraient juste ne pas seulement travailler pour eux à partir du mois d'octobre de chaque année fiscale ; tout en demandant, humblement, où vont leurs vastes impôts, comme cela se fait dans certains pays du "Nord". Car pour ceux-ci il n'est désormais plus question de se dire que la dépense publique n'a pas de comptes à rendre alors que chaque sou ponctionné et mal dépensé peut freiner en réalité la dynamique économique de l'ensemble. Chaque sou enlevé, extorqué, confisqué, empêche en réalité que le peuple lui-même s'occupe de ses propres affaires car il pourrait fort bien s'instruire se soigner comme il s'assure déjà.

Mais nous ne sommes même plus dans ces argumentations rationnelles lorsque l'on voit au nom de l'idée d'une société parfaite (sans plus aucun conflit) les nouveaux chiens de garde du national-étatisme, de Mélanchon à Collard (qui a traité Depardieu de "sale type"), se ruer sur les mollets de ce dernier en le sommant de cracher au bassinet sans fond des sans culottes avides toujours de préserver leur domination sur les idées et les moyens de les matérialiser, sous peine de se faire déchoir de sa nationalité comme un criminel qu'il serait puisque son argent ne peut venir que du vol et de la "domination" comme le prétendent avec malice les nouveaux lecteurs de Lénine et de Mussolini (sans parler de leur imitateur germain). Peu importe si France crève sucée jusqu'au sang par un Etat zombi, un Etat qui a été si vivant un moment (par exemple en 1900) puis est devenu si mort en 1939 avant de simuler une piètre résurrection dans les années 60 qui aujourd'hui montre bien qu'elle était feinte et défunte.

Est-ce que Israël va suivre ce destin si funeste ? La question peut être posée lorsque l'on voit le dirigeant du Hamas récemment exfiltré de Syrie venir embrasser un sol en prétendant que son baiser le transforme toujours en terre arabe alors qu'il en n'a même pas fait une terre arable depuis tout ce temps. Israël aurait pu, dans le même mouvement, ouvrir les frontières au peuple trompé appelé "palestiniens", et envoyer quelques bombes fumigènes et lacrimogènes au-dessus du rassemblement du Hamas où il fut question de haine et d'extermination du nord au sud. Il ne faut pas laisser à ces faussaires l'illusion, même l'illusion, de se croire des maîtres, eux, qui envoient les enfants mourir comme leurs financiers iraniens l'ont accompli naguère lors de la guerre Iran-Irak où des centaines de milliers d'enfants, la clé du paradis au cou, allaient en première ligne, sauter sur les mines saddamistes.

Il est temps que "Bibi" passe la main, s'il ne s'avère plus au niveau…sinon dans les discours bien propre sur soi des congrès conquis d'avance (comme les aiment Coppé et Fillon…)

Et Bibi ne l'est d'autant pas au niveau que les choses se gâtent à sa frontière égyptienne. Les "laïcs" y ont joué (mal) leur va tout mais risquent bien de perdre un référendum dont le résultat islamiste est désiré y compris en France dans les milieux post communistes où désormais le relativisme et le culturalisme sont rois, avides de revivre l'époque où l'islam dominait hermétiquement des pays immobiles, fossilisés dans la poussière du temps, hormis le harem le hammam et le bazar (sauvé ainsi du "consumérisme dégradant"). Boko Haram et les divers courants salafistes aspirent bien à ce désir de refermer le moment occidental, d'en effacer les traces, y compris celles qui remontent avant même que l'hérésie musulmane n'émerge. Cet effort d'effacement, avalisé par les foucaldiens de service (un Foucault admiratif de la révolution iranienne), n'a rien à envier à l'autre effort qui le précéda en cherchant à effacer toute trace juive dans le monde, tant et si bien d'ailleurs que s'opère sous nos yeux toute une récupération de la propagande antijuive par tout ce qui tient lieu d'officines gauchistes et affiliées comme l'a bien montré Pierre-André Taguieff dans ses derniers travaux.

Il est au fond "normal" que soit crucifié le bouc émissaire parfait : le riche, le juif, Depardieu